patrimoine industriel

Champagne-Ardenne, Ardennes

Charleville-Mézières, Mohon, Bert Paul (rue) 22, 23

Usine des Ateliers d'estampage de la Vence, puis Richier, puis Demangel-Vence, puis Forges de la Vence, puis laminoir CELC, actuellement usine de décolletage SODEMET

Type de dossier : individuel Date de l'enquête : 2007

Désignation

Dénomination : usine d'estampage
Appellation et titre : Ateliers d'estampage de la Vence, puis Richier, puis Demangel-Vence, puis Forges de la Vence, puis laminoir CELC, actuellement usine de décolletage SODEMET
Destinations successives et actuelles de l'édifice : laminoir ; usine de décolletage
Partie(s) constituante(s) non étudiée(s) : atelier de fabrication ; bâtiment administratif d'entreprise ; entrepôt industriel

Compléments de localisation

Référence(s) cadastrale(s) : 2009 CY 230, 363
Numéro INSEE de la commune : 08105
Aire : Ardennes
Canton : Charleville-Centre
Milieu d'implantation : en ville

Historique

Commentaire historique : Le 28 mars 1911, E. Roche et P. Guérin fondent la S.A des Ateliers d´estampage de la Vence afin de produire des pièces estampées pour les chemins de fer, la construction mécanique et surtout l´automobile. Cette société perdure jusqu´en 1956 date à laquelle le nom est transformé en Forges et Ateliers de la Vence et ce jusqu´en 1963. De 1963 à 1974, le groupe de matériel de travaux publics Richier (IA08000360) en prend le contrôle puis le cède en 1974 à la Manestamp de Charleville et l´entrteprise s´appelle dès lors Demangel-Vence. A cause des difficultés rencontrées par le groupe, le site de Mohon est cédé et repris par la S.A. des Forges de la Vence, puis de 1987 à 1995 par CELC spécialisé dans le laminage et enfin de 1995 à aujourd´hui par SODEMET, spécialisé dans l´usinage. Avant la destruction de la partie estampage, le site couvrait 48 000m2.
L´usine emploie 100 ouvriers en 1980 et 53 en 1983 où elle produit 80 à 100 tonnes de pièces estampées.
Datation(s) principale(s) : 1er quart 20e siècle
Date(s) : 1911
Justification de la datation : daté par source ; daté par travaux historiques

Description

Commentaire descriptif : Les bâtiments subsistants sont les bureaux, la partie usinage et le parc à matrice attenants à ces derniers à l´est et plus au sud un bâtiment qui servait dans les derniers temps de stockage pour les briques réfractaires. Les bureaux en moellon calcaire sont implantés le long de la rue Paul Bert à côté de l´entrée du site ; l´un est à un étage carré, toit en pavillon couvert de tuiles mécaniques et en rez-de-chaussée, murs en briques et toit à longs pans pour le second. Les ateliers d´usinage sont bâtis en briques et couverts de sheds à charpente métallique et tuile mécanique ; les bâtiments de stockage des matrices dont l´un à charpente métallique et le second à charpente en bois, possèdent des toits à longs pans. Le bâtiment du stockage des briques réfractaires est constitué d´un long vaisseau aux murs en pan de fer et remplissage en briques supportant un toit à longs pans à charpente métallique, lanterneau et tuile mécanique.
Matériau(x) de gros-oeuvre et mise en oeuvre : brique ; calcaire ; moellon ; fer ; pan de fer ; essentage de tôle
Matériau(x) de couverture : tuile mécanique ; verre en couverture
Vaisseau(x) et étage(s) : 1 étage carré
Type et nature du couvrement : charpente métallique apparente ; charpente en bois apparente
Type de la couverture : toit à longs pans ; shed ; lanterneau ; toit en pavillon
Emplacement, forme et structure de l'escalier : escalier intérieur
Source d'énergie : énergie thermique ; produite sur place ; énergie électrique ; produite sur place ; achetée
Etat de conservation : mauvais état ; menacé

Intérêt de l'oeuvre

Oeuvre étudiée

Situation juridique

Statut de la propriété : propriété privée

Façades des bâtiments de l'usinage et originellement atelier d'estampage
Plan du site


Documentation

Bibliographie

CHOPPLET. B. Demangel-Vence prêt à vendre l'usine de Mohon, une SCOP pourrait revendre celle de Charleville, L'ardennais, 17 mars 1983.

Le Monde, L'Ardennais, 26-27 juin 1966.

COLINET. R. Au coeur de l'industrialisation de l'Ardenne du nord, ou l'étude des archives du tribunal de commerce de Charleville de 1860 à 1914. Revue Historique Ardennaise, tome XXII, année 1987, p. 113.

CHOPPLET. B. Demangel-Vence : l'histoire d'une longue agonie, L'Ardennais, 27 mai 1983.



Illustrations

Des. 1
Plan du site
Fig. 2
Une partie de l'usine en 1922
Fig. 3
L'intérieur de l'atelier d'estampage en 1922
Fig. 4
Une partie du site en 1983 depuis la route de Sedan : la cheminée, les bâtiments de gauche et celui du fond avec le lanterneau ont été détruits
Fig. 5
Vue de l'usinage et des bureaux (masqués à droite) depuis la route de Sedan
Fig. 6
Les bureaux (à gauche) et l'entrepôt des matrices (à droite) depuis la rue P. Bert
Fig. 7
Les bureaux et le portail d'entrée aux initiales des Ateliers de la Vence
Fig. 8
Les bureaux
Fig. 9
L'entrepôt du stockage des matrices
Fig. 10
Intérieur de l'entrepôt du stockage des matrices
Fig. 11
L'intérieur d'un second bâtiment servant pour le stockage des matrices
Fig. 12
Façades des bâtiments de l'usinage et originellement atelier d'estampage
Fig. 13
Façade latérale (côté route de Sedan) des bâtiments de l'usinage
Fig. 14
Intérieur de l'usinage originellement atelier d'estampage
Fig. 15
Détail de la charpente métallique de l'usinage
Fig. 16
Façade du bâtiment de stockage des briques réfractaires
Fig. 17
Façade arrière du bâtiment de stockage des briques réfractaires
Fig. 18
Façade latérale du bâtiment de stockage des briques réfractaires

Voir

Champagne-Ardenne, Ardennes, Inventaire du patrimoine industriel du département des Ardennes (08)
Champagne-Ardenne, Ardennes, Usines d'estampage et grosses forges

Région Champagne-Ardenne / Direction de la Culture, Service de l'Inventaire général du patrimoine culturel. Chercheur(s) : Marasi Julien ; Decrock Bruno.(c) Région Champagne-Ardenne, 2007. Renseignements : Centre de documentation de l’Inventaire, 3 Faubourg Saint-Antoine, 51000 Châlons-en-Champagne. Tél. : 03 26 70 85 94. Document produit par Renabl6 : (c) Pierrick Brihaye (Région Bretagne, SINPA) / Yves Godde (Ville de Lyon)