enquête thématique départementale (recensement des églises et chaplles du département de la Haute-Marne) ; recensement immeubles MH

Champagne-Ardenne, Haute-Marne

Orbigny-au-Mont

Église paroissiale Saint-Pierre-Saint-Paul

Type de dossier : individuel Date de l'enquête : 2006

Désignation

Dénomination : église paroissiale
Vocable : Saint-Pierre-Saint-Paul

Compléments de localisation

Numéro INSEE de la commune : 52362
Aire : Haute-Marne
Canton : Neuilly-l'Evêque
Milieu d'implantation : en village

Historique

Commentaire historique : L'église d'Orbigny-au-Mont était le siège d'une cure à la nomination de l'évêque de Langres. Elle avait été donnée au chapitre de Langres avec les dîmes en 1040 par l'évêque Hugues de Breteuil, puis fit retour à l'évêché. La seigneurie appartenait en partie au chapitre de Langres puis totalement à partir du 18e siècle.
Les deux travées du choeur de l'église Saint-Pierre-Saint-Paul sont datables du 13e siècle. Le voûtement en a cependant été repris ultérieurement : celui de la seconde travée au 17e siècle (clef de voûte visiblement datée 1665) et celui de la première travée au 19e siècle (fausse voûte).
Au printemps 1842 eut lieu l'adjudication pour la reconstruction de la tour du clocher et de la nef suivant un devis daté de mars 1841 établi par Gaullet fils. La réception des travaux eut lieu en octobre 1844 par Gaullet fils.
Le devis prévoyait une tour-porche avec chapelle des fonts et chapelle pour les confessions de chaque côté, six fenêtres sur les flancs de la nef et que la pierre de taille, à l'exception du seuil aux portes d'entrée et des jambages et angles à la hauteur de un mètre au-dessus du niveau de la retraite des fondations, proviendrait des carrières de Bugnières ou de Crenay, et le reste des carrières de Cohons ou la Fontaine-au-Bassin.
Datation(s) principale(s) : 13e siècle ; 2e quart 19e siècle
Datation(s) secondaire(s) : 3e quart 17e siècle
Date(s) : 1665 ; 1842
Justification de la datation : porte la date ; daté par source
Auteur(s) : Gaullet (architecte)
Justification de l'attribution : attribué par source

Description

Commentaire descriptif : Edifice à plan allongé en grès.
La nef est à trois vaisseaux de six travées : le vaisseau central est couvert d'une fausse voûte en berceau segmentaire et les collatéraux sont plafonnés. Les trois vaisseaux de la nef sont couverts par un toit unique. Elle précédée par une tour-porche couronnée d'une flèche polygonale en ardoise. Cette dernière est encadrée à sa base par deux chapelles secondaires. L'escalier en vis dans-oeuvre est ménagé dans le massif nord-est de la tour.
Le choeur à deux travées couvertes de tuile plate se termine par un chevet plat : la première travée est couverte d'une fausse voûte d'ogives et la seconde par une vraie. La sacristie au toit en appentis est adossée au mur sud du choeur.
Le choeur est bâti en pierre de taille et le reste de l'édifice est en moellon avec chaîne en pierre de taille.
Matériau(x) de gros-oeuvre et mise en oeuvre : grès ; pierre de taille ; moellon avec chaîne en pierre de taille
Matériau(x) de couverture : ardoise ; tuile mécanique ; tuile plate
Parti de plan : plan allongé
Vaisseau(x) et étage(s) : 3 vaisseaux
Type et nature du couvrement : fausse voûte en berceau segmentaire ; voûte d'ogives ; fausse voûte d'ogives
Type de la couverture : toit à longs pans ; flèche polygonale ; appentis
Emplacement, forme et structure de l'escalier : escalier dans-oeuvre : escalier en vis
Technique du décor : sculpture ; vitrail (étudié dans la base Palissy)
Représentation : homme ; feuillage
Précision sur la représentation : Les culots du choeur sont supportés par des petits personnages. Les chapiteaux du choeur sont ornés de feuillages stylisés.
Etat de conservation : bon état

Intérêt de l'oeuvre

Observations : Choeur du 13e siècle.
Oeuvre étudiée

Situation juridique

Statut de la propriété : propriété de la commune
Date(s) et nature de la protection MH : 1925/11/21 : inscrit MH partiellement
Précisions sur la protection : Choeur : inscription par arrêté du 21 novembre 1925.

Vue générale
Plan

Données complémentaires :

Précisions sur l'état de conservation Edifice en bon état.
Appréciation des conditions de conservation des objets (de 0 à 5) 1
Appréciation de la vitesse de dégradation de l'édifice (0, 1 ou 2) 0
Diocèse ancien de localisation diocèse de Langres


Documentation

Documents d'archives

Archives départementales de Haute-Marne, sous-série 2 O, 2525.

Bibliographie

ROUSSEL, (abbé). Le Diocèse de Langres. Histoire et statistique. t. II, 1875, Langres, p. 434-435.



Annexes

  1. Le devis de 1842 prévoyait une tour-porche avec chapelle des fonts et chapelle pour les confessions de chaque côté, six fenêtres sur les flancs de la nef et que la pierre de taille, à l'exception du seuil aux portes d'entrée et des jambages et angles à la hauteur de un mètre au-dessus du niveau de la retraite des fondations, proviendrait des carrières de Bugnières ou de Crenay, et le reste des carrières de Cohons ou la Fontaine-au-Bassin.




Illustrations

Des. 1
Plan
Doc. 2
Plan et coupe en janvier 1983 par P. Vautrin
Fig. 3
Vue générale
Fig. 4
Façade occidentale
Fig. 5
Flanc sud
Fig. 6
Choeur (sacristie au premier plan)
Fig. 7
Choeur
Fig. 8
Flanc nord
Fig. 9
Vue intérieure : vers le choeur
Fig. 10
Vue intérieure : depuis le choeur
Fig. 11
Vue intérieure : depuis le collatéral sud
Fig. 12
Voûtes du choeur
Fig. 13
Cul-de-lampe (choeur)
Fig. 14
Cul-de-lampe (choeur)
Fig. 15
Chapiteaux (choeur)
Fig. 16
Clef de voûte du choeur
Fig. 17
Porte de la sacristie (choeur, flanc sud)

Voir

Champagne-Ardenne, Haute-Marne, Recensement des églises et chapelles du département de la Haute-Marne
Champagne-Ardenne, Haute-Marne, Canton de Neuilly-l'Evêque
Champagne-Ardenne, Haute-Marne, Lieux de culte séculiers du département

Chercheur(s) : Griot François ; Decrock Bruno ; Marasi Julien. (c) Région Champagne-Ardenne, 2006. Renseignements : Service Régional de l'Inventaire, Direction de la Culture, Région Champagne-Ardenne, 5 rue de Jéricho 51037 Châlons-en-Champagne cedex. Tél. : 03.26.70.85.94.
(Document produit par RenablLyon : P. Brihaye, DRAC Bretagne / Y. Godde, Ville de Lyon)