patrimoine industriel

Champagne-Ardenne, Ardennes

Fumay, Châtaigniers (allée des) ; Dahlias (allée des) ; Eglantiers) ; Pressencé (rue Francis de) ; Guesde Jules (rue) ; Muguet (allée des) ; Platanes (allée des) ; Pommiers (allée des)

Cité ouvrière du Pied-Selle

Type de dossier : sous-dossier Date de l'enquête : 2007

Désignation

Dénomination : cité ouvrière
Appellation et titre : dite Cité du Pied-Selle
Partie(s) constituante(s) non étudiée(s) : jardin ; salle des fêtes ; lavoir

Compléments de localisation

Référence(s) cadastrale(s) : 1982 AL 133 à 538
Numéro INSEE de la commune : 08185
Aire : Ardennes
Canton : Fumay
Milieu d'implantation : en ville

Historique

Commentaire historique : Les premières maisons sont construites par Eugène Boucher entre 1855 et 1862 (sources divergentes). Les différents administrateurs poursuivent l´extension de la cité jusqu´en 1925 environ, totalisant quatre phases de construction. Suite à la reconversion industrielle du site dont dépend la cité (usine du Pied-Selle IA08000191), la direction entreprendra la vente de l´ensemble des logements aux locataires. Un règlement de lotissement, rédigé en 1975, établira les règles et les modifications autorisées. D´une durée de dix ans, il ne sera pas reconduit. Les dernières parcelles sont vendues en 1984. La cité comprenait une école, dont la gestion est confiée à la ville en 1894, une salle de réunion construite au début du 20e siècle, deux lavoirs, une cantine en bois, détruite dans les années 1960.
Datation(s) principale(s) : 3e quart 19e siècle ; 1er quart 20e siècle
Justification de la datation : daté par travaux historiques

Description

Commentaire descriptif : Les 145 habitations composant le périmètre de la cité ouvrière des usines du Pied Selle se répartissent en un ensemble de 38 constructions, allant d´une seule maison (celle du directeur) à six unités accolées. Chaque habitation est dotée d´un jardin. On relève huit types principaux de maisons, se déclinant en variantes de décor ou d´accès. Les parcelles construites après 1905 portent de manière systématique un cartouche circulaire portant le nom de la construction, nom de fleur ou d´arbre fruitier. L´axe central du Charnois partage la Cité en deux sous ensembles, dits le Petit et le Grand Charnois, composés chacun de 6 et 32 constructions. Le second ensemble accolé au pied de l´ancienne ardoisière de La Renaissance présente dans sa partie centrale une place verte, en pente, bordée par des platanes : la place du Petit Baty. On relève également un ancien lavoir (Grand Charnois) et une salle de réunion (Petit Charnois).
Matériau(x) de gros-oeuvre et mise en oeuvre : schiste ; moellon ; brique
Matériau(x) de couverture : ardoise
Vaisseau(x) et étage(s) : 1 étage carré ; étage de comble
Type de la couverture : toit brisé en pavillon ; toit à longs pans brisés ; pignon

Intérêt de l'oeuvre

Oeuvre étudiée

Situation juridique

Statut de la propriété : propriété privée

Chemin des Lilas
Plan du site


Illustrations

Des. 1
Plan du site
Fig. 2
Les usines du Pied-Selle au début du 20e siècle et la cité ouvrière, au second plan
Fig. 3
Vue sur les usines du Pied-Selle et la cité ouvrière en arrière plan à droite
Fig. 4
Vue aérienne, années 1950. La cité ouvrière est au premier plan et l'usine du Pied-Selle en bordure de Meuse et dans sa courbure
Fig. 5
Vue aérienne
Fig. 6
Vue aérienne
Fig. 7
Maisons place du Petit Baty. Ces habitations ont été construite après 1905
Fig. 8
Détail d'un cartouche : Villa Grenat. Place du Petit Baty
Fig. 9
Allée des Platanes
Fig. 10
Allée des Platanes
Fig. 11
Maison jumelle Allée des Platanes
Fig. 12
Depuis le Chemin des Lilas, vue sur les jardins des maisons situées Allée des Platanes
Fig. 13
Allée des Platanes
Fig. 14
Chemin des Lilas
Fig. 15
Chemin des Lilas, vue sur un groupe de maison rue des Pommiers
Fig. 16
Villas Allée des Chataigners
Fig. 17
Revers d'une villa Allée des Chataigniers, depuis le Chemin du Rucher
Fig. 18
Villa des Sorbiers située rue des Chataigniers
Fig. 19
Cartouche placé sous le pignon de l'une des villas rue des Chataigniers : Villa des Soribiers
Fig. 20
Place du Petit Baty

Voir

Champagne-Ardenne, Ardennes, Inventaire du patrimoine industriel du département des Ardennes (08)
Champagne-Ardenne, Ardennes, Logements d'ouvriers, cités jardin et ouvrières
Fumay, Clément Jean-Baptiste (rue) 86, Fonderie Boucher Viellard et Cie, puis de la Sté des usines du Pied-Selle, puis usine de construction électrique Thomson, actuellement câblerie Nexans

Région Champagne-Ardenne / Direction de la Culture, Service de l'Inventaire général du patrimoine culturel. Chercheur(s) : Anciaux Vincent ; Bennani Maya ; Decrock Bruno.(c) Région Champagne-Ardenne, 2007. Renseignements : Centre de documentation de l’Inventaire, 3 Faubourg Saint-Antoine, 51000 Châlons-en-Champagne. Tél. : 03 26 70 85 94. Document produit par Renabl6 : (c) Pierrick Brihaye (Région Bretagne, SINPA) / Yves Godde (Ville de Lyon)