patrimoine industriel

Champagne-Ardenne, Ardennes

Boutancourt, Hugo Victor (rue) 22

Usine métallurgique Poulain, puis Gendarme, puis Hannonet de la Grange, puis Muaux et Jacquemin, puis usine de taillanderie Henny Père et fils, puis centrale électrique Henny, actuellement maison

Type de dossier : ensemble ; individuel Date de l'enquête : 1987

Désignation

Dénomination : usine métallurgique
Appellation et titre : Poulain, puis Gendarme, puis Hannonet de la Grange, puis Muaux et Jacquemin, puis usine de taillanderie Henny Père et fils, puis centrale électrique Henny
Destinations successives et actuelles de l'édifice : usine de taillanderie ; centrale hydroélectrique ; maison
Partie(s) constituante(s) non étudiée(s) : bassin de retenue ; atelier de fabrication ; logement patronal ; conciergerie

Compléments de localisation

Référence(s) cadastrale(s) : 1982 AB 1 à 4
Numéro INSEE de la commune : 08079
Aire : Ardennes
Canton : Flize
Milieu d'implantation : en village
Cours d'eau : Boutancourt (le)

Historique

Commentaire historique : L´usine dite Forge du Haut a sans doute été créée à la fin du 15e siècle ou au début du 16e siècle, et dès 1531 un certain Nicolas Hanus y est mentionné maître de forges. Au siècle suivant les Coulon, Gérard puis son fils Raulin louent l´ensemble des forges de Boutancourt aux Joyeuse- Grandpré, propriétaires de la seigneurie. S´y trouvent alors un haut fourneau, une forge et une fenderie. En 1710, le Comte de Joyeuse vend l´établissement à Louis Poulain, locataire depuis 1705. Durant trois générations cette famille va exploiter l´usine. Le haut fourneau est reconstruit en 1744 par Jean-Baptiste, fils du précédent. Les Poulain exploitent aussi le fourneau de Vendresse de 1761 à 1770, puis de 1803 à 1816 (IA08000624). Les commandes militaires procurent une grande activité durant les guerres de la Révolution et de l´Empire. A la mort de Joseph-Alexis Poulain en 1821, l´ensemble des usines est revendu à Jean-Nicolas Gendarme qui, en 1822, installe les premiers fours à puddler du département. A la mort de Gendarme en 1845, les usines de Boutancourt passent à Hannonet de la Grange, son petit-fils, puis à Muaux et Jacquemin en 1860, et à Henny en 1878 qui fonde une manufacture de taillanderie et de ferronnerie. Durant cette période des ateliers (actuellement détruits) ont été construits entre les halles de forge.
En 1894 Henny transforme l´usine en centrale électrique, laquelle alimente les villages environnants dès 1911 grâce à une turbine de 20 ch. (toujours en place) et à deux moteurs à gaz pauvre de 75 et 50 ch.
Actuellement, le site est reconverti en gîte rural.
Datation(s) principale(s) : 16e siècle (détruit) ; 1ère moitié 19e siècle

Description

Commentaire descriptif : L´atelier, adossé à la digue, est composé de deux grandes halles en rez-de-chaussée élevées en moellon calcaire et encadrements en pierre de taille. Les toits sont à longs pans et demi-croupe, les charpentes en bois apparentes couvertes de tuile plate et tuile mécanique. Le logement patronal, à deux étages carrés, surplombe l´ensemble du site, accessible par une conciergerie.
Matériau(x) de gros-oeuvre et mise en oeuvre : moellon ; calcaire ; pierre de taille
Matériau(x) de couverture : tuile mécanique
Vaisseau(x) et étage(s) : 2 étages carrés
Type et nature du couvrement : charpente en bois apparente
Type de la couverture : demi-croupe ; toit à longs pans ; toit brisé en pavillon
Emplacement, forme et structure de l'escalier : escalier intérieur
Source d'énergie : énergie hydraulique ; énergie électrique ; produite sur place ; turbine hydraulique
Etat de conservation : établissement industriel désaffecté ; restauré

Intérêt de l'oeuvre

Elément(s) remarquable(s) : atelier de fabrication ; machine énergétique
Observations : Les deux grandes halles parallèles donnent une bonne idée des forges ardennaises de la première moitié du 19e siècle. Il s'agit également du premier site du département à avoir accueilli des fours à puddler.
Oeuvre étudiée

Situation juridique

Statut de la propriété : propriété privée

La halle est depuis l'étang (sud)
Plan du site


Documentation

Documents d'archives

AD, 7S 34 : 1, usine dite le Haut Fourneau (1875-1883).

Bibliographie

GARAND, Jean. Un notable ardennais. Jean-Nicolas Gendarme (1769-1845). SOPAIC, 1988, p. 104-109.

BOURBON, Henri. Monographie de Boutancourt (AD Ardennes Kb 8 b), p. 121-140.

BOURGIN, H. et G. L'industrie sidérurgique en France au début de la Révolution, Collection de documents inédits sur l'histoire économique de la Révolution française, Paris, Imprimerie Nationale, 1920, p. 53.

ANDRE, Louis, BELHOSTE, Jean-François, BERTRAND Patrice. La métallurgie du fer dans les Ardennes (XVIe-XIXe). Cahiers de l'Inventaire n°11, Ministère de la Culture et de la Communication, Inventaire général des monuments et des richesses artistiques de la France, Région Champagne-Ardenne, 1987, p. 53.



Illustrations

Des. 1
Plan du site
Fig. 2
L'usine Henny dans le premier tiers du 20e siècle : le bâtiment entre les deux halles n'existent plus
Fig. 3
Atelier de taillanderie Henny au début du 20e siècle
Fig. 4
Vue aérienne du site
Fig. 5
Vue aérienne du site
Fig. 6
Vue des halles depuis le nord-est en 1987
Fig. 7
Vue de la halle ouest depuis le nord-est en 1987
Fig. 8
Vue d'une partie de la halle ouest depuis le nord-est en 1987
Fig. 9
Vue d'une partie de la halle ouest depuis le sud en 1987
Fig. 10
Vue de la halle ouest depuis le nord-est en 1987 (à droite le transformateur)
Fig. 11
Vue des deux halles depuis le nord-ouest en 1987
Fig. 12
Vue de la halle est depuis le nord-ouest en 1987
Fig. 13
Vue aérienne
Fig. 14
Vue aérienne
Fig. 15
Vue aérienne
Fig. 16
Vue aérienne
Fig. 17
Les deux halles depuis le nord
Fig. 18
Halle est, façade nord
Fig. 19
La halle est depuis le nord-ouest
Fig. 20
La halle est depuis l'étang (sud)
Fig. 21
Halle ouest depuis le nord-est
Fig. 22
Centrale électrique accolée au mur ouest de la halle ouest ; au premier plan le transformateur
Fig. 23
Intérieur de la centrale électrique ; à gauche, la conduite forcée, et à droite, les roues d'entraînement des alternateurs
Fig. 24
Espace séparant les deux halles où se trouvait un bâtiment aujourd'hui disparu
Fig. 25
La conciergerie à l'entrée du site
Fig. 26
Le logement patronal surplombant l'usine

Voir

Champagne-Ardenne, Ardennes, Inventaire du patrimoine industriel du département des Ardennes (08)
Champagne-Ardenne, Ardennes, Logements et châteaux patronaux
Champagne-Ardenne, Ardennes, Usines métallurgiques

Voir aussi

Boutancourt, Forge d'Alger (la), Usine métallurgique Gendarme, puis Hannonet de la Grange, puis E. Muaux et Cie, puis scierie Pouplier, puis usine de taillanderie Boxberger et maison
Boutancourt, Forge-du-Bas (la), Usine de transformation des métaux Poulain, puis Gendarme, puis Hannonet de la Grange, puis E. Muaux et Cie, actuellement maison

Région Champagne-Ardenne / Direction de la Culture, Service de l'Inventaire général du patrimoine culturel. Chercheur(s) : Marasi Julien ; Alves Gilles ; Decrock Bruno.(c) Région Champagne-Ardenne, 1987. Renseignements : Centre de documentation de l’Inventaire, 3 Faubourg Saint-Antoine, 51000 Châlons-en-Champagne. Tél. : 03 26 70 85 94. Document produit par Renabl6 : (c) Pierrick Brihaye (Région Bretagne, SINPA) / Yves Godde (Ville de Lyon)