patrimoine industriel

Champagne-Ardenne, Ardennes

Bogny-sur-Meuse, Levrézy, Euvies (rue des) 21

Logement patronal dit château Marcadet

Type de dossier : individuel Date de l'enquête : 2007

Références documentaires

Référence de la même oeuvre dans le domaine MH : PA08000005

Désignation

Dénomination : logement patronal
Appellation et titre : dit château Marcadet

Compléments de localisation

Référence(s) cadastrale(s) : 2009 AO 297
Numéro INSEE de la commune : 08081
Aire : Ardennes
Canton : Monthermé
Milieu d'implantation : en ville

Historique

Commentaire historique : Le château Marcadet doit son nom à la famille qui crée à Bogny en 1879 une importante fabrique de boulons. Le bâtiment a été construit en deux périodes. Dans un premier temps on construit à Château-Regnault, sur le site du Pierroy dominant la vallée, une petite maison de villégiature (la partie nord du bâtiment). En 1889 Michel Marcadet acquiert le bâtiment ainsi que des terrains avoisinant et son fils Arthur-Paulin fait agrandir le bâtiment en 1896, qui devient une grande maison bourgeoise pourvue d´un décor mêlant bois, stucs, céramique et vitrail. Six vitraux à grisaille (non signés) ont été commandés en 1897 ; ils étaient placés dans un ensemble de douze fenêtres à décor floral et représentaient le monde du travail et de la boulonnerie. Ils ont été déposés au Musée de l´Ardenne à Charleville-Mézières en 1999.
L´édifice est inscrit depuis 2000 au titre des Monuments Historiques.
Datation(s) principale(s) : 4e quart 19e siècle
Date(s) : 1896
Justification de la datation : daté par travaux historiques

Description

Commentaire descriptif : La première tranche de construction, aux allures de chalet, se présente avec soubassement de schiste, rez-de-chaussée en brique et premier étage à faux pan de bois et enduit de crépi crème. La toiture à pignons comporte des lambrequins en bois ajourés et de hauts épis de faîtage en plomb. La seconde tranche s´étend sur la forte dénivellation : la construction est en pierre et brique avec toit terrasse et deux vérandas orientées plein sud. A l´intérieur on constate une organisation originale des pièces autour d´un vestibule formant puits de lumière au centre de la maison ainsi que des pièces décorées : entrée, vestibule avec son décor néo-18e, salle à manger ornée de lambris (panneaux à plis de serviettes, panneaux néo-18e, carreaux de céramique). La véranda sur pilotis métalliques comportait des vitraux (déposés au Musée de l´Ardenne à Charleville-Mézières). A l´étage, se trouvent des chambres au riche décor, une autre véranda et la terrasse avec vue sur la vallée de la Meuse.
Matériau(x) de gros-oeuvre et mise en oeuvre : brique ; calcaire ; schiste ; enduit partiel
Matériau(x) de couverture : ardoise
Vaisseau(x) et étage(s) : 1 étage carré ; étage de soubassement
Type de la couverture : terrasse ; pignon ; toit à deux pans ; toit en pavillon
Technique du décor : vitrail ; décor stuqué
Etat de conservation : mauvais état ; menacé

Intérêt de l'oeuvre

Observations : La villa est située dans l'enceinte de la maison de retraite Résidence Mutualiste Le Château Marcadet, 11 rue des Euvies à Levrézy.
Oeuvre étudiée

Situation juridique

Statut de la propriété : propriété d'un établissement public communal
Date(s) et nature de la protection MH : 2000/10/03 : inscrit MH
Précisions sur la protection : Maison, y compris les vitraux en dépôt au musée de l' Ardenne à Charleville-Mézières (cad. AO 297) : inscription par arrêté du 3 octobre 2000.

La véranda du château Marcadet
Plan du site


Documentation

Bibliographie

COLINET, René. Un fleuron patrimonial, le château Marcadet. L'Archéologie Industrielle, n°27, décembre 1995, pp. 49-60.

La villa Marcadet, Atlas du patrimoine industriel de Champagne-Ardenne. Les racines de la modernité, ouvrage collectif sous la direction de Gracia Dorel-Ferré, Reims, CRDP Champagne-Ardenne, 2005, pp. 158-159.

COLINET, René. Au coeur de l'industrialisation de l'Ardenne du nord, ou l'étude des archives du tribunal de commerce de Charleville de 1860 à 1914, p. 99.

COLINET, René. Des boutiques aux usine, une longue histoire du fer, Bogny-sur-Meuse Du passé vers l'avenir, collection Terres Ardennaises, p. 94.



Illustrations

Des. 1
Plan du site
Fig. 2
La villa Marcadet dans l'entre deux guerres
Fig. 3
La véranda du château Marcadet
Fig. 4
Vue générale
Fig. 5
Vue générale
Fig. 6
Vu générale
Fig. 7
Vue depuis les abords
Fig. 8
Façade nord
Fig. 9
Façade ouest
Fig. 10
Façade ouest et ses deux vérandas tournées vers le sud
Fig. 11
Vue sur la façade est
Fig. 12
Façade ouest
Fig. 13
L'entrée de la villa s'effectue à l'est. Elle est bordée d'une rambarde en ciment armé imitant des branchages entremêlés
Fig. 14
Porte d'entrée comportant marquise
Fig. 15
La véranda en bow-window sur pilotis à structure métallique accueillait 6 vitraux illustrant le travail des boulonniers
Fig. 16
L'un des vitraux de la villa Marcadet. Au centre une grisaille rectangulaire encadrée de cuirs et d'éléments végétaux : La forge à main
Fig. 17
La tarauderie ardennaise à fileter

Voir

Champagne-Ardenne, Ardennes, Inventaire du patrimoine industriel du département des Ardennes (08)
Champagne-Ardenne, Ardennes, Logements et châteaux patronaux

Région Champagne-Ardenne / Direction de la Culture, Service de l'Inventaire général du patrimoine culturel. Chercheur(s) : Bennani Maya ; Decrock Bruno.(c) Région Champagne-Ardenne, 2007. Renseignements : Centre de documentation de l’Inventaire, 3 Faubourg Saint-Antoine, 51000 Châlons-en-Champagne. Tél. : 03 26 70 85 94. Document produit par Renabl6 : (c) Pierrick Brihaye (Région Bretagne, SINPA) / Yves Godde (Ville de Lyon)