patrimoine industriel

Champagne-Ardenne, Ardennes

Noyers-Pont-Maugis, Pont-Maugis, Ferroul (rue)

Filature de laine cardée Ronnet, puis Lemaire et Dilliès, puis Société Anonyme des Textiles Sedannais

Type de dossier : ensemble ; individuel Date de l'enquête : 1984

Désignation

Dénomination : filature
Précision sur la dénomination : filature de laine
Appellation et titre : Ronnet
Partie(s) constituante(s) non étudiée(s) : logement patronal ; atelier de fabrication ; salle des machines ; cheminée d'usine

Compléments de localisation

Référence(s) cadastrale(s) : 2008 AB
Numéro INSEE de la commune : 08331
Aire : Ardennes
Canton : Sedan-Ouest
Milieu d'implantation : en écart
Cours d'eau : Machère (la) ; Meuse (la)

Historique

Commentaire historique : Sur le site de la filature, l'activité relevait initialement du domaine de la métallurgie. Une platinerie, exploitée par Jean Leneveu et appartenant au prince de Sedan, est en effet documentée en 1617. L'usine qui était sans doute située sur le cours de la Machère dut cesser son activité à la fin du 17e siècle, et fut transformée en moulin à foulon ultérieurement. Pierre Ronnet en hérite au début du 19e siècle. Son fils et héritier François-Adolphe (qui meurt en 1890) la transforme en filature dès 1833, et ne cessera jamais de l'agrandir depuis lors. L'usine subit certes durement la guerre de 1870 (résistance française à Bazeilles tout proche), puis est touchée par un grave incendie en 1883. Malgré ces aléas, la filature prend une grande envergure, au point que la population de Pont-Maugis passe de 84 habitants en 1856 à 546 habitants en 1881. Le fils et héritier de François-Adolphe, Eugène (1845 -1912) cède l'usine à Lemaire et Dilliès (industriels roubaisiens) en 1894. A la veille de la Seconde Guerre mondiale, l'usine est une des plus importantes filatures de laine cardée de France, alimentant les centres textiles de Sedan, Reims et Roubaix. Henrion prend la relève entre les deux guerres, puis en 1922 la Société Anonyme des Textiles Ardennais jusqu'à l'arrêt de l'activité en 1958. Usine équipée de ses premières machines à vapeur en 1856. Le logement patronal est daté de 1857. La voie ferrée Sedan- Longwy, qui s'ouvre en 1860, offre un atout supplémentaire au site et contribue à son expansion. Actuellement, les ateliers sont occupés par la société Vynex.
L'usine emploie 500 ouvriers en 1914.
Datation(s) principale(s) : 3e quart 19e siècle ; 19e siècle
Date(s) : 1857
Justification de la datation : datation par travaux historiques

Description

Commentaire descriptif : L'activité se trouvait initialement dans un bâtiment, actuellement occupé par des logements, bâti en moellon avec ouvertures en pierre de taille. Il se compose de deux volumes distincts : au nord, le premier s'élève sur deux étages carrés et deux étages de combles. Au sud, le rez-de-chaussée est ouvert de grandes portes sous arcs en plein-cintre surmonté de deux étages. Tout proche se trouve un campanile coiffé d'un lanterneau avec des cadrans d'horloge.
Les ateliers de fabrication, en brique, sont couvert de toiture en shed. Les charpentes en bois sont portées par des poteaux en fonte. Au nord du site, se développant le long de la route départementale, le magasin à laine est un grand bâtiment aveugle bâti en moellon, cloisonné par un mur coupe-feu dont le pignon dépasse de la toiture au milieu de la toiture à longs pans. A l'ouest, émerge des toits de l'usine une tour carrée, également en moellon et coiffée d'un toit en pavillon : elle abritait un réservoir destiné à la lutte contre l'incendie. Au pied se trouve la salle des machines désaffectée. Le logemement patronal d'un seul étage est recouvert d'un enduit imitant la pierre. De sa toiture en pavillon, couverte d'ardoise, émerge une lucarne à fermette débordante. Côté oriental, vers le jardin, une véranda en fer forgé ouvre vers le jardin.
Matériau(x) de gros-oeuvre et mise en oeuvre : moellon ; calcaire ; pierre de taille ; brique
Matériau(x) de couverture : ardoise ; tuile mécanique
Vaisseau(x) et étage(s) : 2 étages carrés
Type de la couverture : toit à longs pans ; shed ; toit en pavillon ; demi-croupe ; lanterneau
Source d'énergie : énergie hydraulique ; énergie thermique ; produite sur place

Intérêt de l'oeuvre

Observations : Société Anonyme de Textile Ardennaise (SATA), filature de Pont-Maugis, à Noyers-Pont-Maugis ; tissage de laine cardée ; direction Renguin ; 328 personnes en mai 1943.
AN, F12 4483 : situation industrielle, 3e trimestre 1883 : filatures de laine : Noyers, Thélonne, 4, 440, assez bon.
Oeuvre étudiée

Situation juridique

Statut de la propriété : propriété privée

Le bâtiment de la foulerie, siège de l'activité initiale sur le site
Plan du site


Documentation

Documents d'archives

Archives de Monaco. Série T : 424, bail du terrage de Vendresse (1626).

AN, F12 9429, le fonds de l' OCRPI période 1940-1949.

AN, F12 4483.

Bibliographie

CONGAR, Pierre, LECAILLON, Jean, ROUSSEAU, Jacques. n° 20 : Sedan et le Pays sedanais, Vingt siècles d'histoire. Parnes-Chaumont : Editions FERN, 1969, pièce annexe n° 18.

SECHERET-CELLIER, (?). n° 80, p. 373.

Dorel-Ferré Gracia (sd.). L'eau industrielle, l'eau industrieuse. Actes du colloque de l'APIC et du CREPI, Sedan, 19, 20 et 21 mai 2000. CRDP Champagne-Ardenne, 2004, p. 49 - 58.



Illustrations

Des. 1
Plan du site
Fig. 2
Vue de la façade principale du bâtiment
Fig. 3
Vue du bief
Fig. 4
Vue de la façade principale du bâtiment
Fig. 5
Vue de la façade principale de l'usine
Fig. 6
L'atelier de carderie vers 1920.
Fig. 7
L'atelier de filature vers 1920.
Fig. 8
Vue aérienne du site de la première moitié du 20e siècle
Fig. 9
Papier lettre à entête, représentation de l'usine (vers 1940).
Fig. 10
Vue de la filature en 1914
Fig. 11
Vue aérienne du site au milieu du 20e siècle
Fig. 12
Vue aérienne
Fig. 13
Vue aérienne
Fig. 14
Le bâtiment de la foulerie, siège de l'activité initiale sur le site
Fig. 15
Le beffroi, et en arrière-plan les bâtiments de l'exploitation agricole
Fig. 16
Les logements ouvriers
Fig. 17
La maison Ronnet
Fig. 18
L'entrée du parc de la maison Ronnet : grille en fer forgé ornée de la lettre initiale du fondateur de la filature
Fig. 19
La Machère à l'entrée de son cours souterrain
Fig. 20
Bâtiment de la machine à vapeur, tour de la réserve à incendie
Fig. 21
La tour de la réserve à incendie
Fig. 22
Vue depuis la route de Sedan
Fig. 23
Vue du site depuis les hauteurs environnantes
Fig. 24
Bâtiment de production
Fig. 25
Base de cheminée
Fig. 26
Intérieur des bâtiments de production
Fig. 27
Intérieur des bâtiments de production
Fig. 28
Intérieur des bâtiments de stockage
Fig. 29
Intérieur des bâtiments de stockage
Fig. 30
Intérieur des bâtiments de stockage
Fig. 31
Intérieur des bâtiments de production : pilier en fonte ayant servi de support à un palier

Voir

Champagne-Ardenne, Ardennes, Inventaire du patrimoine industriel du département des Ardennes (08)
Champagne-Ardenne, Ardennes, Filatures
Champagne-Ardenne, Ardennes, Logements et châteaux patronaux

Région Champagne-Ardenne / Direction de la Culture, Service de l'Inventaire général du patrimoine culturel. Chercheur(s) : Griot François ; Alves Gilles ; Decrock Bruno.(c) Région Champagne-Ardenne, 1984. Renseignements : Centre de documentation de l’Inventaire, 3 Faubourg Saint-Antoine, 51000 Châlons-en-Champagne. Tél. : 03 26 70 85 94. Document produit par Renabl6 : (c) Pierrick Brihaye (Région Bretagne, SINPA) / Yves Godde (Ville de Lyon)