enquête thématique départementale (recensement des églises et chaplles du département de la Haute-Marne) ; recensement immeubles MH

Champagne-Ardenne, Haute-Marne

Chaumont, Buxereuilles

Chapelle Notre-Dame-en-son-Assomption

Type de dossier : individuel Date de l'enquête : 2006

Désignation

Dénomination : chapelle
Vocable : Notre-Dame-en-son-Assomption

Compléments de localisation

Numéro INSEE de la commune : 52121
Aire : Haute-Marne
Canton : Chaumont
Milieu d'implantation : en ville

Historique

Commentaire historique : L'église de Buxereuilles était l'église d'un prieuré bénédictins fondé vers 1080 et donné à l'abbaye de Molesmes avec la chapelle du château de Chaumont (alors succursale de Buxereuilles). La donation fut approuvée par l'évêque de Langres en 1101. Cette église priorale dépendait de la paroisse de Reclancourt qui était l'église mère de Chaumont car la paroisse de Chaumont ne se forma qu'à la fin du 12e siècle avec l'édification de l'église Saint-Jean-Baptiste. Elle fut donnée en 1475 au chapitre de Chaumont mais le bénéfice continua d'exister comme prieuré simple jusqu'en 1621 où il fut supprimé par une bulle de Grégoire XV.
Le 21 janvier 1774, les habitants de Buxereuilles présentèrent un mémoire au subdélégué de l'Intendance de Champagne pour la réparation de l'église aux frais des chanoines de Chaumont. D'après un procès verbal de visite du 3 janvier 1775 par Pierre Charles Jean Le Changeur, architecte expert nommé par l'Intendant de Champagne, l'église comprenait cinq travées, était entièrement voûtée, couverte en laves mais menaçait ruine. Une contestation éclata alors entre les habitants qui affirmaient que c'était l'église d'un prieuré et qu'elle était passée entre les mains des chanoines de Saint-Jean-Baptiste qui l'ont laissée dépérir (au point qu'elle fut interdite en 1776). Les habitants demandèrent à l'intendant que les chanoines, en tant que seigneurs du lieu ou prieur, fassent des réparations. Mais les chanoines réfutèrent ces arguments et avancèrent qu'elle n'était ni paroissiale ni succursale mais chapelle et donc du ressort des habitants.
Le 11 avril, le subdélégué fit savoir qu'un accord avait été trouvé entre les habitants, qui versèrent 300 livres, et le chapitre qui s'engagea à verser 700 livres et, le 30 avril, on travaillait déjà à l'édifice. A cause des gros travaux à effectuer, Lechangeur préconisait de tout reconstruire à neuf mais vu les fonds disponibles il y eut simplement une amputation des deux travées occidentales et réfection des contreforts.
Les travées subsistantes semblent dater du 16e siècle et celles supprimées à l'ouest étaient plus récentes (la seconde comportait au sud une chapelle dite des Trois Rois).
Datation(s) principale(s) : 16e siècle
Datation(s) secondaire(s) : 4e quart 18e siècle
Auteur(s) : Lechangeur Pierre Charles Jean (architecte)
Justification de l'attribution : attribué par source

Description

Commentaire descriptif : Edifice à plan allongé.
L'intérieur présente une nef à deux travées suivie par un choeur à travée unique se terminant par un chevet plat. Un clocheton couronné d'une flèche carrée en ardoise est campé sur le faîtage de la première travée de la nef.
Les murs sont en moellon et les contreforts et les baies en pierre de taille.
Matériau(x) de gros-oeuvre et mise en oeuvre : calcaire ; moellon ; pierre de taille
Matériau(x) de couverture : tuile plate ; ardoise
Parti de plan : plan allongé
Vaisseau(x) et étage(s) : 1 vaisseau
Type et nature du couvrement : voûte d'ogives
Type de la couverture : toit à longs pans ; flèche carrée
Etat de conservation : état moyen ; remontées capillaires ; décollement des enduits ; fissures ; humidité ; traces d'humidité ; moisissures

Intérêt de l'oeuvre

Oeuvre étudiée

Situation juridique

Statut de la propriété : propriété de la commune
Date(s) et nature de la protection MH : 1928/02/13 : inscrit MH
Précisions sur la protection : Chapelle de Buxereuilles : inscription par arrêté du 13 février 1928.

Flanc nord
Plan

Données complémentaires :

Précisions sur l'état de conservation Sacristie complètement abandonnée et en mauvais état.
Appréciation des conditions de conservation des objets (de 0 à 5) 2
Appréciation de la vitesse de dégradation de l'édifice (0, 1 ou 2) 1
Diocèse ancien de localisation diocèse de Langres


Documentation

Documents figurés

Archives départementales de Haute-Marne, série C, 29.
Archives départementales de Haute-Marne, sous-série 8 Fi, 122-124.

Bibliographie

ROUSSEL, (abbé). Le Diocèse de Langres. Histoire et statistique. t. II, 1875, Langres, p. 82-83.



Illustrations

Des. 1
Plan
Doc. 2
Plan vers 1775 par l'architecte Lechangeur (les deux travées du bas n'existent plus)
Doc. 3
Vue générale, début 20e siècle
Des. 4
Plan à la fin du 20e siècle
Fig. 5
Flanc nord
Fig. 6
Flanc nord
Fig. 7
Flanc sud
Fig. 8
Flanc sud
Fig. 9
Façade occidentale
Fig. 10
Portail occidental
Fig. 11
Nef
Fig. 12
Nef, depuis le choeur
Fig. 13
Nef, mur sud
Fig. 14
Choeur et sacristie depuis le sud
Fig. 15
Nef : voûte
Fig. 16
Nef : pilier

Voir

Champagne-Ardenne, Haute-Marne, Recensement des églises et chapelles du département de la Haute-Marne
Champagne-Ardenne, Haute-Marne, Cantons de Chaumont
Champagne-Ardenne, Haute-Marne, Lieux de culte séculiers du département

Chercheur(s) : Decrock Bruno ; Marasi Julien. (c) Région Champagne-Ardenne, 2006. Renseignements : Service Régional de l'Inventaire, Direction de la Culture, Région Champagne-Ardenne, 5 rue de Jéricho 51037 Châlons-en-Champagne cedex. Tél. : 03.26.70.85.94.
(Document produit par RenablLyon : P. Brihaye, DRAC Bretagne / Y. Godde, Ville de Lyon)