enquête thématique départementale (recensement des églises et chaplles du département de la Haute-Marne) ; recensement immeubles MH

Champagne-Ardenne, Haute-Marne

Châteauvillain

Église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption

Type de dossier : individuel Date de l'enquête : 2007

Désignation

Dénomination : église paroissiale
Vocable : Notre-Dame-de-l'Assomption

Compléments de localisation

Référence(s) cadastrale(s) : AC 279
Numéro INSEE de la commune : 52114
Aire : Haute-Marne
Canton : Châteauvillain
Milieu d'implantation : en ville

Historique

Commentaire historique : Le premier lieu de culte de Châteauvillain fut l'église Saint-Berchaire fondée au 12e siècle par les bénédictins du prieuré de Marmesse, près du château du lieu, et pour cela elle n'était que simple succursale de Marmesse. Elle fut remise en 1267, par résignation de Renaud, prêtre séculier, au chapitre de Châteauvillain. Cette donation fut ratifiée la même année par une bulle du pape Urbain IV et elle devint alors paroissiale et collégiale.
Rapidement il devint nécessaire d'établir un second lieu de culte pour faciliter les offices entre les deux communautés et une seconde église, sous le vocable de Notre-Dame-en-son-Assomption, fut construite dans la première moitié du 14e siècle. Elle était succursale de Saint-Berchaire et desservie par les prébendiers et le curé ; après la destruction de Saint-Berchaire en 1790, elle devint le chef-lieu de la paroisse. Cette église conservait un tabernacle réalisé par Jean-Baptiste Bouchardon (marché le 19 octobre 1740) ainsi qu'un Christ, un saint Simon et un saint François de ce sculpteur.
En 1767, elle menaçait ruine et on décida de reconstruire la nef. Celle-ci elle fut démolie pendant l'hiver 1769-1770 aux frais de la ville mais ces travaux déstabilisèrent une partie du choeur qui s'effondra. Les codécimateurs (les chanoines du lieu, les prieurs de Marmesse et du Val Saint-Leu) payèrent une partie de sa réparation et l'autre fut à la charge de la ville car l'architecte retenu par elle, Pierre-Denis Massol de Châtillon-sur-Seine, n'avait pas fait étayer le choeur avant de démonter la nef. Ce dernier chercha à se dégager de ses responsabilités et du projet au profit d'un architecte troyen. Il y eu des démêlés avec la ville qui retardèrent les travaux et elle fut seulement terminée le 28 juin 1774 et bénie le 18 juillet en présence du Duc de Penthièvre, du chapitre et d'autres officiels. Le chantier semble seulement avoir été terminé en 1784 par l'architecte François-Nicolas Lancret et l'entrepreneur Antoine Brigonet. L'architecte Germain Soufflot, l'auteur de l'église Sainte-Geneviève (le Panthéon) aurait corrigé les plans de la façade projetée par Massol.
La flèche du clocher fut rétablie sur des plans de l'architecte Jules Girard en 1875.
Les charpentes et couvertures des bas-côtés furent radicalement modifiées en 1881 d'après des plans établis par l'architecte Gaullet datés du 28 septembre 1881.
La chapelle latérale sud ainsi que le clocher qui la surmonte datent du 14e siècle.
Datation(s) principale(s) : 14e siècle ; 3e quart 18e siècle ; 3e quart 19e siècle ; 4e quart 19e siècle
Date(s) : 1770 ; 1875 ; 1881
Justification de la datation : daté par source
Auteur(s) : Bouchardon Jean-Baptiste (sculpteur) ; Massol Pierre-Denis (architecte) ; Soufflot Germain (architecte) ; Lancret François-Nicolas (architecte) ; Jourdheuil dit Télémaque (peintre) ; Girard Jules (architecte) ; Gaullet (architecte)
Justification de l'attribution : attribué par source
Personne(s) liée(s) à l'histoire de l'oeuvre : Chaudron Antoine (commanditaire)

Description

Commentaire descriptif : Edifice à plan allongé.
La nef est à trois vaisseaux de quatre travées. La première travée du vaisseau central est occupée par la tribune d'orgue. La nef est suivie d'un choeur composé d'une travée droite couverte d'une coupole et d'une abside hémicirculaire voûtée d'ogives. La travée droite est encadrée par deux chapelles dont la sud supporte la tour du clocher couronnée d'une flèche polygonale en ardoise surmontée d'un campanile.
La façade occidentale néo-classique comporte trois portails. Le portail central présente un fronton triangulaire orné d'un bas-relief supporté par quatre colonnes et les portails latéraux sont surmontés de guirlandes.
La façade occidentale, le clocher, les contreforts et les baies sont en pierre de taille et le reste de l'édifice est en moellon.
Matériau(x) de gros-oeuvre et mise en oeuvre : calcaire ; pierre de taille ; moellon
Matériau(x) de couverture : ardoise ; tuile plate
Parti de plan : plan allongé
Vaisseau(x) et étage(s) : 3 vaisseaux
Type et nature du couvrement : voûte d'arêtes ; voûte d'ogives ; coupole
Type de la couverture : toit à longs pans ; croupe polygonale ; croupe ; flèche polygonale
Emplacement, forme et structure de l'escalier : escalier intérieur : escalier tournant
Technique du décor : peinture (étudiée dans la base Palissy) ; sculpture
Représentation : guirlande ; calice ; hostie
Précision sur la représentation : Letympan du portail central présente des rayons solaires traversant des nuées et au milieu est inscrit le nom de Dieu en hébreu. Le froton est quant à lieu orné d'un calice au milieu de nuées et de la Sainte Hostie.

Intérêt de l'oeuvre

Oeuvre étudiée

Situation juridique

Statut de la propriété : propriété de la commune
Date(s) et nature de la protection MH : 1972/09/22 : classé MH partiellement ; 1972/09/22 : inscrit MH partiellement
Précisions sur la protection : Façade (cad. AC 279) : classement par arrêté du 22 septembre 1972 ; Eglise sauf façade classée (cad. AC 279) : inscription par arrêté du 22 septembre 1972.
Protection totale.

Vue générale
Plan

Données complémentaires :

Précisions sur l'état de conservation Edifice en bon état, bien que l'ensemble considérable des peintures murales couvrant la totalité des murs soit fragile et présente des fissures et décollements. Manque d'aération général.
Appréciation des conditions de conservation des objets (de 0 à 5) 1
Appréciation de la vitesse de dégradation de l'édifice (0, 1 ou 2) 1
Diocèse ancien de localisation diocèse de Langres


Documentation

Documents figurés

Archives départementales de Haute-Marne, sous-série 1 J, 56/6.
Archives départementales de Haute-Marne, sous-série 2 O, 794.
Archives départementales de Haute-Marne, sous-série 8 Fi, 115-14 ; 115-12 .

Bibliographie

ROUSSEL, (abbé). Le Diocèse de Langres. Histoire et statistique. t. II, 1875, Langres, p. 63-65.

HUMBLOT, E. Chateauvillain, Histoire civile et religieuse. Chaumont, 1931, p. 125-134.

PEROUSE DE MONTCLOS, Jean-Marie (dir.). Guide du patrimoine en Champagne-Ardenne. Paris : Hachette, 1995, p. 151.



Illustrations

Des. 1
Plan
Doc. 2
Elévation et coupe pour le rétablissement de la flèche par Jules Girard, vers 1875
Doc. 3
Elévation pour la réfection des toitures des bas-côtés suivant un nouveau profil par Gaullet, 28 septembre 1881
Doc. 4
Vue générale, début 20e siècle
Doc. 5
Vue intérieure de la nef, début 20e siècle
Des. 6
Plan de l'église en mai 1981 par P. Vautrin
Fig. 7
Vue générale
Fig. 8
Vue latérale (flanc nord)
Fig. 9
Vue latérale (angle sud ouest de la façade)
Fig. 10
Vue partielle (le clocher et sa tour au sud)
Fig. 11
Vue partielle (l'angle sud est : la sacristie et le soubassement du clocher)
Fig. 12
Vue partielle (sacristie)
Fig. 13
Vue partielle (l'angle nord est du chevet)
Fig. 14
Vue latérale (flanc nord)
Fig. 15
Vue partielle (portail sud de la façade principale)
Fig. 16
Vue partielle (fronton occidental)
Fig. 17
Vue partielle (portail central)
Fig. 18
Vue partielle (la flèche de Notre-Dame, vue de loin)
Fig. 19
Vue partielle
Fig. 20
Vue partielle (portail central, vu de l'intérieur)
Fig. 21
Vue partielle (la nef vue depuis l'entrée)
Fig. 22
Vue partielle (la nef, vue sur le mur occidental)
Fig. 23
Vue partielle (les arcades de la nef, au nord)
Fig. 24
Vue partielle (les arcades de la nef, au sud)
Fig. 25
Vue partielle (la nef et le choeur, depuis la tribune)
Fig. 26
Vue partielle (bas-côté sud)
Fig. 27
Vue partielle (bas-côté sud)
Fig. 28
Vue partielle (bas-côté nord)
Fig. 29
Vue partielle (bas-côté nord)
Fig. 30
Vue partielle (les voûtes de la nef)
Fig. 31
Vue partielle (charpente)
Fig. 32
Vue partielle
Fig. 33
Vue partielle (le choeur vu depuis le tribune)
Fig. 34
Vue partielle (le choeur)
Fig. 35
Vue partielle (vue sur la chapelle latérale nord)
Fig. 36
Vue partielle (vue sur la chapelle latérale sud)
Fig. 37
Vue partielle
Fig. 38
Vue partielle
Fig. 39
Vue latérale (voûtes de la nef)
Fig. 40
Vue partielle (plan)

Voir

Champagne-Ardenne, Haute-Marne, Recensement des églises et chapelles du département de la Haute-Marne
Champagne-Ardenne, Haute-Marne, Canton de Châteauvillain
Champagne-Ardenne, Haute-Marne, Lieux de culte séculiers du département
Châteauvillain, Sommaire objets mobiliers

Chercheur(s) : Decrock Bruno ; Bennani Maya ; Marasi Julien. (c) Région Champagne-Ardenne, 2007. Renseignements : Service Régional de l'Inventaire, Direction de la Culture, Région Champagne-Ardenne, 5 rue de Jéricho 51037 Châlons-en-Champagne cedex. Tél. : 03.26.70.85.94.
(Document produit par RenablLyon : P. Brihaye, DRAC Bretagne / Y. Godde, Ville de Lyon)