patrimoine industriel

Champagne-Ardenne, Ardennes

Charleville-Mézières, Forest (rue) 76

Fonderie Corneau, puis Paillette et Cie, actuellement usine de chadronnerie (fabrique d'appareils de chauffage et de cuisine) Deville

Type de dossier : individuel Date de l'enquête : 2007

Désignation

Dénomination : fonderie
Précision sur la dénomination : usine d'appareils de chauffage et de cuisine
Appellation et titre : Corneau, puis Paillette et Cie, actuellement Deville
Destinations successives et actuelles de l'édifice : usine métallurgique
Partie(s) constituante(s) non étudiée(s) : atelier de fabrication ; magasin industriel ; bureau ; cour ; château d'eau ; infirmerie ; voie ferrée ; bains douches ; cantine ; vestiaire d'usine ; conciergerie

Compléments de localisation

Référence(s) cadastrale(s) : 2009 AO 110
Numéro INSEE de la commune : 08105
Aire : Ardennes
Canton : Mézières-Centre-Ouest
Milieu d'implantation : en ville
Cours d'eau : Meuse (la)

Historique

Commentaire historique : Les frères Corneau, maîtres de forges, créent en 1846 une entreprise de fonderie de seconde fusion, travaillant sur commande dans le domaine des fontes de bâtiment et de chauffage : poêles à four, réchauds et buanderies. Ils associent ensuite leurs gendres, MM. Albert Deville et Paillette à leur activité. En 1886, les fondateurs confient la direction de l´usine à l´ingénieur Albert Deville. Avec lui l´entreprise Corneau-Paillette devenue Deville, s´oriente vers l´émaillage des fontes et la mise au point des premières machines à mouler pneumatiques. Dans les années 1920 et 30, Deville connaît une expansion nationale avec une production en fonte brute ou émaillée allant du poêle bois aux vases funéraires et au mobilier de jardin. Une extension est réalisée en 1924 et l´usine agrandie en 1935 par la construction du siège social (bureaux). La fonderie coule alors 80 tonnes par jour. L´usine est démantelée lors de la Première Guerre mondiale et à la veille de la Seconde. Au début des années 1950 l´usine de Charleville est entièrement remaniée, reconvertie et équipée : installations de tôleries, chaînes de peinture, émaillerie, chaîne de montage, convoyeurs de manutention, etc. L´activité de la fonderie subsiste jusqu´en 1992, avec un tonnage mensuel de 250 tonnes.
L´entreprise compte au début du 20e siècle jusqu´à 1800 employés ; l´effectif est de 206 employés en 1942.
Datation(s) principale(s) : 2e quart 19e siècle ; 2e quart 20e siècle
Date(s) : 1846 ; 1924 ; 1935
Justification de la datation : daté par travaux historiques ; porte la date

Description

Commentaire descriptif : Suivant les courbes de la Meuse, le site couvre une surface de 40 000m2 dont 30 000m2 au sol. La façade du siège social construit en 1935 donne sur la rue Forest. Elle présente une modénature Art Déco, avec décor géométrique, larges baies vitrées et soubassements de carreaux de verre concaves. Les bâtiments les plus anciens (1846) sont situés plus au nord, autour d´une cour distribuant les différents ateliers de fabrication. L´extension de 1924 accueille aujourd´hui un atelier de traitement thermique. Les murs sont en brique pleine, le toit en tuile mécanique est soutenu par une charpente apparente en bois. Le bâtiment de stockage des produits finis et de l´expédition (années 1930) domine le site sur quatre étages carrés. Ses murs sont enduits et portent la raison sociale. La structure portante et la charpente sont entièrement en béton armé. L´activité de fonderie n´existant plus sur le site, les espaces sont convertis en ateliers de tôlerie.
Matériau(x) de gros-oeuvre et mise en oeuvre : brique ; béton ; béton armé ; calcaire ; moellon
Matériau(x) de couverture : ciment amiante en couverture ; tuile mécanique ; métal en couverture ; verre en couverture
Vaisseau(x) et étage(s) : 4 étages carrés
Type et nature du couvrement : charpente métallique apparente ; charpente en bois apparente ; charpente en béton armé apparente
Type de la couverture : shed ; toit à longs pans
Source d'énergie : énergie thermique ; énergie électrique
Technique du décor : maçonnerie ; sculpture

Intérêt de l'oeuvre

Observations : Deville & Cie, 76 rue Forest, charleville ; machines agricoles ; 206 personnes en 12 1942.
Oeuvre étudiée

Situation juridique

Statut de la propriété : propriété privée

Détail de la façade du siège social de l'usine construit en 1935
Plan du site


Documentation

Documents d'archives

AN, F12 9429, le fonds de l' OCRPI période 1940-1949.

Bibliographie

COLINET, René. Métallurgie ardennaise, Un terriroire des usines et des hommes. ORCCA/ Castor et Pollux, Epernay Chassigny, 2001, 159 pages.

COLINET, René. Une famille industrielle de la métallurgie ardennaise : les Corneau-Deville de 1880 à 1914. Revue Historique Ardennaise.



Illustrations

Des. 1
Plan du site
Fig. 2
Vue du début du 20e siècle présentant l'usine Corneau, actuellement Deville
Fig. 3
L'usine Deville, vue depuis le Mont Olympe
Fig. 4
Affiche publicitaire Deville, années 1930
Fig. 5
Couverture de catalogue de l'usine Corneau, 1889
Fig. 6
Page du catalogue de l'usine Corneau (1889)
Fig. 7
Catalogue de la fonderie Deville et Cie, 1924
Fig. 8
Page du catalogue de la fonderie Deville et Cie (1924)
Fig. 9
Articles en fonte émaillée de la fonderie Corneau, abattants de boîte aux lettres, porte-savons, vers 1900
Fig. 10
Articles en fonte émaillée de la fonderie Corneau, poêles de cuisine, vers 1900
Fig. 11
Articles en fonte émaillée de la fonderie Corneau, porte-parapluies, vers 1900
Fig. 12
Articles en fonte émaillée de la fonderie Corneau, vases funéraires, vers 1900
Fig. 13
Vue générale
Fig. 14
Détail de la façade du siège social de l'usine construit en 1935
Fig. 15
Façade Est, élévation des premiers bureaux
Fig. 16
Vue sur l'entrée de l'usine rue Forest
Fig. 17
Les façades rue Forest. Au fond les bureaux espaces de présentation au rez-de-chaussée, au premier plan les actuels laboratoires.
Fig. 18
Les bureaux
Fig. 19
De l'autre côté de la rue Forest, les anciens bâtiments de fonderie, actuellement magasins d'usine
Fig. 20
Vue sur la façade rue Delahaut
Fig. 21
Vue sur les toits de l'usine Deville depuis le sommet du bâtiment de stockage et d'expédition
Fig. 22
Vue depuis la terrasse du bâtiment construit en 1930 (stockage des produits finis et expédition)
Fig. 23
Vue depuis la rue Robert Coispine
Fig. 24
Vue sur l'usine Deville depuis la rue de Meuse
Fig. 25
Façade du bâtiment construit en 1930
Fig. 26
Bâtiment accueillant l'atelier de montage, façade ouest
Fig. 27
Les bureaux et halls de présentation côté cour intérieure
Fig. 28
L'escalier d'honneur dont l'accès était autrefois réservé aux membres de la direction
Fig. 29
Ancienne porte d'entrée de l'usine Deville, accès du directeur
Fig. 30
Couloirs des bureaux. Au sol des dalles de verre.
Fig. 31
Autre aspect des couloirs des bureaux
Fig. 32
Intérieur de l'un des bureaux. Mur rideaux en carreaux de verre opaques et concaves
Fig. 33
Atelier de tôlerie
Fig. 34
Le château d'eau, intégré dans le site (intérieur de l'atelier de tôlerie)
Fig. 35
Magasin des pièces tôlées
Fig. 36
Charpente apparente métallique de l'atelier de traitement de surface (ancien atelier de fonderie)
Fig. 37
Murs de l'ancien atelier de fonderie
Fig. 38
Magasin. Structure en béton armé
Fig. 39
Anciens bureaux situés dans l'actuel atelier de montage
Fig. 40
Atelier de montage. Date portée : 1930
Fig. 41
L'ancien bâtiment de fonderie, actuellement magasin
Fig. 42
Atelier de montage. Au sol stockage d'anciens modèles de fonderie Deville
Fig. 43
Atelier de montage
Fig. 44
Rez-de-chaussée du grand bâtiment de stockage des produits finis
Fig. 45
Un des étages du bâtiment de stockage des produits finis. Structure en béton armé brut
Fig. 46
Escalier de distribution, intérieur du bâtiment de stockage
Fig. 47
Vue sur l'intérieur du magasin d'usine, bâtiment situé de l'autre côté de la rue Forest
Fig. 48
Charpente apparente en bois de l'atelier construit en 1924
Fig. 49
Modèles d'appareil anciens de chauffage Deville
Fig. 50
Premiers modèles de poêles anciens Deville

Voir

Champagne-Ardenne, Ardennes, Inventaire du patrimoine industriel du département des Ardennes (08)
Champagne-Ardenne, Ardennes, Fonderies

Région Champagne-Ardenne / Direction de la Culture, Service de l'Inventaire général du patrimoine culturel. Chercheur(s) : Bennani Maya ; Decrock Bruno.(c) Région Champagne-Ardenne, 2007. Renseignements : Centre de documentation de l’Inventaire, 3 Faubourg Saint-Antoine, 51000 Châlons-en-Champagne. Tél. : 03 26 70 85 94. Document produit par Renabl6 : (c) Pierrick Brihaye (Région Bretagne, SINPA) / Yves Godde (Ville de Lyon)