enquête thématique départementale (recensement des églises et chapelles du département de la Haute-Marne)

Champagne-Ardenne, Haute-Marne

Breuvannes-en-Bassigny, Meuvy

Église paroissiale Saint-Georges

Type de dossier : individuel Date de l'enquête : 2006

Désignation

Dénomination : église paroissiale
Vocable : Saint-Georges

Compléments de localisation

Numéro INSEE de la commune : 52074
Aire : Haute-Marne
Canton : Clefmont
Milieu d'implantation : en village

Historique

Commentaire historique : L'église Saint-Georges était le siège d'une cure à la collation de l'abbé de Molesmes avec Bassoncourt pour succursale pendant six mois de l'année.
Faute d'entretien pendant la sombre période de la guerre de Trente ans, l'ancienne église de Meuvy menaçait ruine. La reconstruction fut entreprise en 1681 par le curé Michel Michel sur les dessins de l'architecte Claude Piraut avec de la pierre venant de Cuves (d'Esnouveaux à partir de 1684). Elle fut achevée par son petit-neveu Alexandre Thévenin (qui avait pris la suite dans sa fonction) et fut consacrée le 24 avril 1719 par Dom Aubertot, abbé de Morimond.
L'ancienne église présentait son clocher à la croisée du transept mais, en accord avec l'abbé de Morimond qui finançait en partie les travaux comme décimateur, le nouveau trouva sa place à l'angle nord-ouest. Ses fondations furent creusées à partir du 2 mai 1683. Le 15 mars 1687, l'ancienne tour était détruite et on couvrit la nouvelle d'une toiture avant l'hiver 1687.
L'ancien choeur fut abattu avant juin 1687 et le 22 juin on posait la première pierre qui fut couverte de pièces d'argent par le curé.
En 1688, on démolit la chapelle Saint-Nicolas (bras nord du transept) que l'on reconstruisit dans la foulée.
En 1689, le choeur était achevé.
En 1690, 1691 et 1692, les charpentes de la chapelle Saint-Nicolas et du choeur furent posées et en 1693, les voûtes de ces mêmes parties.
En 1694, les murs du choeur et de la chapelle Saint-Nicolas furent blanchis et on s'attaqua au pavement.
En 1695, on construisit une arcade à la chapelle de la Vierge (bras-sur du transept).
En 1696, on éleva la sacristie et en 1697 on établit le pavé du sanctuaire et on finit celui du choeur et des deux chapelles.
Après avoir fait venir et tailler de la pierre en 1702 et 1703, on abattit l'ancienne nef en 1704 et la nouvelle fut rétablie la même année et couverte en 1705. La gouttière du bas-côté nord fut posée en 1706.
En 1707, le curé Michel tomba malade et son petit-neveu Alexandre Thévenin vint l'aider dans ses fonctions et à la construction de l'édifice. Il fit tirer de la pierre à Clefmont puis à Biesles en 1708 puis prit possession des fonctions de son grand-oncle le 20 janvier 1710.
Thévenin fit élever le bas-côté sud en trois mois durant l'année 1711 et la charpente et la couverture des deux bas-côtés en 1712.
1713 vit la construction des voûtes des bas-côtés.
De la pierre d'Esnouveaux fut amenée en 1715 et du tuf de Cuves en 1716 pour l'édification des voûtes de la nef qui virent le jour cette même année.
Enfin, en 1717 on fit blanchir les voûtes de la nef et des bas-côtés et poser du pavé jusqu'en 1718.
En 1729, le curé s'aperçut que le clocher n'était pas assez élevé pour faire entendre le son des nouvelles cloches dans toute la paroisse. Il fit tirer de la pierre d'Esnouveaux dès mars pour surélever la tour qui fut terminée en 1730.
De cette chronologie détaillée, il ressort que la chapelle de la Vierge (bras sud du transept) ne fut pas démolie. D'après ses caractéristiques, elle doit dater de la fin du 15e siècle ou du début du 16e siècle.
De gros travaux de restauration eurent lieu en 1844 puis en 1911 sous la direction de l'architecte Henry-Philibert Méot : reconstruction partielle de voûtes à la nef, réfection des toitures et consolidation des murs.
Datation(s) principale(s) : limite 15e siècle 16e siècle ; 4e quart 17e siècle ; 1ère moitié 18e siècle
Datation(s) secondaire(s) : 2e quart 19e siècle ; 1er quart 20e siècle
Date(s) : 1681 ; 1683 ; 1687 ; 1688 ; 1696 ; 1704 ; 1711 ; 1729 ; 1844 ; 1911
Justification de la datation : daté par source
Auteur(s) : Piraut Claude (architecte) ; Méot Henry-Philibert (architecte)
Justification de l'attribution : attribué par source ; attribution par travaux historiques
Personne(s) liée(s) à l'histoire de l'oeuvre : Michel Michel (commanditaire) ; Thevenin Alexandre (commanditaire)

Description

Commentaire descriptif : Edifice à plan en croix latine.
La nef à trois vaisseaux de trois travées est suivie d'un transept saillant. Les vaisseaux de la nef sont couverts de toits individuels.
L'angle nord-ouest du collatéral nord est surmonté de la tour du clocher couronnée d'une flèche polygonale torse. La première travée du vaisseau central est quant à elle occupée par la tribune d'orgue.
Le choeur est composé de deux travées droites suivies d'une abside à trois pans. La seconde travée droite et l'abside sont couvertes d'une voûte d'ogives à six quartiers.
Le vaisseau central et la croisée du transept sont couverts de toits à longs pans en tuile plate, les bas-côtés et les bras du transept par des toits à un pan en tuile mécanique.
Les murs sont en pierre de taille excepté pour le collatéral nord en pierre de taille et moellon.
Matériau(x) de gros-oeuvre et mise en oeuvre : calcaire ; pierre de taille ; moellon ; enduit
Matériau(x) de couverture : tuile mécanique ; tuile plate ; ardoise
Parti de plan : plan en croix latine
Vaisseau(x) et étage(s) : 3 vaisseaux
Type et nature du couvrement : voûte d'ogives
Type de la couverture : toit à longs pans ; croupe ; flèche polygonale ; appentis ; toit à un pan
Emplacement, forme et structure de l'escalier : escalier intérieur : escalier en équerre, en charpente
Technique du décor : vitrail (étudié dans la base Palissy)
Etat de conservation : bon état ; remontées capillaires ; fissures ; moisissures

Intérêt de l'oeuvre

Intérêt de l'oeuvre : à signaler
Elément(s) remarquable(s) : choeur ; nef ; clocher
Observations : Excepté le bras sud du transept, cet édifice est remarquable par l'homogeneité de sa construction qui s'est étalée sur 40 ans et dont toutes les phases de construction sont connues dans le détail. Cette église conserve également un riche mobilier datant de la fin du 17e siècle et du 18e siècle.
Oeuvre étudiée

Situation juridique

Statut de la propriété : propriété de la commune

Vue générale depuis le nord-est
Plan

Données complémentaires :

Précisions sur l'état de conservation Edifice en bon état malgré quelques fissures dans les voûtes et l'écartement de celles de la nef par rapport aux arcs formerets.
Humidité et moisissures font souffrir le mobilier.
Appréciation des conditions de conservation des objets (de 0 à 5) 1
Appréciation de la vitesse de dégradation de l'édifice (0, 1 ou 2) 1
Diocèse ancien de localisation diocèse de Langres


Documentation

Bibliographie

SALMON, Jean (abbé). La construction de l'église de Meuvy. Cahiers Haut-Marnais, 1961, n°64, p. 14 33.

ROUSSEL, (abbé). Le Diocèse de Langres. Histoire et statistique. t. II, 1875, Langres, p. 133.

BILLAT-FULMAI, Hélène. La supériorité du système ogival : le réveil de l'esprit français à l'heure de la régénération chrétienne et artistique en Haute-Marne (1830-1905). Cahiers Haut-Marnais, 2003, n° 234-235, p. 67.



Illustrations

Des. 1
Plan
Des. 2
Plan de l'église en avril 1977 par P. Vautrin
Fig. 3
Vue générale depuis le nord-est
Fig. 4
Vue générale depuis le nord-est
Fig. 5
Flanc nord
Fig. 6
Clocher depuis le nord-est
Fig. 7
Flanc nord depuis le nord-ouest
Fig. 8
Façade occidentale, portail
Fig. 9
Vue générale depuis le sud
Fig. 10
Bas-côté sud, portail
Fig. 11
Bas-côté sud, portail : vantail
Fig. 12
Vue générale depuis le sud-est
Fig. 13
Nef
Fig. 14
Nef depuis la tribune
Fig. 15
Nef depuis le transept
Fig. 16
Nef, mur sud
Fig. 17
Nef, mur nord
Fig. 18
Bas-côté nord
Fig. 19
Bas-côté sud, chapelle des fonts baptismaux
Fig. 20
Choeur
Fig. 21
Choeur, voûtes

Voir

Champagne-Ardenne, Haute-Marne, Recensement des églises et chapelles du département de la Haute-Marne
Champagne-Ardenne, Haute-Marne, Canton de Clefmont
Champagne-Ardenne, Haute-Marne, Lieux de culte séculiers du département

Chercheur(s) : Decrock Bruno ; Marasi Julien. (c) Région Champagne-Ardenne, 2006. Renseignements : Service Régional de l'Inventaire, Direction de la Culture, Région Champagne-Ardenne, 5 rue de Jéricho 51037 Châlons-en-Champagne cedex. Tél. : 03.26.70.85.94.
(Document produit par RenablLyon : P. Brihaye, DRAC Bretagne / Y. Godde, Ville de Lyon)