patrimoine industriel

Champagne-Ardenne, Ardennes


Laminoirs

Type de dossier : collectif d'aire d'étude Date de l'enquête : 2009

Désignation

Dénomination : laminoir
Décompte des oeuvres recensées : 7 repérées ; 4 étudiées

Compléments de localisation

Aire : Ardennes

Historique

Commentaire historique : L'essentiel des laminoirs à tôle (7 repérés) se trouvait dans le bassin de Sedan (Givonne) et autour de Carignan (Messincourt, Blagny, Osnes) ; ceci pour la raison qu'ils ont souvent pris la suite des platineries, activité traditionnelle de ce secteur géographique et de Monthermé-Deville. Les laminoirs se sont multipliés dans les années 1820-1830. Le plus ancien se trouvait à Givonne et avait été construit en 1787 (ce qui en faisait l'un des plus anciens de France) ; il a été détruit en 1968. Par la suite, on peut citer par ordre chronologique ceux de Longchamps au début du 19e siècle, de la Roulerie de Messempré à Messincourt en 1814, et de Blagny en 1823. En 1834, celui installé à Phades par les Lagard inaugure une nouvelle forme architecturale tout en longueur permettant de regrouper plusieurs opérations autrefois disséminées.
Datation(s) principale(s) : 19e siècle

Description

Commentaire descriptif : A Messincourt (1814), le site conserve une halle à haute toiture à croupe couverte d'ardoise. En 1834, celui de Phades avec sa halle tout en longueur est implanté sur une dérivation de la Semoy, ce qui a permis d'éviter l'aménagement d'un bassin de retenue. Il en susbsiste une façade en moellons de schiste rythmée par des baies à arc en plein cintre et encadrement en pierre de taille.
Les trains de laminoirs modernes ont pu susciter la création de très grands ensembles bâtis comme à Blagny, aux Forges d'Osnes ou à Glaire.

Carte des laminoirs recensés


Illustrations

Des. 1
Carte des laminoirs recensés

Voir

Champagne-Ardenne, Ardennes, Inventaire du patrimoine industriel du département des Ardennes (08)
Blagny, Laminoir et usine de transformation des métaux Friquet, puis Saglio et Compagnie, puis Forges de Blagny-Carignan, puis Hauts fourneaux de Chiers et Longwy, puis USINOR
Carignan, Longchamps, Scierie puis laminoir (repérage)
Deville, Mairupt (le), Laminoir, puis fonderie Cochaux (repérage)
Flize, Usine métallurgique Duhesme, puis E. Muaux et Cie, puis Gailly et Maljean, puis Raty et Cie, puis Boulonneries de Bogny-Braux, puis Forges et Aciéries de Flize, puis Hardy-Capitaine, puis Société Métallurgique de l'Escaut, actuellement entrepôt
Givonne, Laminoir (le), Usine de transformation des métaux puis laminoir à tôle, actuellement maison (repérage)
Messincourt, Fenderie (la), Laminoir et fenderie de la Roulerie de Messempré
Monthermé, Phades (route de) 38, Usine métallurgique Lagard, puis Vachon, puis Senelle-Maubeuge, actuellement usine de traitement de surface des métaux de la Société Métallurgique Ardennaise

Région Champagne-Ardenne / Direction de la Culture, Service de l'Inventaire général du patrimoine culturel. Chercheur(s) : Decrock Bruno.(c) Région Champagne-Ardenne, 2009. Renseignements : Centre de documentation de l’Inventaire, 3 Faubourg Saint-Antoine, 51000 Châlons-en-Champagne. Tél. : 03 26 70 85 94. Document produit par Renabl6 : (c) Pierrick Brihaye (Région Bretagne, SINPA) / Yves Godde (Ville de Lyon)