enquête thématique départementale (recensement des églises et chaplles du département de la Haute-Marne) ; recensement immeubles MH

Champagne-Ardenne, Haute-Marne

Annonville

Église paroissiale Saint-Pierre

Type de dossier : individuel Date de l'enquête : 2006

Désignation

Dénomination : église paroissiale
Vocable : Saint-Pierre

Compléments de localisation

Numéro INSEE de la commune : 52012
Aire : Haute-Marne
Canton : Poissons
Milieu d'implantation : en village

Historique

Commentaire historique : La seigneurie appartenait primitivement aux Joinville puis aux seigneurs de Sailly et à l'abbaye de Saint-Urbain pour l'autre partie suite à une donation effectuée en 1233. L'église était le siège d'une cure à la collation de l'abbé de Saint-Urbain avec Landéville pour succursale. En 1803 elle fut rétablie dans ce titre qu'elle perdit peu de temps après pour rester succursale de Bettoncourt.
Le choeur et le transept de l'église Saint-Laurent datent de la première moitié du 16e siècle et mêlent des éléments du gothique flamboyant (structure porteuse) et de la Renaissance (remplages des baies, lavabos).
La nef date également du 16e siècle mais il ne doit subsister de cette époque que la partie basse des murs et le départ des arcs des voûtes car la façade, le pilier sud-ouest de la croisée du transept et les deux arcs qui en partent datent du 18e siècle.
Selon l'abbé Roussel, le village fut ravagé en 1521 par l'armée de Charles-Quint. Si cette tradition se révélait authentique, l'église pourrait avoir été reconstruite après ce désastre. Cette hypothèse pourrait être confirmée par la présence d'armoiries mutilées au-dessus de la baie du bras sud du transept. Bien que probablement buchées à la Révolution, le collier de l'ordre de Saint-Michel semble pouvoir se discerner autour de ces dernières. Or, Claude de Guise (mort en 1550), seigneur de Joinville, en était chevalier et pourrait donc avoir participé à la reconstruction. Elle ne fut cependant pas achevée ce qui explique l'amorce de voûtement du transept et la modestie de la nef. Cette dernière fut probablement terminée à l'économie au 18e siècle.
En 1773, l'abbaye de Saint-Urbain, fit adjudication de nombreuses réparations à effectuer sur les édifices de lieu où elle était décimateur. A Annonville, elle projetait des travaux aux sanctuaire, choeur et deux cancelles, à la tour de l'église paroissiale mais on ne sait s'ils furent exécutés. Le fait que des baies soient murées ou en partie murées sur ces parties tendrait cependant à démonter qu'une partie fut réalisée.
Datation(s) principale(s) : 1ère moitié 16e siècle ; 18e siècle

Description

Commentaire descriptif : Edifice à plan massé.
La nef à vaisseau et travée unique lambrissée précède un transept dont le bras nord est voûté d'ogives et le reste est lambrissé. La croisée du transept supporte la tour du clocher couronnée d'une flèche carrée couverte d'ardoise.
Le choeur, couvert d'une voûte d'ogives à six quartiers, est composé d'une travée droite suivie d'une abside à trois pans.
L'escalier demi-hors-oeuvre est placé dans l'angle de la nef et du bras sud du transept.
Matériau(x) de gros-oeuvre et mise en oeuvre : calcaire ; enduit ; moellon avec chaîne en pierre de taille
Matériau(x) de couverture : tuile plate ; ardoise
Parti de plan : plan massé
Vaisseau(x) et étage(s) : 1 vaisseau
Type et nature du couvrement : voûte d'ogives ; lambris de couvrement
Type de la couverture : toit à longs pans ; croupe ; croupe polygonale ; flèche carrée
Emplacement, forme et structure de l'escalier : escalier demi-hors-oeuvre : escalier en vis, en maçonnerie
Technique du décor : sculpture (étudiée dans la base Palissy)
Représentation : tête : homme, animal ; armoiries
Précision sur la représentation : Les modillons du choeur et du transept présentent différentes représentations humaines et animales. Des armoiries mutilées sont visibles au bras sud du transept.
Etat de conservation : fissures ; décollement des enduits ; moisissures ; remontées capillaires

Intérêt de l'oeuvre

Intérêt de l'oeuvre : à signaler
Elément(s) remarquable(s) : lavabo en niche
Observations : L'ensemble des modillons antropomorphes et zoomorphes ceinturant les parties hautes du choeur et du transept sont d'une qualité et d'une quantité assez remarquables.
Deux lavabos Renaissance dans l'abside et le bras nord du transept méritent également l'intérêt.
Oeuvre étudiée

Situation juridique

Statut de la propriété : propriété de la commune
Date(s) et nature de la protection MH : 1925/07/06 : inscrit MH
Précisions sur la protection : Eglise : inscription par arrêté du 6 juillet 1925.

Vue générale depuis le sud-est
Plan

Données complémentaires :

Précisions sur l'état de conservation La voûte du bras nord du transept est fissurée. Des remontées capillaires provoquent le décollement des enduits et des moisissures.
La toiture a été refaite en 2002.
Appréciation des conditions de conservation des objets (de 0 à 5) 2
Appréciation de la vitesse de dégradation de l'édifice (0, 1 ou 2) 1
Diocèse ancien de localisation diocèse de Toul


Documentation

Documents figurés

Archives départementales de Haute-Marne, sous-série 9 H, 65.

Bibliographie

ROUSSEL, (abbé). Le Diocèse de Langres. Histoire et statistique. t. II, 1875, Langres, p. 562.



Illustrations

Des. 1
Plan
Fig. 2
Vue générale depuis le sud-est
Fig. 3
Choeur depuis l'est
Fig. 4
Choeur, face nord
Fig. 5
Vue générale depuis le nord-ouest
Fig. 6
Bras nord du transept
Fig. 7
Nef
Fig. 8
Vue générale depuis le sud-ouest
Fig. 9
Flanc sud
Fig. 10
Bras sud du transept
Fig. 11
Bras sud du transept : armoiries bûchées
Fig. 12
Nef et croisée du transept depuis le choeur
Fig. 13
Nef, mur nord
Fig. 14
Nef, mur nord : départ de voûte 16e siècle
Fig. 15
Transept et choeur depuis la nef
Fig. 16
Transept, bras nord
Fig. 17
Transept, bras nord
Fig. 18
Transept, bras nord : voûte
Fig. 19
Transept, bras sud
Fig. 20
Transept, bras sud
Fig. 21
Transept, pile sud-est
Fig. 22
Transept, bras sud : lavabo en niche Renaissance
Fig. 23
Transept, bras sud : lavabo en niche Renaissance
Fig. 24
Choeur
Fig. 25
Choeur, voûte
Fig. 26
Choeur, lavabo en niche Renaissance
Fig. 27
Choeur, lavabo en niche Renaissance

Voir

Champagne-Ardenne, Haute-Marne, Recensement des églises et chapelles du département de la Haute-Marne
Champagne-Ardenne, Haute-Marne, Canton de Poissons
Champagne-Ardenne, Haute-Marne, Lieux de culte séculiers du département

Chercheur(s) : Decrock Bruno ; Marasi Julien. (c) Région Champagne-Ardenne, 2006. Renseignements : Service Régional de l'Inventaire, Direction de la Culture, Région Champagne-Ardenne, 5 rue de Jéricho 51037 Châlons-en-Champagne cedex. Tél. : 03.26.70.85.94.
(Document produit par RenablLyon : P. Brihaye, DRAC Bretagne / Y. Godde, Ville de Lyon)