patrimoine industriel

Champagne-Ardenne, Ardennes

Vouziers, Henrionnet (rue) 6 ; Gambetta (rue) 33

Usine de sparterie (usine de vannerie) Huant-Hourdeaux puis Desrousseaux, puis usine de maroquinerie Desrousseaux, actuellement salle de spectacle, médiathèque et maison

Type de dossier : individuel Date de l'enquête : 2009

Désignation

Dénomination : usine de sparterie ; usine de maroquinerie
Précision sur la dénomination : usine de vannerie
Appellation et titre : usine de sparterie (usine de vannerie) Huant-Hourdeaux, puis Desrousseaux, puis usine de maroquinerie Desrousseaux
Destinations successives et actuelles de l'édifice : salle de spectacle ; médiathèque ; maison
Partie(s) constituante(s) non étudiée(s) : conciergerie ; atelier de fabrication ; logement patronal

Compléments de localisation

Référence(s) cadastrale(s) : 2008 AH 550, 665
Numéro INSEE de la commune : 08490
Aire : Ardennes
Canton : Vouziers
Milieu d'implantation : en ville

Historique

Commentaire historique : Au 19e siècle, l'osier de Vouziers profite du marché des maisons de champagne et de débouchés vers Paris et à l'exportation. Le site a d'abord été occupé par les établissements Albin Huant- Hourdeaux, fabricant-marchand spécialisé dans les paniers à fruits, à vin et à beurre. Il subsiste de cette époque les tourelles d'entrée et leur grille, frappée des initiales H.H., construites en 1892, qui donnaient accès à un vaste ensemble de bâtiments qui débordaient largement audelà de la rue Henrionnet. En 1910, Léon Desrousseaux, installé initialement à Condé-les-Vouziers, reprend la manufacture Huant-Hourdeaux. Les bâtiments sont détruits, sauf les tourelles, pendant la Première Guerre mondiale ; de nouveaux bâtiments sont construits en 1924 par l'architecte Guignard et l'ingénieur Caquot pour la voûte en béton. L'entreprise passe en 1920 aux deux fils de Léon Desrousseaux, Maurice et Georges. Dès 1922, sentant la vannerie perdre de son importance (concurrence des caisses en bois, des cageots et des matières synthétiques), ils orientent la production vers la fabrication d'articles de voyage en fibre et fibroïne (carton recouvert de matière cellulosique). Les deux frères séparent leurs activités en 1937-1938 et se partagent le site : Maurice (côté rue Henrionnet) produit les valises tout en conservant une activité de vannerie, Georges (côté rue Gambetta) produit des mallettes et des sacs de voyage. En 1944, les bâtiments sont très endommagés par l'explosion des munitions que les Allemands y avaient entreposées. Ils sont restaurés en 1946-1948 et accueillent des ateliers, et sont parfois loués à d'autres entreprises.
La société Desrousseaux occupe plus de 400 ouvriers au début du 20e siècle (dont une quarantaine en atelier) et encore plus d'une soixantaine en 1938, mais les effectifs chutent rapidement après la Seconde Guerre mondiale. Elle cesse définitivement ses activités en 1965. Le complexe a été progressivement reconverti en centre culturel municipal entre 1988 et 1994.
Datation(s) principale(s) : 4e quart 19e siècle ; 1er quart 20e siècle ; 2e quart 20e siècle
Date(s) : 1892 ; 1924
Justification de la datation : daté par travaux historiques
Auteur(s) : Guignard (architecte) ; Caquot Albert (ingénieur)
Justification de l'attribution : signature ; attribution par travaux historiques

Description

Commentaire descriptif : Le site présente deux ensembles distincts. D'une part la congiergerie, qui comporte deux tourelles circulaires en brique et pierre de taille, présente des toitures coniques en ardoise, et s'orne d'une grille en fer forgé ouvragée. Et d'autre part la grande halle en béton armé (voûte Caquot) aux façades, sur rue Henrionnet et latérale arrière, en brique et béton ; sa façade sur rue s'ouvre par une grille en fer forgé à motifs géométriques.
Alors que les tourelles sont d'un style historicisant (néo-normand dans le goût du 16e siècle), la grande halle opte pour une solution résolument moderne (bâtiment en béton et brique de style art déco). Entre les deux se trouve une maison patronale en pierre (bossages), brique et enduit, de style Art Déco.
Matériau(x) de gros-oeuvre et mise en oeuvre : béton ; béton armé ; brique ; calcaire ; pierre de taille ; moellon ; enduit
Matériau(x) de couverture : ardoise ; béton en couverture
Vaisseau(x) et étage(s) : 2 étages carrés
Type et nature du couvrement : voûte en berceau segmentaire
Type de la couverture : flèche conique ; toit bombé
Technique du décor : ferronnerie ; céramique
Représentation : feuille ; ornement géométrique
Précision sur la représentation : Initiales H.H. sur la grille des tourelles. Feuilles dans le style art déco en céramique vernissée sur la façade rue Henrionnet.
Etat de conservation : restauré ; établissement industriel désaffecté ; restauré

Intérêt de l'oeuvre

Intérêt de l'oeuvre : à signaler
Elément(s) remarquable(s) : conciergerie ; atelier de fabrication
Observations : Porterie monumentale, halle à voûte Caquot.
Mairie de Vouziers, Place Carnot, 08400 Vouziers.
Oeuvre étudiée

Situation juridique

Statut de la propriété : propriété de la commune

La halle vue de trois-quarts : façade en brique et voûte béton (Caquot)
Plan


Documentation

Documents d'archives

AN, F12 9429, le fonds de l' OCRPI période 1940-1949.

Bibliographie

CAQUOT-JOURNEL, Geneviève. Monographie économique de Vouziers. Thèse, sd, p. 201-210.

DARCQ, Robert. Vannerie et vanniers du Vouzinois d'hier. In Le Curieux Vouzinois, mars 1996, n° 41, p. 4-26.

DEROCHE, Gilles. De la vannerie à la valise. In Le Curieux Vouzinois, déc. 1986, n° 13, p. 54-57.



Illustrations

Des. 1
Plan
Fig. 2
En-tête de courrier : A. Huant-Hourdeaux, manufacture de grosse vannerie. Début 20e siècle.
Fig. 3
Vue générale de Vouziers : usine Huant-Hourdeaux et tourelles en partie droite. Début 20e siècle.
Fig. 4
Vue générale de Vouziers, usine Huant-Hourdeaux et tourelles en partie gauche. Début 20e siècle.
Fig. 5
Les tourelles, début 20e siècle. Bâtiment (disparu) de la maison Huant-Hourdeaux sur l'arrière (bureaux ?)
Fig. 6
Les Tourelles et la rue Gambetta vers 1900
Fig. 7
Vue aérienne
Fig. 8
Vue aérienne
Fig. 9
Vue d'ensemble des tourelles (1892) et de la halle (1924), actuellement centre culturel
Fig. 10
Détail des tourelles (1892) : brique et pierre de taille
Fig. 11
Détail de la grille en fer forgé des tourelles (1892) : initiales de Huant-Hourdeaux
Fig. 12
Vue d'ensemble de la halle (1924)
Fig. 13
La halle vue de trois-quarts : façade en brique et voûte béton (Caquot)
Fig. 14
Partie centrale de la façade sur la rue Henrionnet
Fig. 15
Détail de la partie centrale de la façade sur la rue Henrionnet
Fig. 16
Façade sur la rue Henrionnet
Fig. 17
Centre de la façade sur la rue Henrionnet
Fig. 18
Grande baie vitrée centrale de la façade sur la rue Henrionnet
Fig. 19
Face latérale arrière, en brique
Fig. 20
Façade de la halle vers les tourelles, et maison patronale attenante
Fig. 21
Intrados de la voûte en béton (Caquot) de la halle
Fig. 22
Ensemble remployé en complexe culturel : salle de cinéma
Fig. 23
Ensemble remployé en complexe culturel : bibliothèque ; voûte Caquot floquée

Voir

Champagne-Ardenne, Ardennes, Inventaire du patrimoine industriel du département des Ardennes (08)
Champagne-Ardenne, Ardennes, Logements et châteaux patronaux

Région Champagne-Ardenne / Direction de la Culture, Service de l'Inventaire général du patrimoine culturel. Chercheur(s) : Decrock Bruno.(c) Région Champagne-Ardenne, 2009. Renseignements : Centre de documentation de l’Inventaire, 3 Faubourg Saint-Antoine, 51000 Châlons-en-Champagne. Tél. : 03 26 70 85 94. Document produit par Renabl6 : (c) Pierrick Brihaye (Région Bretagne, SINPA) / Yves Godde (Ville de Lyon)