patrimoine industriel

Champagne-Ardenne, Ardennes


Sucreries

Type de dossier : collectif d'aire d'étude Date de l'enquête : 2009

Désignation

Dénomination : sucrerie
Décompte des oeuvres recensées : 17 repérées ; 5 étudiées

Compléments de localisation

Aire : Ardennes

Historique

Commentaire historique : 17 sucreries ont été recensées et sur ce total 5 ont été retenues pour étude. En toute logique les sucreries des Ardennes se répartissaient essentiellement dans le secteur géographique du département le plus tourné vers l'agroalimentaire : en partie sud et centrale, notamment alentour de la vallée de l'Aisne ; trois autres ont été trouvées davantage vers le nord : à Renwez, Charleville-Mézières et Douzy.
La plupart des sites se trouvent aux abords des voies de communication importantes du département : fluviales, ferrées, routières ; les exemples n'étant pas rares d'installation à la croisée des trois modes de communication (Charleville-Mézières, Douzy, Rethel et Sault-lès-Rethel, Attigny, Vouziers).
L'industrie sucrière betteravière fut une première fois implantée en France sous Napoléon Ier, pour palier au manque de sucre de canne d'importation dû au blocus imposé par l´Angleterre. Mais il faut attendre 1848 et l'abolissement de l'esclavage, qui engendra une forte hausse du prix du sucre de canne, pour voir l'industrie sucrière betteravière s'implanter durablement en France.
Avec les trois frères Linard originaires de Fromelennes, les Ardennes voient la naissance de capitaines d'industrie renommés qui développent l'industrie sucrière dans la France entière. Ils créent la sucrerie de Saint-Germainmont en 1864 (reconstruite en 1922), et Jules expérimente le système de la râperie dès 1867. Ils implantent ce type d'usine à Ecly et Villers-devant-le-Thours.
Pour ces raisons historiques, les sucreries ardennaises les plus anciennes parmi celles étudiées ont été créées entre 1864 et 1874 (Attigny, Saint-Germainmont, Villers-devant-le-Thours, Le hesne, Ecly). Et la grande majorité de l'ensemble des sucreries recensées date de la seconde moitié du 19e siècle (14 mentions), et dans une moindre mesure de la 1ère moitié du 20e siècle (5 mentions).
Ces énormes volumes ont toujours posé d'importants problèmes de reconversion une fois l'activité première arrêtée ; aucune sucrerie n'étant plus en activité depuis la fermeture récente de la dernière (2007), celle de Saint-Germainmont.
Datation(s) principale(s) : 2e moitié 19e siècle ; 1ère moitié 20e siècle

Description

Commentaire descriptif : Les sucreries anciennes utilisaient largement la brique, associée au pan de fer dès le 20e siècle ; puis le béton pour les constructions postérieures. Les charpentes apparentes portaient des ardoises et couvraient de très vastes espaces peu cloisonnés.

Carte des sucreries recensées


Illustrations

Des. 1
Carte des sucreries recensées

Voir

Champagne-Ardenne, Ardennes, Inventaire du patrimoine industriel du département des Ardennes (08)
Attigny, Frère Eugène (rue) 31, Sucrerie Frère et Cie, puis Sucrerie d'Attigny-Vouziers, puis Beghin-Say
Auboncourt-Vauzelles, Sucrerie (repérage)
Charleville-Mézières, Abreuvoir (chemin de l') (?), Sucrerie (repérage)
Chatel-Chéhéry, Sucrerie (repérage)
Chesne (Le), Maurice Tavernier (rue), Sucrerie Bouchereaux, Govignon et Cie, puis distillerie, actuellement cidrerie Le pressoir des Ardennes
Coucy, Sucrerie (repérage)
Douzy, Sucrerie (repérage)
Écly, Rethel (route de), Râperie Linard, actuellement entreprise de transport Pothier et Fils
Renwez, Sucrerie (repérage)
Rethel, Sucrerie Coopérative des Ardennes (repérage)
Saint-Germainmont, Laon (route de), Sucrerie Linard, puis Société Sucrière de Saint-Germainmont, puis usine de produits agro-alimentaires Ardennes Chicorée
Sault-lès-Rethel, Sucrerie (repérage)
Seraincourt, Sucrerie (repérage)
Seraincourt, Sucrerie (repérage)
Sery, Sucrerie (repérage)
Villers-devant-le-Thour, Râperie
Vouziers, Gambetta (rue), Sucrerie et distillerie, puis usine de construction mécanique (repérage)

Région Champagne-Ardenne / Direction de la Culture, Service de l'Inventaire général du patrimoine culturel. Chercheur(s) : Decrock Bruno.(c) Région Champagne-Ardenne, 2009. Renseignements : Centre de documentation de l’Inventaire, 3 Faubourg Saint-Antoine, 51000 Châlons-en-Champagne. Tél. : 03 26 70 85 94. Document produit par Renabl6 : (c) Pierrick Brihaye (Région Bretagne, SINPA) / Yves Godde (Ville de Lyon)