patrimoine industriel

Champagne-Ardenne, Ardennes


Fonderies

Type de dossier : collectif d'aire d'étude Date de l'enquête : 2009

Désignation

Dénomination : fonderie
Décompte des oeuvres recensées : 98 repérées ; 41 étudiées

Compléments de localisation

Aire : Ardennes

Historique

Commentaire historique : Une centaine de fonderies de fer, de fonte et d'acier ont été repérées dans le département. Il s'agit donc de la première activité de la branche métallurgique ardennaise. Leur répartition géographique est marquante : outre quelques foyers dans le Sedanais (Vrigne-aux-Bois, Vivier-au-Court, Haraucourt, Margut), sur le plateau de Rocroi (Rocroi, Bourg-Fidèle et Les Mazures), l'essentiel des établissements se situe dans la vallée de la Meuse entre Charleville-Mézières et Fumay (Laifour, Fumay, Revin, Deville, Monthermé, Nouzonville, Neufmanil et Charleville). Ce fait s'explique en grande partie par la présence du chemin de fer et par le recalibrage de la Meuse qui ont permis de les approvisonner en matière première venant de Belgique, Luxembourg (fonte) et Lorraine (Houille).
Le point de départ de leur essor est la diffusion de la seconde fusion grâce au cubilot au milieu du 19e siècle. De 30 en 1850 leur nombre passe à 70 en 1867 puis à 130 vers 1900. L'une des premières usines à l'intégrer est celle de Laval-Dieu à Monthermé. Entre 1866 et 1880 le nombre des fonderies passe de 15 à 63.
La plupart fondent la fonte notamment pour fabriquer des appareils de chauffage et de cuisine, qui constituent une des productions emblématiques du département. Les établissements Deville à Charleville, Faure et Arthur-Martin à Revin étaient les fers de lance de cette activité.
A l'ombre de ces géants où s'activaient plusieurs centaines de personnes, des usines plus modestes travaillaient pour différents secteurs. Ainsi à Deville, la fonderie Lacroix coulait la fonte et le bronze pour l'automobile, Collignon l'acier pour des cylindres de moteur, Gustin des pièces pour l'automobile et les machines agricoles. D'autres travaillaient pour le chemin de fer.
L'une des dernières a avoir été construite de toute pièce est la fonderie d'acier pour le secteur automobile des Aciéries de Charleville, élevée en 1948.
De nombreux sites ont été rasés, d'autres sont en friche mais présentent encore des vestiges remarquables comme l'usine Thomé-Cromback à Nouzonville construit en 1930 par l'architecte Chansoux sur des plans ramenés de Philadelphie. Quelques fonderies sont encore en activité comme La Persévérance ou Béroudiaux à Revin. D'autres sont récentes comme Invicta à Vivier-au-Court-Donchery, qui a repris la tradition de la fabrication du matériel de chauffage.
Datation(s) principale(s) : 19e siècle

Description

Commentaire descriptif : La surface des usines des établissements Deville à Charleville, Faure et Arthur-Martin à Revin se comptait en hectares. Les bâtiments en brique construits par Arthur-Martin (1929) présentent une succession de toits à longs pans à charpente apparente à l'arrière de bureaux qui accueillaient aussi l'imprimerie de la firme. La dernière construction subsistante de l'usine Faure, l'émaillerie (1934), a été réalisée entièrement en béton armé, avec voûte Caquot.
Les bâtiments des unités de petite ou moyenne taille utilisent des modes constructifs et des matériaux divers, qui dépendent de leur époque de construction : souvent, dans la vallée de la Meuse du moins, la structure initiale en moellon de schiste et charpente en bois s'est accompagnée d'ajouts successifs en brique, parpaing de béton, puis bardage métallique. Dernière née du secteur, la fonderie d'acier des Aciéries de Charleville (1948) présente des bâtiments en rez-de-chaussée et à étage en pan de béton armé et remplissage de brique creuse.
L'usine Thomé-Cromback à Nouzonville possède un remarquable grande halle en béton armé (1930) dont le modèle avait été rapporté des Etats-Unis.

Carte des fonderies recensées


Illustrations

Des. 1
Carte des fonderies recensées

Voir

Champagne-Ardenne, Ardennes, Inventaire du patrimoine industriel du département des Ardennes (08)
Angecourt, Fonderie de fer Absous frères (repérage)
Aubrives, Fonderie De Vennes, puis Forges et Fonderie d'Aubrives, puis Société métallurgique d'Aubrives-Villerupt, puis Pont-à-Mousson, actuellement Magotteaux
Auvillers-les-Forges, Mon Idée, Fonderie, actuellement usine de transformation des métaux Carameaux (repérage)
Bogny-sur-Meuse, Braux, Usine de petite métallurgie et boulonnerie Blanchemanche (repérage)
Bourg-Fidèle, Gare (rue de la) ; Pasteur (rue), Ancienne fonderie de fer Le Réveil (repérage)
Bourg-Fidèle, Général-de-Gaulle (rue) 28, 30, Fonderie Devie, actuellement entrepôt industriel et maison
Charleville-Mézières, Abattoir (rue de l') 8, Usine de petite métallurgie (clouterie) Sté Industrielle Ardennaise, puis Aciérie de Charleville-Mézières, puis Gailly (repérage)
Charleville-Mézières, Brouette (la), Bois d'Amour (rue du) 33 ; Arquebusiers (quai des), Fonderie La Couvinoise (repérage)
Charleville-Mézières, Mézières, Bois d'Amour (rue du) 33, Fonderie des Ardennes (repérage)
Charleville-Mézières, Etion (route d'), Fonderie du Moulinet (repérage)
Charleville-Mézières, Mohon, Ferroul (rue), Usine de petite métallurgie Jeantils & Gillet (repérage)
Charleville-Mézières, Flandre (faubourg de) 126-132, Fonderie et usine de petite métallurgie Willaime fils (repérage)
Charleville-Mézières, Forest (rue) 76, Fonderie Corneau, puis Paillette et Cie, actuellement usine de chadronnerie (fabrique d'appareils de chauffage et de cuisine) Deville
Charleville-Mézières, Forges-Saint-Charles (rue des) 15, 17, Fonderie de la Société des Aciéries de Charleville
Charleville-Mézières, Lobet Jules (rue) 21, 23, Fonderie Grandry
Charleville-Mézières, Montjoly (rue de) 18, Fonderie et usine de construction mécanique Sisson André-Lehmann (repérage)
Charleville-Mézières, Prairie (rue de la) 12, Fonderie de fer la Nouvelle Fonderie (repérage)
Charleville-Mézières, Tambour (rue de), Fonderie Brampton, puis usine métallurgique ISOTIP (repérage)
Charleville-Mézières, Fonderie des Ardennes, actuellement logements (repérage)
Deville, Buchy (rue du), Fonderie Pierrot et Leroy, puis Leroy et Troyon, puis Cury et Troyon, puis Cury et Charrier, puis usine de chaudronnerie Hénon, actuellement usine de construction métallique Boussin
Deville, Buchy (rue du) 139, Fonderie Collignon dite Saint-Eloi
Deville, Carbonnière (rue), Fonderie Collignon
Deville, Grande Rue () 952, Fonderie Lacroix
Deville, Sécheval (route de), Fonderie de fonte Nonon-Mahain, puis Marteleur et Cie, puis Gustin
Deville, Saint-Dominique, Fonderie et usine de construction mécanique Gustin, actuellement entrepôt commercial et industriel et maison
Deville, Mairupt (le), Laminoir, puis fonderie Cochaux (repérage)
Donchery, Sonde (rue de la) 1, Usine de petite métallurgie (usine de matériel de chauffage) Invicta
Donchery, Casiez Romain (rue) ; Clemenceau Georges (rue), Fonderie Wintenberger, actuellement magasin industriel Nexans
Fumay, Clément Jean-Baptiste (avenue) 45, Fonderie et usine de construction mécanique Bidez et Haller-Chatillon (repérage)
Fumay, Rocroi (route de), Fonderie et usine de traitement de surface des métaux François et Cie (repérage)
Fumay, Clément Jean-Baptiste (rue) 86, Fonderie Boucher Viellard et Cie, puis de la Sté des usines du Pied-Selle, puis usine de construction électrique Thomson, actuellement câblerie Nexans
Givet, Gilbert Jules (rue) 3, 5, Nouvelle Faïencerie de Givet (repérage)
Givet, Trois Fourchettes (rue des) 3, Fonderie de bronze WISCO
Haraucourt, Fourneau (le), Usine métallurgique Guillet, puis Gibaru et Guillet, actuellement Vignon
Haybes, Dromart (rue), Usine de petite métallurgie et fonderie Bouvart (repérage)
Haybes, R.N. 51, Fonderie et usine de construction mécanique Toussaint, actuellement La Fonte Ardennaise 4 (repérage)
Laifour, Quartier (le), Fonderie de fonte Cochaux (repérage)
Laval-Morency, C.D. 136, Fonderie Godart
Maubert-Fontaine, Fonderie Belair, actuellement SARL Daniel Lambert (repérage)
Mazures (Les), Bourg-Fidèle (rue de), Fonderie La Persévérance (repérage)
Mazures (Les), Belle Vue, Fonderie de fer (repérage)
Monthermé, Lyre (rue de la), Fonderie Gustin jeune Poirot et Malherbe forges et fonderies de la Lyre, puis Gustin-Malherbe et Cie, actuellement entrepôt commercial, atelier municipal et maison
Monthermé, Laval-Dieu, Fonderie et usine de chaudronnerie de Monthermé-Laval Dieu, actuellement Plafometal (repérage)
Monthermé, Petite-Commune, Grosse forge, haut fourneau, puis fonderie (repérage)
Mouzon, Fonderie, usine d'armes (repérage)
Neufmanil, Ancienne fonderie Théret (repérage)
Neuville-lès-This, Moulin (rue du) 5, Fonderie Baudelot et Becret (repérage)
Neuville-lez-Beaulieu, Roche (la), Haut fourneau (repérage)
Nouvion-sur-Meuse, Martyrs de la Résistance (rue des), Fonderie Rollinger
Nouzonville, Clément Jean-Baptiste (boulevard) 18, Usine métallurgique Génot-Clairdent, puis Aciéries Thomé-Cromback, puis Forges et Aciérie Thomé
Nouzonville, Fuzelier Jules (rue) 121 ; Rescapés (rue des), Fonderie Brisville et Cie, puis usine de construction mécanique Usinage Mécanique Générale Ardennaise
Nouzonville, Haillette (rue de la) 5, Usine de petite métallurgie Crépel, Hardy et Hervier, puis Fonderie Hardy-Capitaine et Cie, actuellement Société Nouvelle des Fonderies Nicolas
Nouzonville, Jaurès Jean (rue) 157, Usine de traitement de surface des métaux (galvanisation) Jeunehomme (repérage)
Nouzonville, Poulain A. (rue) 75, Fonderie et construction mécanique Gérard Frères et Caltaux (repérage)
Nouzonville, Coursière (la), Fonderie de la Coursière (repérage)
Poilcourt-Sydney, Vouziers (route de), Filature et moulin, puis fonderie (repérage)
Poix-Terron, Touligny (rue de), Fonderie de la Vence (repérage)
Renwez, R.N. 40, Fonderie L'Union, puis des Etablissements L. Picard L. Sauerbach et Cie
Renwez, Ancienne fonderie (repérage)
Rethel, Comtesse (chemin de la), Usine de décolletage de la Société des brevets d'Halloy, puis robinetterie et fonderie usine métallurgique des Ateliers et Fonderies Strube et Chatel, actuellement usine de menuiserie Gervais
Revin, Céramique (rue de la), Fonderie Porcher, puis usines de sanitaires Oxame et Ideal Standard
Revin, Danton (avenue) ; Rousseau Jean-Jacques (rue) 5, Fonderie Nestor Martin, puis Arthur Martin, actuellement usine de matériel électroménager Ardam-Electrolux
Revin, Port (rue du), Usine de traitement de surface des métaux Faure, actuellement supermarché
Revin, Rousseau Jean-Jacques (rue), Fonderie de fer Lebeau frères (repérage)
Revin, Rousseau Jean-Jacques (rue), Fonderie de fer Manisse frères (repérage)
Revin, Rousseau Jean-Jacques (rue) 11, Fonderie de fer Druart (repérage)
Revin, Waldeck-Rousseau (rue), Fonderie de fer Adam Frères et Leguet (repérage)
Revin, Waldeck-Rousseau (rue) 66 ; Robert et Biard (rue), Fonderie de fer et usine de petite métallurgie Robert et Biard et Cie (repérage)
Revin, Waldeck-Rousseau Pierre (rue) 846, Fonderie Tinel, actuellement Béroudiaux
Revin, Fonderie de fer Albert Haineaux Fils & Cie, actuellement garage (repérage)
Revin, Fonderie de fer Delhaye Badré et Cie (repérage)
Rocroi, Petite Chapelle (route de la) 9, Fonderie L'Avenir, actuellement Avenir-Sirène
Rocroi, Royale (rue) 4, Fonderie Le Croissant, actuellement La Persévérance
Rocroi, Royale (rue) 21, 23, Fonderie La Sirène, puis Dubarry-Picot-Gesnot et Cie, actuellement Avenir-Sirène
Rocroi, Hiraumont, Usine de petite métallurgie et fonderie Hersigny Besson et Cie (repérage)
Rocroi, Saint-Nicolas, Usine métallurgique des Forges et Fonderies de Saint-Nicolas, puis Fonderies et Tôleries de Saint-Nicolas actuellement salle de sport, salle polyvalente et entrepôt commercial
Rocroi, Ancienne fonderie de fer, actuellement piscine (repérage)
Signy-l'Abbaye, Hurtault (le), Usine métallurgique dite les Forge du Hurtault, actuellement maison
Signy-le-Petit, Fourneau (le), Fourneau (rue du) 5, Usine métallurgique, puis usine de petite métallurgie des Haut Fourneau Forges et Fonderies Barrachin, actuellement usine liée au travail du bois OLFA
Signy-le-Petit, R.D. 10, Fonderie Faure
Signy-le-Petit, Fonderie Petit-Gobron, puis Gérard-Bécuwe (repérage)
Vivier-au-Court, Joliot Curie (rue) 11, Fonderie de fer Gibarut, puis Sté Ardennaise de fonderie, puis Dumas, puis la Fonte Ardennaise 5 (repérage)
Vivier-au-Court, Joliot Curie (rue) 22, Fonderie de fer La Fonte ardennaise 1 (repérage)
Vivier-au-Court, Manises (rue des) 57, Usine de transformation des métaux Camion, puis F. Moranvillé, puis Moranvillé-Huet, puis fonderie Bernard-Huet, puis BH Industrie, actuellement D2I
Vivier-au-Court, Fonderie (FA 6) (repérage)
Vivier-au-Court, Fonderie de fer Jacquemart (repérage)
Vivier-au-Court, Fonderie de fer Paul Dumas et Cie (repérage)
Vivier-au-Court, Usine de petite métallurgie Manil (repérage)
Vivier-au-Court, Fuzelier Jules (rue) 19, 30 ; Union (rue de l'), Polierie Camion Daux père et fils, puis usine de quincaillerie Camion frères, puis LARA, puis fonderie Bernard Huet, actuellement D2I
Vrigne-aux-Bois, Nouvelle Fenderie (la), Donchery (route de), Usine de transformation des métaux, dite la Nouvelle Fenderie, puis Fonderie du Laminoir, puis FAL, puis Meuse-Ardennes, actuellement usine de construction mécanique Marcel-France-Mecano-Galva
Vrigne-aux-Bois, Dolet Etienne (rue) 2 ; Ferronnerie (quai de la), Fonderie Gillet-Roquigny, puis Jardinier-Massard
Vrigne-aux-Bois, Rousseau Jean-Jacques (rue) 6, Fonderie Blay-Collard, puis Ardennes Fonderies, puis usine de quincaillerie Gillet-Roquigny, actuellement usine de traitement de surface des métaux EAI
Vrigne-aux-Bois, Salengro (avenue) 17, Fonderie Guidard-Roynette et Cie, actuellement usine d'emboutissage de la Manufacture Ardennaise d'Outillage, Découpage et Emboutissage Créton et Fils
Vrigne-aux-Bois, Viénot Pierre (rue) 7, Fonderie de fer Ricat-Grisart et fils, actuellement la Fonte Ardennaise 3 (repérage)
Vrigne-aux-Bois, Fonderie Apparuit fils (repérage)
Vrigne-aux-Bois, Fonderie de fonte G. Leredde, actuellement supermarché (repérage)
Vrigne-aux-Bois, Fonderies et Ateliers du laminoir, actuellement FAL (repérage)
Vrigne-Meuse, Nouvion (route de), Fonderie de fer (repérage)

Région Champagne-Ardenne / Direction de la Culture, Service de l'Inventaire général du patrimoine culturel. Chercheur(s) : Decrock Bruno.(c) Région Champagne-Ardenne, 2009. Renseignements : Centre de documentation de l’Inventaire, 3 Faubourg Saint-Antoine, 51000 Châlons-en-Champagne. Tél. : 03 26 70 85 94. Document produit par Renabl6 : (c) Pierrick Brihaye (Région Bretagne, SINPA) / Yves Godde (Ville de Lyon)