patrimoine industriel

Champagne-Ardenne, Ardennes

Carignan, Tréfilerie (la)

Usine de transformation des métaux, puis usine liée au travail du bois, puis fonderie d'aluminium, actuellement ferme

Type de dossier : individuel Date de l'enquête : 1985

Désignation

Dénomination : usine de transformation des métaux ; fonderie
Précision sur la dénomination : fonderie d'aluminium
Destinations successives et actuelles de l'édifice : usine liée au travail du bois ; ferme
Partie(s) constituante(s) non étudiée(s) : atelier de fabrication ; logement patronal ; conciergerie ; cour

Compléments de localisation

Référence(s) cadastrale(s) : 1982 ZB 31, 32, 47 à 51, 53 à 56, 59
Numéro INSEE de la commune : 08090
Aire : Ardennes
Canton : Carignan
Milieu d'implantation : isolé
Cours d'eau : Aulnois (l')

Historique

Commentaire historique : Jean-Dominique de Spinette, maire de Carignan, crée l´usine de la Tréfilerie en 1823. Le site devait comporter une fenderie, un laminoir et une ferblanterie, et produisait 100 tonnes de tôles par an, dont une partie était convertie en fer blanc. A la fin du 19e siècle, l´usine devint une scierie de lames de parquets, puis reprend momentanément son activité métallurgique entre 1946 et 1957 comme fonderie d´aluminium. La plupart des bâtiments semblent dater de la première moitié du 19e siècle, un logement-bureau porte la date de 1860. Une partie des ateliers a été abattue en 1968, et le réseau hydraulique a entièrement disparu.
Actuellement le site est converti en ferme.
Datation(s) principale(s) : 1ère moitié 19e siècle ; 3e quart 19e siècle
Date(s) : 1860
Justification de la datation : date portée

Description

Commentaire descriptif : Les bâtiments de production subsistants, dont une partie de la grande halle, sont en moellon calcaire avec chaînages et encadrements en pierre de taille ; les toits sont à longs pans et demi-croupe et couverts d´ardoise, la charpente est en bois. Il subsiste un ancien mur de refend coupe-feu. L´entrée du site est flanquée de la maison d´habitation, de deux étages sur rez-de-chaussée surélevé, dont la façade est en pierre de taille calcaire et le toit à deux pans. Une conciergerie couverte d´un appentis lui est contiguë. Face à cet ensemble un second bâtiment (1860) en calcaire et brique à deux étages, étage de comble et à toit en pavillon pouvait accueillir des bureaux.
Matériau(x) de gros-oeuvre et mise en oeuvre : calcaire ; moellon ; pierre de taille ; brique
Matériau(x) de couverture : ardoise
Vaisseau(x) et étage(s) : 2 étages carrés ; étage de comble
Type et nature du couvrement : charpente en bois apparente
Type de la couverture : toit à longs pans ; croupe ; demi-croupe ; toit en pavillon ; toit à deux pans ; appentis
Source d'énergie : énergie hydraulique
Etat de conservation : établissement industriel désaffecté

Intérêt de l'oeuvre

Oeuvre étudiée

Situation juridique

Statut de la propriété : propriété privée

Vestiges du bâtiment de production, dont le pignon à redents émerge de la toiture
Plan du site


Documentation

Documents d'archives

AD, 7S 101 : Tréfilerie de Carignan sur ruisseau de Launois (1907-sd).

AN. Série F14 : 4291, dossier n° 37 : fenderie, laminoir et ferblanterie (1823 - 1845).

Bibliographie

ANDRE, Louis, BELHOSTE, Jean-François, BERTRAND Patrice. La métallurgie du fer dans les Ardennes (XVIe-XIXe). Cahiers de l'Inventaire n°11, Ministère de la Culture et de la Communication, Inventaire général des monuments et des richesses artistiques de la France, Région Champagne-Ardenne, 1987, p. 54.



Illustrations

Des. 1
Plan du site
Fig. 2
Vestiges de bâtiments
Fig. 3
Vestiges de bâtiments
Fig. 4
Vestiges de bâtiments
Fig. 5
Vue d'ensemble d'un bâtiment
Fig. 6
Vue d'un bâtiment
Fig. 7
Vue de la cheminée et de bâtiments en ruines
Fig. 8
La tréfilerie à la transition entre le 19e et le 20e siècle : seule la partie au premier plan (porte ouverte) subsiste encore
Fig. 9
Vue aérienne
Fig. 10
Vue générale
Fig. 11
Le logis patronal, et à gauche la conciergerie
Fig. 12
Détail de la date sur le linteau de la porte d'entrée du logis
Fig. 13
Le linteau de la porte de la conciergerie
Fig. 14
Les bureaux (?)
Fig. 15
Les bureaux (?)
Fig. 16
Les bureaux (?)
Fig. 17
Au premier plan : les vestiges du bâtiment de production, dont le pignon à redents émerge de la toiture
Fig. 18
Vestiges du bâtiment de production, dont le pignon à redents émerge de la toiture
Fig. 19
Bâtiment agricole (?)

Voir

Champagne-Ardenne, Ardennes, Inventaire du patrimoine industriel du département des Ardennes (08)
Champagne-Ardenne, Ardennes, Logements et châteaux patronaux

Région Champagne-Ardenne / Direction de la Culture, Service de l'Inventaire général du patrimoine culturel. Chercheur(s) : Griot François ; Alves Gilles ; Decrock Bruno.(c) Région Champagne-Ardenne, 1985. Renseignements : Centre de documentation de l’Inventaire, 3 Faubourg Saint-Antoine, 51000 Châlons-en-Champagne. Tél. : 03 26 70 85 94. Document produit par Renabl6 : (c) Pierrick Brihaye (Région Bretagne, SINPA) / Yves Godde (Ville de Lyon)