enquête thématique départementale (recensement des églises et chaplles du département de la Haute-Marne) ; recensement immeubles MH

Champagne-Ardenne, Haute-Marne

Joinville

Église paroissiale Notre-Dame

Type de dossier : individuel Date de l'enquête : 2007

Désignation

Dénomination : église paroissiale
Vocable : Notre-Dame

Compléments de localisation

Numéro INSEE de la commune : 52250
Aire : Haute-Marne
Canton : Joinville
Milieu d'implantation : en ville

Historique

Commentaire historique : L'église de Joinville était le chef-lieu d'un doyenné et d'un archidiaconé. C'était également le siège d'une cure à la collation de l'abbé de Saint-Urbain depuis qu'elle fut donnée à l'abbaye après 1131. L'évêque de Châlons tenait deux tiers des dîmes et le couvent de la Pitié et l'hôpital Sainte-Croix en possédaient aussi.
La nef de l'église Notre-Dame fut construite vers 1180-1200 d'après son style architectural.
En 1558, on rebâtit le clocher de croisée en bois et, en 1560, un porche fut établi au portail occidental (détruit au 19e siècle pour être remplacé par l'actuelle tour du clocher). Vers 1580, furent ajoutés le portail sur le flanc sud et la travée qui constituait la chapelle Saint-Crépin (actuellement sacristie). Le clocher de croisée datait également de cette époque. Cette campagne de travaux fit suite à l'incendie de 1544, provoqué par les troupes de Charles-Quint, qui endommagea certaines parties de l'édifice. Suite à cet incendie, les voûtes de la nef furent reconstruites dans les années 1620, comme en témoignent plusieurs dates gravées sur les arcs doubleaux.
En juin 1819, un devis fut dressé pour la réparation du clocher de croisée par le charpentier Charles Parisot. La réception des travaux exécutés par le charpentier Bugnot eut lieu le 20 novembre 1819. Cependant, ces travaux ne suffirent pas à le maintenir en état et un projet de démolition du campanile supérieur vit le jour en mars 1844 sous la plume de l'architecte Harpin de Joinville. Les travaux furent exécutés par Lepage et réceptionnés le 3 décembre 1844. En 1854, l'architecte Couvreux fut appelé pour examiner ce qui restait du clocher qui menaçait ruine. Il proposa des consolidations mais un autre architecte, Moitié de Paris, fut appelé par le conseil municipal. Selon lui il fallait purement et simplement détruire le clocher qui pesait trop lourd sur le choeur fragilisé par l'incendie de 1544, reconstruire une partie du choeur et enfin réédifier une tour de clocher en pierre, en fer ou en fonte. Faute de moyens, ces travaux ne furent pas réalisés mais, en 1859, le conseil voulut encore alléger le clocher en l'amputant des quatre clochetons d'angle et du reste de la flèche. Finalement, l'architecte Fisbacq établit un devis pour détruire entièrement le clocher ce qui fut fait en octobre 1865 par l'entrepreneur Semp. Parallèlement, Fisbacq établit en janvier 1866 un projet de reconstruction totale des parties occidentales. Ces travaux furent exécutés par les entrepreneurs Pochet et Hallet à partir de 1868 et terminés en 1871. Le devis stipulait que la nouvelle construction remploierait les matériaux anciens, sauf pour les angles des contreforts, les piédroits, les doubleaux et les nervures de voûtes qui seraient en pierre de Savonnière. De plus, les fondations seraient hourdées à la chaux de Ville-sous-Laferté. La sculpture fut réalisée par Forgeot de Bar-le-Duc.
Fisbacq établit également un projet de reconstruction du clocher sous la forme d'une tour-porche en façade occidentale dès 1869. Les travaux semblent avoir commencé en 1876 et étaient terminés en 1877. L'église ainsi en partie reconstruite fut consacrée le 8 septembre 1885.
Datation(s) principale(s) : 4e quart 12e siècle ; 4e quart 16e siècle ; 4e quart 19e siècle
Datation(s) secondaire(s) : 1ère moitié 17e siècle
Date(s) : 1580 ; 1622 ; 1627 ; 1628 ; 1868 ; 1876
Justification de la datation : date portée ; daté par source
Auteur(s) : Couvreux (architecte) ; Harpin (architecte) ; Fisbacq Hubert Nicolas (architecte) ; Forgeot (architecte)
Justification de l'attribution : attribué par source

Description

Commentaire descriptif : Edifice à plan en croix latine.
La nef est à trois vaisseaux de quatre travées. Les vaisseaux de la nef sont couverts de toits individuels. Le vaisseau central présente une élévation à trois niveaux dont un triforium à baies géminées au centre du mur. Le collatéral sud s'ouvre sur l'extérieur, au niveau de la deuxième travée, par l'intermédiaire d'un porche et d'un portail à deux entrées. A la travée suivante, le collatéral est accosté de la sacristie et la dernière travée d'une chapelle. Ces trois espaces sont couverts de voûtes d'ogives à liernes et tiercerons. Une chapelle secondaire s'ouvre sur la dernière travée du collatéral nord.
La nef est suivie d'un transept saillant qui s'ouvre par les murs est de ses bras sur deux chapelles secondaires composées d'une travée droite et d'une abside à trois pans. Les travées droites sont également ouvertes sur le choeur.
Le choeur se compose d'une travée droite suivie d'une abside à cinq pans couvertes ensemble d'une voûte d'ogives à huit quartiers. Un crypte à trois vaisseaux se situe sous le choeur et ses chapelles latérales.
Une tour-porche couronnée d'une flèche polygonale en pierre précède le portail occidental. Deux escaliers en vis flanquent la tour du clocher et desservent la tribune d'orgue et les combles.
Matériau(x) de gros-oeuvre et mise en oeuvre : calcaire ; pierre de taille
Matériau(x) de couverture : ardoise
Parti de plan : plan en croix latine
Vaisseau(x) et étage(s) : 3 vaisseaux
Type et nature du couvrement : voûte d'ogives
Type de la couverture : toit à longs pans ; croupe polygonale ; flèche polygonale ; toit à un pan ; flèche en maçonnerie
Emplacement, forme et structure de l'escalier : escalier intérieur : escalier en vis
Technique du décor : vitrail (étudié dans la base Palissy) ; sculpture
Représentation : vie de la Vierge ; tête humaine ; crochet ; feuillage
Précision sur la représentation : Le décor sculpté sur le linteau du portail occidental (mutilé) représentait des épisodes de la Vie de la Vierge, probablement une Nativité et une Visitation encadrées par des anges.
Des arcs formerets de la tribune sont ornés de têtes humaines et les chapiteaux de la nef sont décorés de crochet et de feuillages stylisés.

Intérêt de l'oeuvre

Intérêt de l'oeuvre : à signaler
Elément(s) remarquable(s) : chapiteaux ; nef ; portail
Observations : Nef à triforium et façade occidentale des alentours de 1200.
Oeuvre étudiée

Situation juridique

Statut de la propriété : propriété de la commune
Date(s) et nature de la protection MH : 1925/10/09 : inscrit MH
Précisions sur la protection : Eglise : inscription par arrêté du 9 octobre 1925.

Vue générale (pignon du bras sud)
Plan

Données complémentaires :

Précisions sur l'état de conservation Edifice en assez,bon état.
L'état des gouttières est cependant à surveiller car certaines sont bouchées et les eaux ruissellent sur les murs. Remontées capillaires assez importantes sur le mur du colatéral nord.
Appréciation des conditions de conservation des objets (de 0 à 5) 2
Appréciation de la vitesse de dégradation de l'édifice (0, 1 ou 2) 1
Diocèse ancien de localisation diocèse de Châlons-en-Champagne


Documentation

Documents figurés

Musée de Saint-Dizier, 981-17-13 ; 988-1-1.
Musée de Langres, 864-1-59 à 864-1-61 ; Donation Méot, non coté.
Archives Nationales, Série Topo Va 52, H134849.
Archives départementales de Haute-Marne, sous-série 2 O, 1746.
Archives départementales de Haute-Marne, sous-série 6 Fi, 352 ; 355 ; 357 ; 359.
Archives départementales de Haute-Marne, sous-série 8 Fi, 251-175 ; 251-177 ; 251-182 ; 251-188 ; 251-192 ; 251-197.
Joinville, collection privée, .

Bibliographie

ROUSSEL, (abbé). Le Diocèse de Langres. Histoire et statistique. t. II, 1875, Langres, p. 529-530.

Chroniques. Bulletin de la Société Historique et Archéologique de Langres, 1877, t. I, p. 111.

BRIQUET, Marie. Les églises romanes du Vallage Haut-Marnais. Mémoires de la Société d'Agriculture, commerce, sciences et arts du département de la Marne, 1971, t. LXXXVI, p. 98-100.

HUMBLOT, Emile, LESPRIT, François. L'église Notre-Dame de Joinville. Bar-le-Duc, 1971, .

PEROUSE DE MONTCLOS, Jean-Marie (dir.). Guide du patrimoine en Champagne-Ardenne. Paris : Hachette, 1995, p. 200.



Illustrations

Des. 1
Plan
Doc. 2
Photographie du choeur avant 1844 (date de démolition de la flèche)
Doc. 3
Photographie du portail occidental avant 1844
Doc. 4
Vue du choeur par Emile Sagot, avant 1844
Doc. 5
Lithographie de l'église vue de la place, avant 1844
Doc. 6
Projet de démolition de la partie supérieure du clocher par l'architecte Harpin, mars 1844
Doc. 7
Projet de démolition de la partie supérieure du clocher, 1844 : état prévu après travaux
Doc. 8
Des chapiteaux, dessin de Pernot vers le milieu du 19e siècle
Doc. 9
Vue de la façade occidentale par Emile Sagot, vers 1857 (le campanile du clocher est une restitution car il avait été détruit en 1844)
Doc. 10
La façade occidentale par Emile Sagot en 1857 (le campanile du clocher a été rajouté par Sagot car il avait été démonté en 1844)
Doc. 11
Lithographie de la façade occidentale par C. Fichot d'après Sagot, vers 1857 (le campanile du clocher a été rajouté par Sagot car il avait été démonté en 1844)
Doc. 12
Lithographie du chevet par Emile Sagot, vers 1857 (la flèche du clocher est une restitution car elle fut rasée en 1844)
Doc. 13
Vue intérieure de la nef du bas-côté sud par Emile Sagot, vers 1857
Doc. 14
Vue intérieure et du bas-côté sud par Emile Sagot, lithographie vers 1857
Doc. 15
Photographie de l'intérieur de la nef vers 1860
Doc. 16
Vue de l'église depuis le site de l'ancien château d'En-Haut entre 1844 et 1865 (dates de démolition partielle puis totale de clocher)
Doc. 17
Vue du chevet entre 1844 et 1865
Doc. 18
Vue de l'église prise lors de la démolition du clocher en 1865
Doc. 19
Plan de l'église avec le choeur et le transept à reconstruire, janvier 1866 par Fisbacq
Doc. 20
Coupe transversale du choeur et transept à reconstruire, janvier 1866 par Fisbacq
Doc. 21
Elévation du choeur et transept à reconstruire, janvier 1866 par Fisbacq
Doc. 22
Elévation de l'église avec le choeur et le transept à reconstruire, janvier 1866 par Fisbacq
Doc. 23
Comparaison entre le tracé de l'ancien choeur (trait fin) et le nouveau après 1877 (trait gras)
Doc. 24
Vue du portail sud par Emile Humblot, vers 1900
Doc. 25
Vue générale, début 20e siècle
Doc. 26
Le portail occidental, début 20e siècle
Doc. 27
Le portail sud, début 20e siècle
Doc. 28
Vue intérieure de la nef, début 20e siècle
Doc. 29
Vue intérieure de la nef, début 20e siècle
Des. 30
Plan en juillet 1983 par P. Vautrin
Fig. 31
Vue générale (pignon du bras sud)
Fig. 32
Vue générale
Fig. 33
Flanc sud
Fig. 34
Flanc sud
Fig. 35
Flanc sud
Fig. 36
Bras sud du transept
Fig. 37
Portail, ouvrant dans le bas-côté sud
Fig. 38
Portail sud : vue de détail
Fig. 39
Flanc nord
Fig. 40
Chevet
Fig. 41
Clocher
Fig. 42
Clocher
Fig. 43
Vue générale
Fig. 44
Vue intérieure : vers le choeur
Fig. 45
Vue intérieure : vers le choeur (depuis la tribune)
Fig. 46
Vue intérieure : depuis le choeur
Fig. 47
Travée de la nef
Fig. 48
Partie supérieure du vaisseau central
Fig. 49
Grandes arcades, triforium
Fig. 50
Baies du triforium
Fig. 51
Baies du triforium
Fig. 52
Baies du triforium (revers de la façade occidentale)
Fig. 53
Dans le collatéral sud
Fig. 54
Dans le collatéral nord
Fig. 55
Chapelle latérale sud
Fig. 56
Transept, travée de croisée (depuis le bras sud)
Fig. 57
Arc doubleau de la nef : date portée (1628)
Fig. 58
Arc doubleau de la nef : date portée (1627)
Fig. 59
Culots figurés, à la retombée des arc formerets (angle de jonction entre le mur de la nef et la façade occidentale)
Fig. 60
Voûte de la sacristie
Fig. 61
Voûte de la sacristie, détail : écu armorié
Fig. 62
Voûtes du choeur
Fig. 63
Escalier menant aux combles : pierre en remploi
Fig. 64
Façade occidentale, maintenant occultée par la tour du clocher : rose
Fig. 65
Façade occidentale, maintenant occultée par la tour du clocher
Fig. 66
Façade occidentale, maintenant occultée par la tour du clocher
Fig. 67
Façade occidentale, maintenant occultée par la tour du clocher
Fig. 68
La rose de façade, vue de la tribune
Fig. 69
Crypte, sous le choeur
Fig. 70
Crypte, sous le choeur : culots figurés
Fig. 71
Portail occidental
Fig. 72
Tympan du portail occidental
Fig. 73
Tympan du portail occidental
Fig. 74
Linteau du portail occidental
Fig. 75
Linteau du portail occidental
Fig. 76
Linteau du portail occidental : coussinet figuré
Fig. 77
Linteau du portail occidental

Voir

Champagne-Ardenne, Haute-Marne, Recensement des églises et chapelles du département de la Haute-Marne
Champagne-Ardenne, Haute-Marne, Canton de Joinville
Champagne-Ardenne, Haute-Marne, Lieux de culte séculiers du département

Chercheur(s) : Griot François ; Decrock Bruno ; Marasi Julien. (c) Région Champagne-Ardenne, 2006. Renseignements : Service Régional de l'Inventaire, Direction de la Culture, Région Champagne-Ardenne, 5 rue de Jéricho 51037 Châlons-en-Champagne cedex. Tél. : 03.26.70.85.94.
(Document produit par RenablLyon : P. Brihaye, DRAC Bretagne / Y. Godde, Ville de Lyon)