patrimoine industriel

Champagne-Ardenne, Ardennes

Château-Porcien, Sommevue (rue de) 101 ; R.D. 926

Ledoux, puis Larmigny, puis Briqueterie de l'Aisne, actuellement entrepôt commercial

Type de dossier : individuel Date de l'enquête : 2007

Désignation

Dénomination : briqueterie ; entrepôt commercial
Appellation et titre : Ledoux, puis Larmigny, puis Briqueterie de l'Aisne
Destinations successives et actuelles de l'édifice : entrepôt commercial
Partie(s) constituante(s) non étudiée(s) : atelier de fabrication ; cheminée d'usine ; four industriel ; salle des machines

Compléments de localisation

Référence(s) cadastrale(s) : 2009 ZH 54, 56, 66 à 70, 72, 73
Numéro INSEE de la commune : 08107
Aire : Ardennes
Canton : Château-Porcien
Milieu d'implantation : en écart

Historique

Commentaire historique : En 1875 la briqueterie appartient à M. Ledoux, puis à Alphonse Larmigny et enfin à la fille de ce dernier, Mme Moreau. En 1920, elle comporte deux cheminées d´usines, un atelier de fabrication, le bâtiment du malaxeur et de la machine à vapeur, une remise à charbon, un bureau et des logements. Rachetée par M. Bourq vers 1942, elle cesse son activité dans les années 1950 et s´appellait en dernier lieu Briqueterie de l´Aisne. Le site est repris par Georges Régnier, marchand de charbon à partir de 1957. L´une des cheminées d´usine est alors détruite. Le site est actuellement occupé par une entreprise de travaux publics.
Une chaudière alimentait autrefois une machine à vapeur. Elle entrainait une courroie rattachée aux machines à broyer la terre et à un convoyeur de matière première. Elle a été détruite dans les années 1950.
La briqueterie comptait une quinzaine d´ouvriers après la Seconde Guerre mondiale.
Datation(s) principale(s) : limite 19e siècle 20e siècle (?)
Justification de la datation : daté par tradition orale

Description

Commentaire descriptif : Le site présente à l´ouest un petit bâtiment en brique autrefois accolé à un four industriel (détruit). Au nord, subsiste la salle des machines, également en brique, qui comportait une chaudière et une machine à vapeur. La couverture générale est en tuile mécanique. Face à ce bâtiment s´élève la cheminée d´usine jouxtée de deux fours.
Matériau(x) de gros-oeuvre et mise en oeuvre : brique
Matériau(x) de couverture : tuile mécanique
Vaisseau(x) et étage(s) : en rez-de-chaussée
Type et nature du couvrement : charpente en bois apparente
Type de la couverture : toit à deux pans ; toit à longs pans
Source d'énergie : énergie thermique ; énergie électrique ; produite sur place
Etat de conservation : établissement industriel désaffecté ; menacé

Intérêt de l'oeuvre

Oeuvre étudiée

Situation juridique

Statut de la propriété : propriété privée

Le bâtiment de la machine à vapeur (à gauche) et la cheminée depuis la cour
Plan du site


Documentation

Bibliographie

Bâti des villes, bâti des champs. Revue Historique Ardennaise. tXXXIX, 2007, p. 65.



Illustrations

Des. 1
Plan du site
Fig. 2
Vue aérienne
Fig. 3
Vue aérienne
Fig. 4
Vue aérienne
Fig. 5
Vue générale du site depuis la route nationale (four secondaire à gauche, bâtiment de la machine à vapeur au centre et fours à droite derrière la cheminée)
Fig. 6
Le bâtiment de la machine à vapeur (à gauche) et la cheminée depuis la cour
Fig. 7
Le bâtiment de la machine à vapeur (à droite) et les fours (à gauche dans la broussaille) depuis l'arrière
Fig. 8
La grande cheminée d'usine
Fig. 9
Base et entrée de la cheminée
Fig. 10
La base de la cheminée et le raccordement aux fours
Fig. 11
Angle subsistant des fours
Fig. 12
Porte de chargement des fours
Fig. 13
Intérieur de l'un des deux fours (à gauche un conduit entre les deux chambres)
Fig. 14
Chambre de chargement de l'un des fours
Fig. 15
Arrière du bâtiment de la machine à vapeur et des broyeurs (la machine à vapeur était à gauche et les broyeurs à droite)
Fig. 16
Façade latérale du bâtiment de la machine à vapeur et des broyeurs (la chaudière était à gauche et la machine à vapeur à droite)
Fig. 17
Emplacement de la chaudière
Fig. 18
Salle des broyeurs à terre
Fig. 19
Petit bâtiment qui accueillait un four secondaire (à sa droite)
Fig. 20
La briqueterie de Château-Porcien avant la première guerre mondiale vue depuis l'ouest : la grande cheminée est celle qui subsiste actuellement mais le four actuel n'était pas encore construit

Voir

Champagne-Ardenne, Ardennes, Inventaire du patrimoine industriel du département des Ardennes (08)
Champagne-Ardenne, Ardennes, Usines liées à l'exploitation et à l'utilisation de l'argile

Région Champagne-Ardenne / Direction de la Culture, Service de l'Inventaire général du patrimoine culturel. Chercheur(s) : Marasi Julien ; Decrock Bruno.(c) Région Champagne-Ardenne, 2007. Renseignements : Centre de documentation de l’Inventaire, 3 Faubourg Saint-Antoine, 51000 Châlons-en-Champagne. Tél. : 03 26 70 85 94. Document produit par Renabl6 : (c) Pierrick Brihaye (Région Bretagne, SINPA) / Yves Godde (Ville de Lyon)