patrimoine industriel

Champagne-Ardenne, Ardennes

Champigneulle, Forge (la)

Usine de fabrication des métaux, puis moulin à farine et lavoir à minerai, actuellement centrale hydroélectrique (repérage)

Type de dossier : ensemble ; individuel Date de l'enquête : 1985

Désignation

Dénomination : usine de fabrication des métaux ; moulin à farine ; aire de lavage
Précision sur la dénomination : lavoir à minerai
Destinations successives et actuelles de l'édifice : centrale hydroélectrique
Partie(s) constituante(s) non étudiée(s) : bassin de retenue

Compléments de localisation

Référence(s) cadastrale(s) : ZB 78 à 80, 89
Numéro INSEE de la commune : 08098
Aire : Ardennes
Canton : Grandpré
Milieu d'implantation : isolé
Cours d'eau : Agron (l')

Historique

Commentaire historique : Usine dont l'origine remonte à 1545, date de sa création par le comte de Grandpré. On y trouve successivement au 17e siècle, Claude François en 1620, Lambert Bouton en 1643, Nicolas Galopin en 1664, Gérard Coulon en 1685, comme maîtres de forge. L'usine composée d'un haut fourneau, de deux feux d'affinerie et d'une chaufferie appartient toujours au comte de Grandpré. Au 18e siècle on trouve Claude de Courteville, maître de forge, puis l'usine est ensuite exploitée par un société de bourgeois parisiens, fermiers du Comté de Grandpré et locataires également de la forge de Montblainville (Meuse). L'enquête de 1772 indique Hubert Lorquet comme exploitant de l'établissement, qui compte alors deux affineries et un haut fourneau. Il est vendu en 1793 avec la terre de Grandpré par Auguste Hennequin d'Ecquevilly et dame Honoré de Joyeuse, son épouse, à Charles Louis Huguet de Semonville, alors qu'elle est exploitée par un Raux. Elle est ensuite exploitée par Desliars et Desrousseaux puis Vivenot-Lamy de 1827 à 1839. Sauvage et Buvignier signalent l'installation en 1834-35 de deux fours à puddler montés par Vivenot-Lamy. Elle est revendue en 1838 avec 200 hectares de bois pour 250 000 francs à Louise Cordelie Euchaire Greffulhe épouse de Comte Boniface de Castellane. La propriétaire la revend en 1840 à trois propriétaires. Elle passe ensuite à Dupont et Dreyfus, propriétaires des fourneaux d'Apremont.
Elle sera convertie en 1869 en moulin à coquins (nodules de phosphate de magnésium) avec trois lavoirs à bras, un lavoir mécanique et un moulin produisant 2500 tonnes de farines par an.
La chute d'eau a été réutilisée pour une microcentrale hydroélectrique.
Datation(s) principale(s) : 2e quart 16e siècle (détruit) ; 2e moitié 18e siècle (?, détruit) ; 2e quart 19e siècle (détruit) ; 3e quart 19e siècle (détruit)
Date(s) : 1545

Description

Commentaire descriptif : Il ne subsiste que le bassin de retenue, la dérivation du ruisseau et la chute d'eau, ainsi qu'un pan de mur qui indique l'emplacement du haut fourneau.
Etat de conservation : détruit ; vestiges

Intérêt de l'oeuvre

Oeuvre repérée

Situation juridique

Statut de la propriété : propriété privée (?)

Vue du site, restes du crassier


Documentation

Documents d'archives

AN. Série T 1242 1 : Journal de recettes et dépenses de la forge et fourneau de Champigneulle 1744 - 48.

AN. MC, XXIV / 1296 et 1307 : ventes de la forge en 1838 et 1840.

Bibliographie

ANDRE, Louis, BELHOSTE, Jean-François, BERTRAND Patrice. La métallurgie du fer dans les Ardennes (XVIe-XIXe). Cahiers de l'Inventaire n°11, Ministère de la Culture et de la Communication, Inventaire général des monuments et des richesses artistiques de la France, Région Champagne-Ardenne, 1987, p. 54.

BOURGIN, H. et G. L'industrie sidérurgique en France au début de la Révolution, Collection de documents inédits sur l'histoire économique de la Révolution française, Paris, Imprimerie Nationale, 1920.

GERDEAU, A. L'exploitation des Coquins en Argonne. Mémoires de la Société d'Agriculture, Sciences et Arts de la Marne, n° 38, 1984.

GEUILLOT, O. Dictionnaire de l'arrondissement de Vouziers.



Illustrations

Fig. 1
Vue du site, restes du crassier
Fig. 2
Vue de la chute d'eau, en aval
Fig. 3
Vue de la chute d'eau, en aval
Fig. 4
Vue de la chute d'eau, en aval

Voir

Champagne-Ardenne, Ardennes, Inventaire du patrimoine industriel du département des Ardennes (08)
Champagne-Ardenne, Ardennes, Aires de lavage
Champagne-Ardenne, Ardennes, Moulins

Région Champagne-Ardenne / Direction de la Culture, Service de l'Inventaire général du patrimoine culturel. Chercheur(s) : Marasi Julien ; Alves Gilles ; Decrock Bruno.(c) Région Champagne-Ardenne, 1985. Renseignements : Centre de documentation de l’Inventaire, 3 Faubourg Saint-Antoine, 51000 Châlons-en-Champagne. Tél. : 03 26 70 85 94. Document produit par Renabl6 : (c) Pierrick Brihaye (Région Bretagne, SINPA) / Yves Godde (Ville de Lyon)