patrimoine industriel

Champagne-Ardenne, Ardennes

Charleville-Mézières, Forges-Saint-Charles (rue des) 15, 17

Fonderie de la Société des Aciéries de Charleville

Type de dossier : individuel Date de l'enquête : 2007

Désignation

Dénomination : fonderie
Précision sur la dénomination : fonderie d'acier
Appellation et titre : Société des Aciéries de Charleville
Partie(s) constituante(s) non étudiée(s) : atelier de fabrication ; conciergerie ; transformateur ; atelier de réparation ; bureau

Compléments de localisation

Référence(s) cadastrale(s) : 2008 AP 200, 201
Numéro INSEE de la commune : 08105
Aire : Ardennes
Canton : Charleville-Centre
Milieu d'implantation : en ville

Historique

Commentaire historique : La Société des Aciéries de Charleville est fondée en 1948 par M. Collot. Spécialisée dans l´acier moulé pour l´automobile, la société connaît des difficultés en 1978 et ferme l´unité de la rue Forges Saint-Charles en 1984 puis celle de Villers-Semeuse (implantée dans l´ancienne usine électrique) en 1988. Le site, actuellement innocupé, est racheté en 1988 et 1994 par une personne privée qui fait retirer les toitures de l´atelier de coulée par mesure de sécurité. L´atelier de moulage situé le long de la Meuse avait été détruit avant la vente.
48 personnes sont employées en 1984.
Datation(s) principale(s) : 2e quart 20e siècle
Date(s) : 1948
Justification de la datation : daté par source

Description

Commentaire descriptif : Usine située sur une étroite parcelle en bord de Meuse dans un quartier auparavant densément industrialisé. La fonderie proprement dite est composée, au nord, d´un bâtiment à deux étages carrés couvert d´un toit à longs pans qui accueillait la réserve de sable et, accolé à ce dernier, un second bâtiment à étage carré et toits en shed (une partie n´est plus couverte) où était implanté l´atelier de coulée. Ces deux constructions ont des murs à structure à pan de béton armé hourdé de briques creuses enduites à l´extérieur, charpentes métalliques apparentes couvertes de tuile mécanique et de tôles ondulée. Dans la continuité, au sud, l´atelier de démoulage est à deux nefs à ossature et charpente en béton armé, toits à longs pans couverts de ciment amiante. Au nord de la parcelle, non loin de l´entrée se tiennent la conciergerie et l´atelier de maintenance en briques creuses, charpente en bois apparente à longs pans et tuiles mécaniques. Des bureaux récents à l´extérieur du site, à l´entrée, et un atelier d´usinage, en face de ces derniers, complètent l´ensemble. L´atelier d´usinage est un remploi d´une usine préexistante (les Forges Saint-Charles) et il est bâti de manière composite, témoin de différents remaniements à l´image de l´occupation longue de cette zone industrielle.
Matériau(x) de gros-oeuvre et mise en oeuvre : brique ; brique creuse ; enduit ; moellon ; béton ; pan de béton armé
Matériau(x) de couverture : tuile mécanique ; ciment amiante en couverture ; tôle ondulée
Vaisseau(x) et étage(s) : 1 étage carré
Type et nature du couvrement : charpente métallique apparente ; en béton armé ; charpente en bois apparente
Type de la couverture : shed ; toit à longs pans
Emplacement, forme et structure de l'escalier : escalier intérieur : escalier droit
Source d'énergie : énergie électrique ; achetée
Etat de conservation : établissement industriel désaffecté ; mauvais état ; menacé

Intérêt de l'oeuvre

Oeuvre étudiée

Situation juridique

Statut de la propriété : propriété d'une personne privée

La fonderie depuis la rue des Abattoirs
Plan du site


Documentation

Bibliographie

DORREL-FERRE, G. (dir.). Atlas du patrimoine industriel de Champagne-Ardenne. Les racines de la modernité. 2005, p. 126-127.



Illustrations

Des. 1
Plan du site
Fig. 2
Vue aérienne (en bas du cliché ; en haut il s'agit de la Manestamp)
Fig. 3
Vue générale depuis la rue : à gauche, les bureaux, au centre, la conciergerie et la maintenance et à droite la fonderie
Fig. 4
La fonderie depuis la rue des Abattoirs
Fig. 5
La façade principale de la fonderie
Fig. 6
L'entrée de la fonderie
Fig. 7
La structure en béton armé de l'entrée de la fonderie
Fig. 8
L'atelier de coulée sans sa toiture, depuis l'entrée
Fig. 9
L'atelier de coulée depuis l'atelier de démoulage, au sud
Fig. 10
L'emplacement des fours depuis l'emplacement de la réserve à sable ; à droite, l'atelier de coulée
Fig. 11
L'emplacement de la réserve à sable
Fig. 12
L'emplacement de la cuve à sable
Fig. 13
L'atelier de démoulage ; à gauche, l'atelier de moulage détruit et à droite, l'atelier de coulée
Fig. 14
La charpente de l'atelier de démoulage
Fig. 15
L'atelier de démoulage vu depuis l'atelier de moulage détruit ; à droite, le château d'eau de l'ancienne usine Manestamp
Fig. 16
La conciergerie accolée à l'atelier de maintenance, à droite
Fig. 17
L'intérieur de l'atelier de maintenance
Fig. 18
L'atelier d'usinage en face de l'entrée de l'usine
Fig. 19
L'intérieur de l'atelier d'usinage

Voir

Champagne-Ardenne, Ardennes, Inventaire du patrimoine industriel du département des Ardennes (08)
Champagne-Ardenne, Ardennes, Fonderies

Région Champagne-Ardenne / Direction de la Culture, Service de l'Inventaire général du patrimoine culturel. Chercheur(s) : Marasi Julien ; Decrock Bruno.(c) Région Champagne-Ardenne, 2007. Renseignements : Centre de documentation de l’Inventaire, 3 Faubourg Saint-Antoine, 51000 Châlons-en-Champagne. Tél. : 03 26 70 85 94. Document produit par Renabl6 : (c) Pierrick Brihaye (Région Bretagne, SINPA) / Yves Godde (Ville de Lyon)