patrimoine industriel

Champagne-Ardenne, Ardennes


Usines de quincaillerie

Type de dossier : collectif d'aire d'étude Date de l'enquête : 2009

Désignation

Dénomination : usine de quincaillerie
Décompte des oeuvres recensées : 19 repérées ; 13 étudiées

Compléments de localisation

Aire : Ardennes

Historique

Commentaire historique : Activité traditionnelle au même titre que la clouterie, la quincaillerie était implantée dans les vallées de la Meuse, de la Semoy mais plus encore dans le bassin sedanais dans les localités de Vrigne-aux-Bois et Vivier-au-Court (d'où sortait de la quincaillerie destinée au bâtiment), et Raucourt-et-Flaba et Angecourt (où l'on produisait en masse de la bouclerie : 18 établissements signalés en 1883 à Raucourt employant 250 ouvriers, et 5 à Angecourt pour 60 ouvriers). A Vivier-au-Court et Vrigne-aux-Bois où la quincaillerie de bâtiment est souvent obtenue par fonte, les usines se sont implantées pour profiter de la finesse des sables locaux permettant de produire des petites pièces. Dans la vallée de l'Ennemane, une multitude de petites usines ont occupé les berges de la rivière afin de profiter de la force hydraulique. La mécanisation des procédés a entrainé dans ce secteur une concentration des entreprises au profit des plus importantes. C'est le cas à Raucourt où l'entreprise Turquais (fin du 19e siècle), qui a pourtant fortement souffert de la Première Guerre mondiale, perdure seule aujourd'hui dans ce domaine.
Datation(s) principale(s) : 19e siècle

Description

Commentaire descriptif : Les bâtiments de l'entreprise Turquais (fin du 19e siècle) présentent des murs en moellons couverts de shed à charpente métallique.

Carte des usines de quincaillerie recensées


Illustrations

Des. 1
Carte des usines de quincaillerie recensées

Voir

Champagne-Ardenne, Ardennes, Inventaire du patrimoine industriel du département des Ardennes (08)
Angecourt, Usines de quincaillerie (repérage)
Bogny-sur-Meuse, Château-Regnault, Usine de décolletage (usine d'écrous) Jules Hulot (repérage)
Charleville-Mézières, Thiers (rue) 28, Usine de quincaillerie ou magasin de commerce (?) Martinet & Laugée (repérage)
Grandville (La), Moulin Jean (rue), Usine de quincaillerie Bourgeois Frères, actuellement maison (repérage)
Lalobbe, Filature Adnet, puis Tranchart-Froment, puis Robinet et Lambert, puis Robinet-Barthelémy et Cie, puis Lambert Frères, puis usine de quincaillerie Brice-Lejay
Laval-Morency, Moulin (rue du), Usine de petite métallurgie et de matériel électroménager Godart Frères et Fils, puis usine de construction métallique Godart Frères Fils et Gendre
Neufmanil, Souvenir français (place du) 2, Usine de décolletage Toupet, puis Gaston Toupet, actuellement Raymond Rose
Nouvion-sur-Meuse, Martyrs de la Résistance (rue des), Fonderie Rollinger
Nouzonville, Jaurès Jean (rue) 134, Usine de petite métallurgie et de quincaillerie Marcel Camus, puis Société Nouvelle de Modelage Tardy
Raucourt-et-Flaba, Marronniers (rue des) 10, Usine de quincaillerie Thiriet-Lallement, puis Manufacture Générale de Bouclerie Gustave Thiriet, puis Charles Turquais, actuellement Turquais Industries
Vivier-au-Court, Usine de petite métallurgie Manil (repérage)
Vivier-au-Court, Fuzelier Jules (rue) 19, 30 ; Union (rue de l'), Polierie Camion Daux père et fils, puis usine de quincaillerie Camion frères, puis LARA, puis fonderie Bernard Huet, actuellement D2I
Vrigne-aux-Bois, Forge (la), Baudin (place), Usine métallurgique dite la Forge Haute ou Forge Gendarme, puis usine de petite métallurgie Dardenne-Bourguignon, puis Creton
Vrigne-aux-Bois, Danton (rue) 15, Usine de quincaillerie Dardenne
Vrigne-aux-Bois, Jaurès Jean (avenue) 25, Usine de quincaillerie Wintemberger, puis Manufacture d'Accessoires de Réseaux Souterrains, actuellement Nexans
Vrigne-aux-Bois, Jaurès Jean, 6 (rue de), Usine de quincaillerie Petit-Barbette, puis usine de traitement de surface des métaux La Fonte Emaille, actuellement usine de construction métallique MSBT
Vrigne-aux-Bois, Rousseau Jean-Jacques (rue) 6, Fonderie Blay-Collard, puis Ardennes Fonderies, puis usine de quincaillerie Gillet-Roquigny, actuellement usine de traitement de surface des métaux EAI
Vrigne-aux-Bois, Rousseau Jean-Jacques (rue) 36, Usine de quincaillerie Jardinier et Massard fils, puis usine de traitement de surface des métaux Electro-Arden
Vrigne-aux-Bois, Fonderies et Ateliers du laminoir, actuellement FAL (repérage)

Région Champagne-Ardenne / Direction de la Culture, Service de l'Inventaire général du patrimoine culturel. Chercheur(s) : Decrock Bruno.(c) Région Champagne-Ardenne, 2009. Renseignements : Centre de documentation de l’Inventaire, 3 Faubourg Saint-Antoine, 51000 Châlons-en-Champagne. Tél. : 03 26 70 85 94. Document produit par Renabl6 : (c) Pierrick Brihaye (Région Bretagne, SINPA) / Yves Godde (Ville de Lyon)