patrimoine industriel

Champagne-Ardenne, Ardennes

Nouzonville, Jaurès Jean (rue) 10

Usine de petite métallurgie et de quincaillerie des Etablissement Cordier, puis Henri Pierret et Cie, actuellement entrepôt industriel

Type de dossier : individuel Date de l'enquête : 2007

Désignation

Dénomination : usine de petite métallurgie ; usine de quincaillerie
Appellation et titre : Cordier, puis Henri Pierret et Cie
Destinations successives et actuelles de l'édifice : entrepôt industriel
Partie(s) constituante(s) non étudiée(s) : atelier de fabrication ; bureau ; hangar industriel ; centrale électrique

Compléments de localisation

Référence(s) cadastrale(s) : 2009 AL 594
Numéro INSEE de la commune : 08328
Aire : Ardennes
Canton : Nouzonville
Milieu d'implantation : en ville

Historique

Commentaire historique : En 1860 se créent les Etablissements Cordier spécialisés dans la fabrication de raccords et brides destinées aux conduites d'eau. La succession est assurée par la Société Henri Pierret et Cie. La petite usine qui fabrique des serrures, ferrures, clous, outillage et quincaillerie ferme ses portes en 1969. Les bâtiments sont achetés vers 1987 par M. Linglet pour y établir un entrepôt industriel. L'atelier emploie 40 ouvriers en 1960 sous la direction d'André Laurent, neveu d'Henri Pierret.
Datation(s) principale(s) : 3e quart 19e siècle
Date(s) : 1860
Justification de la datation : daté par source

Description

Commentaire descriptif : Les ateliers de fabrication s'étendent sur trois vaisseaux de huit travées, en brique pleine et structure métallique. Certains murs en façade sur rue sont en pan de fer. La charpente métallique est apparente, la toiture en shed à couverture en ciment amiante et matériau synthétique avec un petit lanterneau central. Une centrale électrique en béton armé distribuait l'énergie aux Etablissements Pierret ainsi qu'à l'usine Arthur Clausse située en contrebas (actuellement Usine du Pâquis).
Matériau(x) de gros-oeuvre et mise en oeuvre : brique ; béton ; parpaing de béton ; fer ; pan de fer
Matériau(x) de couverture : matériau synthétique en couverture ; ciment amiante en couverture
Vaisseau(x) et étage(s) : en rez-de-chaussée
Type et nature du couvrement : charpente métallique apparente
Type de la couverture : shed ; lanterneau
Etat de conservation : établissement industriel désaffecté

Intérêt de l'oeuvre

Observations : Ets H Pierret & Cie, ferrures à Nouzonville.
Oeuvre étudiée

Situation juridique

Statut de la propriété : propriété privée

Vue générale
Plan du site


Documentation

Documents d'archives

AN, F12 9429, le fonds de l' OCRPI période 1940-1949.



Illustrations

Des. 1
Plan du site
Fig. 2
Vue aérienne
Fig. 3
Vue aérienne
Fig. 4
Vue générale
Fig. 5
Détail de la façade sur la route de Gespunsart
Fig. 6
Porte percée vers 1987 au moment du rachat des bâtiments par M. Linglet
Fig. 7
L'atelier de fabrication
Fig. 8
La charpente apparente métallique
Fig. 9
L'un des murs de l'ancienne fabrique
Fig. 10
Travée en shed de la fabrique de ferrures
Fig. 11
Le transformateur. Il distribuait en énergie les usines Arthur Clausse et Pierret jusqu'en 1984
Fig. 12
Elément du transformateur
Fig. 13
Autre vue de la charpente métallique
Fig. 14
Les bureaux intérieurs
Fig. 15
Vue sur les bâtiments Pierret depuis l'Usine du Paquis-FECR
Fig. 16
Vue depuis le site de l'Usine du Paquis

Voir

Champagne-Ardenne, Ardennes, Inventaire du patrimoine industriel du département des Ardennes (08)

Région Champagne-Ardenne / Direction de la Culture, Service de l'Inventaire général du patrimoine culturel. Chercheur(s) : Bennani Maya ; Decrock Bruno.(c) Région Champagne-Ardenne, 2007. Renseignements : Centre de documentation de l’Inventaire, 3 Faubourg Saint-Antoine, 51000 Châlons-en-Champagne. Tél. : 03 26 70 85 94. Document produit par Renabl6 : (c) Pierrick Brihaye (Région Bretagne, SINPA) / Yves Godde (Ville de Lyon)