enquête thématique départementale (recensement des églises et chaplles du département de la Haute-Marne) ; recensement immeubles MH

Champagne-Ardenne, Haute-Marne

Poissons

Église paroissiale Saint-Aignan

Type de dossier : individuel Date de l'enquête : 2006

Désignation

Dénomination : église paroissiale
Vocable : Saint-Aignan

Compléments de localisation

Numéro INSEE de la commune : 52398
Aire : Haute-Marne
Canton : Poissons
Milieu d'implantation : en village

Historique

Commentaire historique : L'église Saint-Aignan était le siège d'une cure à la collation de l'abbé de Saint-Urbain à qui elle avait été donnée en 1180 par Pierre de Brixey, évêque de Toul. La seigneurie appartenait à l'abbaye de Saint-Urbain dont l'abbé y prélevait les dîmes.
Saint-Aignan est un édifice reconstruit au début du 16e siècle par Robert de Lenoncourt, archevêque de Reims qui sacra François Ier et abbé de Saint-Urbain, en sa qualité de décimateur. La clé de voûte de la première travée de la nef porte une inscription qui précise que l'édifice fut terminé en 1526, sous Jean Magin, curé de Soucour (Saucourt-sur-Rognon ou Soncourt-sur Marne ?).
J.-P. Ravaux émet l'hypothèse que le portail fut élevé aux frais de François Noël, curé de Poissons puis chanoine de Châlons-sur-Marne.
En 1773, l'abbaye de Saint-Urbain passa adjudication pour les réparations à effectuer sur les édifices lui appartenant ou lorsqu'elle était décimateur. A l'église de Poissons, il y eut de nombreux travaux notamment le pavage du choeur, la réfection du bas du mur du choeur ainsi que des vitraux mais le plus gros concernait le clocher : il fallait refaire les murs nord et sud en sous-oeuvre et démonter le dôme quarré et la lanterne dessus afin d'être remplacés par une flèche. En 1776, lors de la reconstruction du clocher, celui-ci touchait le beffroi qui appartenait à la paroisse ce qui entraina des travaux pour les séparer. La réception des travaux eut lieu le 17 mars 1778.
En août 1842, l'architecte Harpin de Joinville dressa des plans afin de construire une tribune pour l'établissement d'un jeu d'orgue. Les colonnes étaient prévues en pierre de taille de Chevillon et l'entrepreneur retenu fut Humbert de Poissons.
Datation(s) principale(s) : 1ère moitié 16e siècle
Date(s) : 1526 ; 1776
Justification de la datation : porte la date
Auteur(s) : Harpin (architecte) ; Humbert (entrepreneur)
Justification de l'attribution : attribué par source
Personne(s) liée(s) à l'histoire de l'oeuvre : Lenoncourt Robert de (commanditaire) ; Noël François (commanditaire, ?)

Description

Commentaire descriptif : Edifice à plan en croix latine.
La nef à trois vaisseaux de trois travées est précédée par un porche ouvert sur ses trois faces. Ce dernier présente une voûte d'ogives à liernes et tiercerons et à clés pendantes. Le transept est saillant et sa croisée supporte la tour du clocher en charpente couverte d'ardoise et couronnée par une flèche carrée.
Le choeur se compose d'une travée droite et d'une abside à trois pans couverte d'une voûte d'ogives à six quartiers. La sacristie est adossée au mur sud du choeur.
Le choeur et la façade occidentale sont en pierre de taille, le reste de l'édifice est en moellon avec chaîne en pierre de taille excepté le flanc nord de la nef qui est enduit.
Le choeur et le transept sont couverts de tuile plate, la nef, le porche et la sacristie de tuile creuse.
Matériau(x) de gros-oeuvre et mise en oeuvre : calcaire ; pierre de taille ; enduit ; moellon avec chaîne en pierre de taille
Matériau(x) de couverture : tuile plate ; tuile creuse ; ardoise
Parti de plan : plan en croix latine
Vaisseau(x) et étage(s) : 3 vaisseaux
Type et nature du couvrement : voûte d'ogives
Type de la couverture : toit à longs pans ; flèche carrée ; croupe polygonale
Emplacement, forme et structure de l'escalier : escalier hors-oeuvre : escalier en vis, en maçonnerie
Technique du décor : peinture ; sculpture (étudiée dans la base Palissy)
Représentation : tête humaine ; grotesque ; saint
Précision sur la représentation : Peinture monumentale du 16e dans le bas-côté nord représentant une Mise au tombeau et plusieurs scènes et saints du 19e siècle dans le transept.
Exceptionnel ensemble sculpté au portail occidental représentant 36 saints.
Les modillons du choeur et du transept sont ornés de têtes humaines ou de grotesques dont l'une est triple et une autre représente probablement un mari tenant d'une main un livre et de l'autre main un mèche de cheveux provenant de sa femme représentée sur le modillon à côte (au-dessus de la tête masculine, une inscription : Jehan de Bovan).
Etat de conservation : inégal suivant les parties ; fissures ; remontées capillaires ; décollement des enduits

Intérêt de l'oeuvre

Intérêt de l'oeuvre : à signaler
Elément(s) remarquable(s) : nef ; choeur ; portail
Observations : Edifice homogène de la première moitié du 16e siècle ayant conservé du mobilier de cette époque notamment des peintures monumentales et la sculpture des voussures du porche (ensemble unique dans le département).
Oeuvre étudiée

Situation juridique

Statut de la propriété : propriété de la commune
Date(s) et nature de la protection MH : 1909/07/09 : classé MH
Précisions sur la protection : Eglise : classement par arrêté du 9 juillet 1909.

Vue générale depuis le sud-est
Plan

Données complémentaires :

Précisions sur l'état de conservation Edifice en relativement bon état mais avec cependant des fissures dans les voûtes de la nef et des décollements d'enduit provoqués par des remontées capillaires.
Les toitures ont été refaites.
Appréciation des conditions de conservation des objets (de 0 à 5) 2
Appréciation de la vitesse de dégradation de l'édifice (0, 1 ou 2) 1
Diocèse ancien de localisation diocèse de Toul


Documentation

Documents d'archives

Archives départementales de Haute-Marne, série C, 91.

Archives départementales de Haute-Marne, sous-série 9H, 65.

Documents figurés

Archives départementales de Haute-Marne, sous-série 8 Fi, 399-1.
Musée de Saint-Dizier, 981-17-15.

Bibliographie

ROUSSEL, (abbé). Le Diocèse de Langres. Histoire et statistique. t. II, 1875, Langres, p. 570.

CATHERINET, Alain. Enquête diocésaine de 1844. Archéologie préhistorique, gallo-romaine, religieuse et civile de Haute-Marne. CERPHM. 1991, p. 152.



Annexes

  1. La clé de voûte de la première travée de la nef porte une inscription, une date et un nom : L'an 1526 fut parfa[i]t cest ouvrage. Jean Magin, curé de Soucour (Saucourt-sur-Rognon ou Soncourt-sur Marne ?).




Illustrations

Des. 1
Plan
Doc. 2
Plan et élévation de la tribune d'orgue à construire, août 1842 par Harpin
Doc. 3
Vue du porche et de la façade occidentale vers 1860 par Emile Sagot
Doc. 4
Vue générale, début 20e siècle
Fig. 5
Vue générale depuis le sud-est
Fig. 6
Transept et choeur depuis le sud-est
Fig. 7
Transept et choeur depuis le sud-est
Fig. 8
Transept, bras sud, face est : modillons représentant un mari tenant la chevelure de sa femme
Fig. 9
Clocher depuis le sud-est
Fig. 10
Choeur, face sud : modillons
Fig. 11
Choeur, face sud-est : modillons
Fig. 12
Vue générale depuis l'est
Fig. 13
Choeur depuis l'est
Fig. 14
Choeur et transept depuis le nord-est
Fig. 15
Nef depuis le nord-ouest
Fig. 16
Bas-côté nord, contrefort nord-ouest, face ouest : épitaphe de Isaac Etienne, maire de Poissons décédé en 1575, de Pierre Etienne, décédé en 1699 et d'Estiennette Bezancenot
Fig. 17
Bas-côté nord, contrefort nord-ouest, face sud : épitaphe de Isaac Etienne, maire de Poissons décédé en 1575, de Pierre Etienne, décédé en 1699 et d'Estiennette Bezancenot
Fig. 18
Porche
Fig. 19
Porche
Fig. 20
Porche, vue intérieure
Fig. 21
Porche, voûte
Fig. 22
Porche, clef de voûte aux armes de Poissons
Fig. 23
Portail occidental, ébrasement nord : culots
Fig. 24
Portail occidental, ébrasement sud : culots
Fig. 25
Porche : pinacle
Fig. 26
Porche, sommet : balustre
Fig. 27
Tourelle d'escalier, sommet : têtes sculptées
Fig. 28
Vue générale depuis le sud-ouest
Fig. 29
Vue générale depuis le sud-ouest
Fig. 30
Nef, bas-côté sud : 1ère et 2e travées
Fig. 31
Transept, bras sud
Fig. 32
Nef
Fig. 33
Nef depuis la tribune
Fig. 34
Nef depuis le transept
Fig. 35
Nef, 1ère travée : clef de voûte datée
Fig. 36
Bas-côté sud, 1ère travée, clef de voûte : personnage entouré d'anges
Fig. 37
Transept, croisée et bras nord depuis le bras sud
Fig. 38
Transept, bras sud et croisée depuis le bras nord
Fig. 39
Transept, croisée : clef de voûte
Fig. 40
Nef depuis le bras nord du transept
Fig. 41
Bas-côté nord depuis l'est
Fig. 42
Bas-côté nord, voûtes
Fig. 43
Choeur
Fig. 44
Choeur

Voir

Champagne-Ardenne, Haute-Marne, Recensement des églises et chapelles du département de la Haute-Marne
Champagne-Ardenne, Haute-Marne, Canton de Poissons
Champagne-Ardenne, Haute-Marne, Lieux de culte séculiers du département

Chercheur(s) : Decrock Bruno ; Marasi Julien. (c) Région Champagne-Ardenne, 2006. Renseignements : Service Régional de l'Inventaire, Direction de la Culture, Région Champagne-Ardenne, 5 rue de Jéricho 51037 Châlons-en-Champagne cedex. Tél. : 03.26.70.85.94.
(Document produit par RenablLyon : P. Brihaye, DRAC Bretagne / Y. Godde, Ville de Lyon)