enquête thématique départementale (recensement des églises et chaplles du département de la Haute-Marne) ; recensement immeubles MH

Champagne-Ardenne, Haute-Marne

Mussey-sur-Marne

Église paroissiale Notre-Dame-en-sa-Nativité

Type de dossier : individuel Date de l'enquête : 2006

Désignation

Dénomination : église paroissiale
Vocable : Notre-Dame-en-sa-Nativité

Compléments de localisation

Numéro INSEE de la commune : 52346
Aire : Haute-Marne
Canton : Doulaincourt-Saucourt
Milieu d'implantation : en village

Historique

Commentaire historique : L'église de Mussey était le siège d'une cure à la collation de l'abbé de Gorze.
Le choeur de l'église Notre-Dame-en-sa-Nativité date de la fin du 12e siècle ainsi que la dernière travée de la nef mais furent revoûtés dans la première moitié du 16e siècle. Il semble qu'une partie au nord du choeur n'ait jamais été construite comme l'attestent la corniche et le chainage inachevés.
Les autres travées de la nef remontent au 13e siècle mais celle supportant la tour du clocher fut reprise vers le milieu du 16e siècle lors de la construction de cette dernière.
La clé de voûte de la 4e travée du collatéral sud (chapelle de la Vierge) porte les armes de Lorraine : il s'agit probablement des armoiries d'Henri, évêque de Metz et usufruitier de la baronnie de Joinville. Comme ce dernier décéda en 1504, cette partie fut donc bâtie à la fin du 15e siècle. Cette époque pourrait également être la période de construction de la 3e travée. La seconde travée porte les armoiries de France et d'Amboise : en 1472, la moitié de la terre de Mussey passa à la famille d'Amboise, tout d'abord à Charles puis à Jean II son oncle décédé en 1520, elle date donc certainement du premier quart du 16e siècle (époque probable de la première travée qui porte uniquement les armoiries de France).
Le fronton du portail du porche est daté de 1607 et le portail occidental aurait été rebâti en 1786 par l'entrepreneur La Halle d'Osne-le-Val.
Le collatéral nord fut élargi et réhaussé en 1785.
Des travaux à la tour du clocher et à la chapelle de la Vierge furent menés en 1830 : démolition du sommet du mur au sud qui formait pignon sur la tour du clocher.
Datation(s) principale(s) : 2e moitié 12e siècle ; limite 15e siècle 16e siècle ; 1er quart 17e siècle ; 4e quart 18e siècle
Datation(s) secondaire(s) : 4e quart 18e siècle
Date(s) : 1607 ; 1785 ; 1786
Justification de la datation : daté par travaux historiques

Description

Commentaire descriptif : Edifice à plan allongé.
La nef est à trois vaissseaux de quatre travées : le vaisseau central et le collatéral nord sont voûtés d'ogives et les travées du collatéral sud sont couvertes de voûtes d'ogives à liernes et tiercerons et de voûtes de type complexe. Les trois vaisseaux de la nef sont couverts par un toit unique. Un porche en pierre de taille couvert de tuile plate précède le portail occidental et l'escalier en vis demi-hors-oeuvre le jouxte du côté nord.
La troisième travée du vaisseau central supporte la tour du clocher couronnée par un toit en pavillon en ardoise.
Le choeur à travée unique se termine par un chevet plat. La sacristie couverte de zinc est adossée au flanc sud du choeur.
Le porche, la moitié de la façade occidentale et les contreforts sont en pierre de taille et le reste est en moellon avec chaîne en pierre de taille.
Matériau(x) de gros-oeuvre et mise en oeuvre : calcaire ; pierre de taille ; moellon avec chaîne en pierre de taille
Matériau(x) de couverture : tuile mécanique ; tuile plate ; ardoise ; zinc en couverture
Parti de plan : plan allongé
Vaisseau(x) et étage(s) : 3 vaisseaux
Type et nature du couvrement : voûte d'ogives ; voûte de type complexe
Type de la couverture : toit à longs pans ; toit en pavillon
Emplacement, forme et structure de l'escalier : escalier demi-hors-oeuvre : escalier en vis, en maçonnerie
Technique du décor : peinture ; sculpture ; vitrail (étudié dans la base Palissy)
Représentation : litre funéraire ; crochet ; putto ; rinceau
Précision sur la représentation : Des peintures monumentales datées de 1874 dans sur les voûtes des dernières travées des collatéraux représentent des putti au milieu de rinceaux sur un fond bleu.
Traces de peinture monumentale médiévale avec une inscription (difficilement lisible) sur l'arc soutenant la tour du clocher.
Deux litres funéraires lacunaires : l'une aux armes de la famille Pons de Rennepont et l'autre aux armes de Philippe d'Orléans, prince de Joinville, mort en 1701.
Chapiteaux à crochet sculptés dans le choeur.
Etat de conservation : inégal suivant les parties ; fissures ; délitement de la pierre ; décollement des enduits ; affaissement des voûtes

Intérêt de l'oeuvre

Oeuvre étudiée

Situation juridique

Statut de la propriété : propriété de la commune
Date(s) et nature de la protection MH : 1932/10/04 : inscrit MH
Précisions sur la protection : Eglise : inscription par arrêté du 4 octobre 1932.

Vue générale depuis le sud-est
Plan

Données complémentaires :

Précisions sur l'état de conservation Problèmes de stabilité des voûtes du bas-côté sud (deux travées étayées depuis 1993) avec éclatement des arcs et supports, fissures et décollement des enduits.
La toiture de la sacristie a été refaite en 2007. Le mur nord a été drainé à sa base.
Appréciation des conditions de conservation des objets (de 0 à 5) 3
Appréciation de la vitesse de dégradation de l'édifice (0, 1 ou 2) 1
Diocèse ancien de localisation diocèse de Châlons-en-Champagne


Documentation

Documents figurés

Musée de Langres, 865-2-16.
Musée de Saint-Dizier, 981-17-26 981-17-28.

Bibliographie

ROUSSEL, (abbé). Le Diocèse de Langres. Histoire et statistique. t. II, 1875, Langres, p. 471.

PALASI, Philippe. Armorial Historique et Monumental de la Haute-Marne XIIIe-XIXe siècle. Le Pythagore, 2004, n 868 ; n 135.

MALLET, E. Mémoires de la Société des Lettres, des sciences, des Arts, de l'Agriculture et de l'industrie de Saint-Dizier, t. V, p.181 ; p. 275.



Illustrations

Des. 1
Plan
Doc. 2
Vue de l'extérieur de l'église vers 1865 par Emile Sagot
Doc. 3
Vue du porche occidental vers 1865 par Emile Sagot
Doc. 4
Vue intérieure de la nef vers 1865 par Emile Sagot
Doc. 5
Vue intérieure de la nef en 1865 par Emile Sagot
Fig. 6
Vue générale depuis le sud-est
Fig. 7
Clocher depuis le sud
Fig. 8
Chevet
Fig. 9
Choeur et nef depuis le nord
Fig. 10
Nef et clocher depuis le nord-ouest
Fig. 11
Nef et porche depuis le nord-ouest
Fig. 12
Porche, façade occidentale
Fig. 13
Porche, façade occidentale : date
Fig. 14
Façade occidentale, depuis le sud-ouest
Fig. 15
Façade occidentale, portail sud
Fig. 16
Nef
Fig. 17
Nef, depuis le choeur
Fig. 18
Nef, mur nord depuis le choeur
Fig. 19
Nef, arc supportant le clocher : peinture monumentale
Fig. 20
Nef, arc supportant le clocher : peinture monumentale
Fig. 21
Bas-côté nord
Fig. 22
Bas-côté sud, litre funéraire aux armes des Pons de Rennepont
Fig. 23
Litre funéraire aux armes de Philippe d'Orléans
Fig. 24
Bas-côté sud, deux premières travées : voûtes
Fig. 25
Bas-côté sud, 1ère travée : voûte aux armes de France
Fig. 26
Bas-côté sud, 2e travée : voûte aux armes de France et d'Amboise
Fig. 27
Bas-côté sud, 3e travée : voûte
Fig. 28
Bas-côté sud, 4e travée : voûte
Fig. 29
Bas-côté sud, 4e travée : clef de voûte aux armes de Lorraine
Fig. 30
Choeur
Fig. 31
Choeur, voûte
Fig. 32
Choeur, arc-triomphal, colonnes nord : chapiteaux
Fig. 33
Choeur, arc-triomphal, colonnes sud : chapiteaux

Voir

Champagne-Ardenne, Haute-Marne, Recensement des églises et chapelles du département de la Haute-Marne
Champagne-Ardenne, Haute-Marne, Canton de Doulaincourt-Saucourt
Champagne-Ardenne, Haute-Marne, Lieux de culte séculiers du département

Chercheur(s) : Decrock Bruno ; Marasi Julien. (c) Région Champagne-Ardenne, 2006. Renseignements : Service Régional de l'Inventaire, Direction de la Culture, Région Champagne-Ardenne, 5 rue de Jéricho 51037 Châlons-en-Champagne cedex. Tél. : 03.26.70.85.94.
(Document produit par RenablLyon : P. Brihaye, DRAC Bretagne / Y. Godde, Ville de Lyon)