enquête thématique départementale (recensement des églises et chaplles du département de la Haute-Marne) ; recensement immeubles MH

Champagne-Ardenne, Haute-Marne

Noidant-le-Rocheux

Église paroissiale Saint-Vallier

Type de dossier : individuel Date de l'enquête : 2006

Désignation

Dénomination : église paroissiale
Vocable : Saint-Vallier

Compléments de localisation

Numéro INSEE de la commune : 52355
Aire : Haute-Marne
Canton : Langres
Milieu d'implantation : en village

Historique

Commentaire historique : L'église de Noidant-le-Rocheux était le siège d'un prieuré-cure à la collation du prieur de Saint-Geosmes, avec Vieux-Moulin pour succursale, puis, au 18e siècle, au patronage de l'abbesse de Saint-Pierre-aux-Nonnains de Troyes.
Selon l'abbé Roussel, l'église Saint-Vallier aurait été construite au 14e siècle car elle fut consacrée en 1390 par le coadjuteur de l'évêque de Langres, Jean de Sarrey. Cependant, cette consécration a plutôt dû couronner la reconstruction de la nef car le choeur actuel paraît remonter au 13e siècle (ses voûtes ont été refaites ultérieurement).
Un devis non daté mais des environs de 1769 constatait que le clocher sur la nef menaçait ruine et devait être reconstruit à côté du portail (il fut en fait construit au-devant) avec une flèche à huit pans couverte de bardeaux peints à l'huile couleur d'ardoise. Afin d'agrandir l'église, il fallait également construire deux chapelles (une au nord et une au sud).
En 1786, les habitants voulaient reconstruire la nef mais n'ayant pas les moyens suffisants, ils s'adressèrent au chanoine Diderot, grand archidiacre de Langres et frère du philosophe, qui les dirigea vers Materot (ou Matrot), maître maçon à Langres mais originaire de Noidant, afin de conduire les travaux pour un prix modique. Les devis et plans furent dressés au mois de mai 1787 par l'architecte Jean Gaulle missionné par Diderot. Une lettre de Diderot en date du 2 juillet suppliait le subdélégué de l'Intendance d'accepter les conditions ci-dessus et une lettre du subdélégué écrite à la même date laissait entendre que le chanoine Diderot, qui étaitriche en bénéfice, pourrait participer financièrement et que les habitants pourraient effectuer le transport des matériaux. Les conditions de Diderot furent acceptées le 24 juillet 1787 par l'Intendant de Champagne et la nef fut reconstruite.
Le 20 décembre 1836 intervint l'adjudication de la reconstruction de la tour du clocher suivant des devis de l'architecte Charles Santa.
La nef fut rallongée d'1,30m et la tour, reconstruite en avant de la nef à la place de la précédente, fut accostée de deux chapelles. La réception des travaux eut lieu en août 1838.
Datation(s) principale(s) : 13e siècle (?) ; 4e quart 18e siècle ; 2e quart 19e siècle
Date(s) : 1787 ; 1837
Justification de la datation : daté par source
Auteur(s) : Gaulle Jean (architecte) ; Santa Chrales (architecte)
Personne(s) liée(s) à l'histoire de l'oeuvre : Diderot (promoteur)

Description

Commentaire descriptif : Edifice à plan allongé.
La nef à vaisseau unique lambrissé est précédée par une tour-porche couronnée d'une flèche polygonale en ardoise. Le portail occidental est protégé par un un fronton triangulaire supporté par deux colonnes.
Le choeur à deux travées voûtées d'ogives se termine par un chevet plat.
La façade occidentale et la tour du clocher sont en pierre de taille et le reste de l'édifice est en moellon avec chaîne en pierre de taille.
Matériau(x) de gros-oeuvre et mise en oeuvre : calcaire ; pierre de taille ; moellon avec chaîne en pierre de taille
Matériau(x) de couverture : ardoise ; tuile plate
Parti de plan : plan allongé
Vaisseau(x) et étage(s) : 1 vaisseau
Type et nature du couvrement : voûte d'ogives ; lambris de couvrement
Type de la couverture : toit à longs pans ; flèche polygonale
Emplacement, forme et structure de l'escalier : escalier intérieur : escalier droit, en charpente
Technique du décor : sculpture
Représentation : crochet
Précision sur la représentation : Chapiteaux à crochet dans le choeur.
Etat de conservation : décollement des enduits ; fissures

Intérêt de l'oeuvre

Elément(s) remarquable(s) : chapiteaux ; choeur
Oeuvre étudiée

Situation juridique

Statut de la propriété : propriété de la commune
Date(s) et nature de la protection MH : 1929/10/03 : inscrit MH partiellement
Précisions sur la protection : Choeur à deux travées : inscription par arrêté du 3 octobre 1929.

Vue générale
Plan

Données complémentaires :

Précisions sur l'état de conservation Edifice en assez bon état mais les voûtes du choeur sont très fissurées.
Appréciation des conditions de conservation des objets (de 0 à 5) 3
Appréciation de la vitesse de dégradation de l'édifice (0, 1 ou 2) 1
Diocèse ancien de localisation diocèse de Langres


Documentation

Documents d'archives

Archives départementales de Haute-Marne, série C, 159.

Archives départementales de Haute-Marne, sous-série 2 O, 2478.

Bibliographie

ROUSSEL, (abbé). Le Diocèse de Langres. Histoire et statistique. t. II, 1875, Langres, p. 357-358.



Illustrations

Des. 1
Plan
Fig. 2
Vue générale
Fig. 3
Vue générale (flanc sud)
Fig. 4
Choeur à deux travées (partie inscrite)
Fig. 5
Façade occidentale surmontée du clocher
Fig. 6
Vue de détail : cadran solaire
Fig. 7
Clocher
Fig. 8
Entrée
Fig. 9
Inscription commémorative de pose de la première pierre
Fig. 10
Vue intérieure : vers le choeur
Fig. 11
Vue intérieure : depuis le choeur
Fig. 12
Voûtement du choeur
Fig. 13
Vue de détail : cul-de-lampe, retombée des nervures du choeur

Voir

Champagne-Ardenne, Haute-Marne, Recensement des églises et chapelles du département de la Haute-Marne
Champagne-Ardenne, Haute-Marne, Canton de Langres
Champagne-Ardenne, Haute-Marne, Lieux de culte séculiers du département

Chercheur(s) : Griot François ; Decrock Bruno ; Marasi Julien. (c) Région Champagne-Ardenne, 2006. Renseignements : Service Régional de l'Inventaire, Direction de la Culture, Région Champagne-Ardenne, 5 rue de Jéricho 51037 Châlons-en-Champagne cedex. Tél. : 03.26.70.85.94.
(Document produit par RenablLyon : P. Brihaye, DRAC Bretagne / Y. Godde, Ville de Lyon)