patrimoine industriel

Champagne-Ardenne, Ardennes

Neuflize, R.D. 925 ; Lavandières (rue des) 60, 62

Château dit château Paté

Type de dossier : individuel Date de l'enquête : 2009

Désignation

Dénomination : château
Appellation et titre : dit château Paté
Destinations successives et actuelles de l'édifice : maison
Partie(s) constituante(s) non étudiée(s) : conciergerie ; parc ; enclos

Compléments de localisation

Référence(s) cadastrale(s) : 1986 AB 1 à 3, 18, 19, 113 ; ZE 148, 150 ; ZI 38
Numéro INSEE de la commune : 08314
Aire : Ardennes
Canton : Juniville
Milieu d'implantation : en écart
Cours d'eau : Retourne (la)

Historique

Commentaire historique : Site aménagé précocement pour profiter au mieux de la force hydraulique de la Retourne. Ceci dès l'époque des Poupart de Neuflize à la fin du 18e siècle.
Le cadastre ancien montre à cet emplacement (sortie ouest de Neuflize) un réseau dense de dérivations et canaux desservant moulins et turbines. Une habitation patronale existait déjà, plus au nord, à l'emplacement du futur château Paté. Ce dernier a été entièrement détruit pendant la Première Guerre mondiale. On peut situer le moment de son érection après 1860 et la réinstallation de l'activité textile à Neuflize grâce à la famille Paté, et plutôt vers le moment de sa pleine expansion, lors du renouvellement total des bâtiments industriels, c'est-à-dire vers ou peu après 1868. Le château était associé à un vaste parc allant jusqu'aux confins du territoire de la commune du Châtelet-sur- Retourne. Il subsiste des pavillons isolés, porteries, habitations de gardiens, certains reconvertis en habitation.
Datation(s) principale(s) : 2e quart 19e siècle
Date(s) : 1868
Justification de la datation : daté par travaux historiques

Description

Commentaire descriptif : Le château était de belle dimension et présentait un riche décor extérieur : jeu d'appareillage brique et pierre, lucarnes aux frontons ornementés, toits en pavillon à épis de faîtage développés, acrotères, souches de cheminées saillantes, toits latéraux en dômes. La porte d'entrée principale au domaine était tournée vers la ville, près de l'église (60/62 rue des Lavandières). De forme semi-circulaire, elle aussi détruite, elle présentait un élégant jeu bicolore d'appareillage brique et pierre. Le bâtiment d'entrée côté route (R.D. 925) existe toujours et a été réhabilité en maison d'habitation, ainsi que son équivalent à l'extrémité ouest du domaine. Tous deux présentent le même jeu d'appareillage brique et pierre, exceptée la façade principale (ouest) de ce dernier, qui est uniquement en pierre de taille. Grille en fer forgé conservée devant l'entrée donnant sur la R.D. 925.
Matériau(x) de gros-oeuvre et mise en oeuvre : pierre de taille ; calcaire ; brique et pierre
Matériau(x) de couverture : ardoise
Parti de plan : plan rectangulaire symétrique
Vaisseau(x) et étage(s) : 1 étage carré ; étage de comble
Parti d'élévation extérieure : élévation ordonnancée ; jardin en pente
Type de la couverture : toit en pavillon ; toit à longs pans brisés ; dôme circulaire ; croupe brisée
Emplacement, forme et structure de l'escalier : escalier de distribution extérieur : escalier droit
Couvert et découvert de jardin : pelouse ; parterre de pièces coupées
Technique du décor : ferronnerie ; maçonnerie
Représentation : armoiries
Précision sur la représentation : Les deux pavillons sont frappés d'écus portant la lettre initiale de la famille Paté.
Etat de conservation : détruit ; restauré

Intérêt de l'oeuvre

Elément(s) remarquable(s) : conciergerie
Observations : Château détruit, mais était particulièrement monumental.
Mme Houdin Marie-Antoinette, 30 rue du bois de la Fontaine, 08300 Neuflize.
Oeuvre étudiée

Situation juridique

Statut de la propriété : propriété privée

Le château Paté vers 1900. Détruit en 1914-1918
Plan


Illustrations

Des. 1
Plan
Fig. 2
Détail d'une copie du cadastre dit napoléonien (1831). Site au réseau hydraulique très dense ; existence d'un premier habitat patronal
Fig. 3
Le château Paté vers 1900. Détruit en 1914-1918
Fig. 4
Porte d'entrée du château côté ville, vers 1900
Fig. 5
Porte d'entrée du château côté ville, en 1919
Fig. 6
Entrée du château côté route, vers 1900
Fig. 7
Vue aérienne : emplacement du château
Fig. 8
Vue aérienne : emplacement de la turbine
Fig. 9
Vue aérienne : pavillon ouest
Fig. 10
Vue aérienne : pavillon ouest
Fig. 11
Entrée du château côté route, aujourd'hui. Belle grille en fer forgé
Fig. 12
Pavillon d'entrée côté route. Jeu d'appareillage brique et pierre, toit mansardé avec lucarne
Fig. 13
Pavillon de l'extrémité ouest du domaine, vers Le Châtelet-sur-Retourne ; en bout du long mur de clôture
Fig. 14
Façade du pavillon ouest, tournée vers Le Châtelet-sur-Retourne
Fig. 15
Façade du pavillon ouest : entièrement en pierre de taille
Fig. 16
Détail de la façade du pavillon ouest (fronton) : écus frappés de la lette initiale de la famille Paté

Voir

Champagne-Ardenne, Ardennes, Inventaire du patrimoine industriel du département des Ardennes (08)
Champagne-Ardenne, Ardennes, Logements et châteaux patronaux

Voir aussi

Neuflize, Paté Frédéric (route) 1 à 5 ; R.D. 925, Filature et tissage de laine Paté, puis Industrie Textile de Neuflize, puis Société d'Exploitation Textile, actuellement salle des fêtes, école et entrepôt communal

Région Champagne-Ardenne / Direction de la Culture, Service de l'Inventaire général du patrimoine culturel. Chercheur(s) : Decrock Bruno.(c) Région Champagne-Ardenne, 2009. Renseignements : Centre de documentation de l’Inventaire, 3 Faubourg Saint-Antoine, 51000 Châlons-en-Champagne. Tél. : 03 26 70 85 94. Document produit par Renabl6 : (c) Pierrick Brihaye (Région Bretagne, SINPA) / Yves Godde (Ville de Lyon)