patrimoine industriel

Champagne-Ardenne, Ardennes

Monthermé, Phades (route de) 38

Usine métallurgique Lagard, puis Vachon, puis Senelle-Maubeuge, actuellement usine de traitement de surface des métaux de la Société Métallurgique Ardennaise

Type de dossier : individuel Date de l'enquête : 1987

Désignation

Dénomination : usine métallurgique ; usine de traitement de surface des métaux
Appellation et titre : usine métallurgique Lagard, puis Vachon, puis Senelle-Maubeuge, actuellement usine de traitement de surface des métaux de la Société Métallurgique Ardennaise
Partie(s) constituante(s) non étudiée(s) : atelier de fabrication ; logement d'ouvriers ; canal ; bureau

Compléments de localisation

Référence(s) cadastrale(s) : 1984 OD 13, 31, 70
Numéro INSEE de la commune : 08302
Aire : Ardennes
Canton : Monthermé
Milieu d'implantation : en écart
Cours d'eau : Semoy (la)

Historique

Commentaire historique : L'usine de Phades est créée en 1834 par les frères Auguste et François Lagard, propriétaires des usines de Linchamps et fabricants de clous à Charleville. Elle comportait un laminoir, qui traitait les fers provenant de leurs établissements. Il était entraîné par une roue hydraulique en fonte de 6,50 m de diamètre. Rapidement un grand bâtiment de forge est ajouté ; il contient deux fours à puddler, un marteau cingleur, deux renardières, un marteau forgeur et un tour, qu'entraînaient quatre roues hydrauliques. En 1836 un haut fourneau complète cet ensemble. Un canal est construit en 1843 ; il alimentait par des galeries souterraines les quatre roues motrices. Au milieu du 19e siècle, le laminoir produit des tôles laminées puis galvanisées sous la raison sociale Vachon, puis des pièces d'automobiles pour Clément- Bayard. L'usine produira également du matériel militaire entre 1890 et 1914. A partir de la première moitié du 19e siècle plusieurs logements ouvriers sont associés aux deux bâtiments principaux, ainsi qu'une chapelle, une école, une ferme et des commerces. De ce petit hameau il ne subsiste qu'une seule série de logements. Vers 1932 l'usine est reprise par Senelle-Maubeuge de Monthermé (IA08000288), puis abandonnée jusqu'en 1976, époque à laquelle la Société Métallurgique Ardennaise (galvanisation) s'implante sur une partie du site. L'effectif est de 300 ouvriers à la fin du 19e siècle, et de 14 dans les années 1980.
Datation(s) principale(s) : 2e quart 19e siècle ; 1ère moitié 19e siècle ; 20e siècle
Date(s) : 1834 ; 1843
Justification de la datation : daté par travaux historiques

Description

Commentaire descriptif : L'usine est implantée en bordure de Semoy et de ses rapides. Le canal de 1843 existe toujours. Le grand atelier de l'usine, très remanié, présente toujours le rez-de-chaussée de la façade construite dans le courant du 19e siècle. Les murs sont en moellon de schiste avec encadrements en pierre de taille calcaire. Il est complété par des murs en parpaing de béton et essentage de tôle ; le tout est couvert d'une charpente apparente métallique sous une toiture à longs pans. Les logements ouvriers, situés en face, sont partiellement enduits et à encadrements et chaînages en brique. La couverture est en tuile mécanique et tôle ondulée. Les bureaux sur un étage carré ouvrent le site ; les murs sont en moellon de schiste, les encadrements en brique.
Matériau(x) de gros-oeuvre et mise en oeuvre : schiste ; moellon ; calcaire ; pierre de taille ; brique ; enduit ; essentage de tôle ; béton ; parpaing de béton
Matériau(x) de couverture : tôle ondulée ; tuile mécanique
Vaisseau(x) et étage(s) : 1 étage carré
Type et nature du couvrement : charpente métallique apparente
Type de la couverture : toit à longs pans ; toit à deux pans
Source d'énergie : énergie hydraulique ; énergie électrique ; achetée

Intérêt de l'oeuvre

Observations : - Situation industrielle, 3e trim 1883 : forges et laminoirs : monthermé, 2, 515 ouv, satisfaisant.
- Monthermé : un haut fourneau, la commune : la forge d'en bas, la commune : la forge d'en haut, la commune ; les 3 établissements existent encore en 1838.
Oeuvre étudiée

Situation juridique

Statut de la propriété : propriété privée

Façade nord de l'atelier de fabrication, actuellement usine de galvanisation
Plan du site


Documentation

Documents d'archives

AN. Série F14 : 4289, dossier 28 (1834-1837).

AN, F12 4483.

Bibliographie

DUMOINE (?), P. n° 25.

ANDRE, Louis, BELHOSTE, Jean-François, BERTRAND Patrice. La métallurgie du fer dans les Ardennes (XVIe-XIXe). Cahiers de l'Inventaire n°11, Ministère de la Culture et de la Communication, Inventaire général des monuments et des richesses artistiques de la France, Région Champagne-Ardenne, 1987, p. 60.

BOURGIN, H. et G. L'industrie sidérurgique en France au début de la Révolution, Collection de documents inédits sur l'histoire économique de la Révolution française, Paris, Imprimerie Nationale, 1920.



Illustrations

Des. 1
Plan du site
Fig. 2
Plan de détails du laminoir-fenderie de Fade (1835)
Fig. 3
Plan de détails de l´établissement métallurgique de Fade (juillet 1836)
Fig. 4
Plan de situation de l´établissement métallurgique et hydraulique de Monthermé (juillet 1836)
Fig. 5
Plan de situation de l´établissement métallurgique et hydraulique de Monthermé (juillet 1836)
Fig. 6
Plan de détail de l'établissement métallurgique : haut fourneau au centre, machines et foyers de part et d'autre, 1836
Fig. 7
Plan du site, 1837
Fig. 8
Les forges de Phades au début du 20e siècle
Fig. 9
Vue rapprochée sur le site de Phades avant la Première Guerre mondiale
Fig. 10
L'usine de Phades était desservie par une voie ferrée. La gare est aujourd'hui disparue
Fig. 11
Les rapides de Phades et l'usine
Fig. 12
Les usines de Phades au début du 20e siècle
Fig. 13
Les usines de Phades avant la Première Guerre mondiale
Fig. 14
Vue aérienne du site depuis le nord
Fig. 15
Vue aérienne du site depuis le nord
Fig. 16
Vue aérienne
Fig. 17
Vue aérienne
Fig. 18
Vue aérienne du site depuis le nord
Fig. 19
Vue générale depuis la route de Monthermé à Hautes-Rivières
Fig. 20
Vue sur le canal construit en 1843
Fig. 21
Le canal et le déversoir
Fig. 22
Grand atelier de fabrication et les bureaux au premier plan
Fig. 23
Logements d'ouvriers
Fig. 24
Voie intérieure au site. A gauche les logements d'ouvriers, à droite l'atelier de fabrication
Fig. 25
Limite nord est du site, accès au déversoir
Fig. 26
Façade nord de l'atelier de fabrication, actuellement usine de galvanisation
Fig. 27
Atelier de fabrication, élévation. Seul le soubassement et ses baies en plein cintre subsistent. Le rez-de-chaussée a été surélevé par des murs en parpaing de béton enduits
Fig. 28
Matériaux de construction de l'atelier de fabrication : moellons de schiste et encadrement des baies en pierre de taille de calcaire de Dom-le-Mesnil
Fig. 29
Entrée de l'actuelle usine de galvanisation (ancien atelier de fabrication)
Fig. 30
Vue en direction du sud-est sur l'atelier de fabrication, actuelle usine de galvanisation

Voir

Champagne-Ardenne, Ardennes, Inventaire du patrimoine industriel du département des Ardennes (08)
Champagne-Ardenne, Ardennes, Laminoirs
Champagne-Ardenne, Ardennes, Logements d'ouvriers, cités jardin et ouvrières
Champagne-Ardenne, Ardennes, Usines métallurgiques

Région Champagne-Ardenne / Direction de la Culture, Service de l'Inventaire général du patrimoine culturel. Chercheur(s) : Bennani Maya ; Alves Gilles ; Decrock Bruno.(c) Région Champagne-Ardenne, 1987. Renseignements : Centre de documentation de l’Inventaire, 3 Faubourg Saint-Antoine, 51000 Châlons-en-Champagne. Tél. : 03 26 70 85 94. Document produit par Renabl6 : (c) Pierrick Brihaye (Région Bretagne, SINPA) / Yves Godde (Ville de Lyon)