enquête thématique départementale (recensement des églises et chapelles du département de la Haute-Marne)

Champagne-Ardenne, Haute-Marne

Echenay

Église paroissiale Sainte-Martin

Type de dossier : individuel Date de l'enquête : 2006

Désignation

Dénomination : église paroissiale
Vocable : Sainte-Martin

Compléments de localisation

Numéro INSEE de la commune : 52181
Aire : Haute-Marne
Canton : Poissons
Milieu d'implantation : en village

Historique

Commentaire historique : L'église d'Echenay était le siège d'une cure à la collation du chapitre de Joinville avec Gillaumé pour succursale puis Pancey après la Révolution.
Le choeur et la croisée du transept de l'église Saint-Martin datent de la seconde moitié du 12e siècle mais ont été revoûtés au 15e siècle.
Le bras sud du transept a été bâti au 15e siècle mais a aussi été revoûté postérieurement. La dernière travée de la nef et des collatéraux a également dû être élevée au 15e siècle.
Le reste de la nef, les collatéraux et la sacristie ont été construits après le milieu du 16e siècle.
La tour du clocher fut reconstruite sur des plans de l'architecte Prosper Pernot de Gondrecourt datés du 16 janvier 1868 (la date de 1868 est gravée sur l'enrayure de la flèche). La réception des travaux eut lieu le 12 octobre 1869. Selon Pernot, l'ancien clocher s'élevait à la croisée et datait des années 1830.
Le bras nord du transept a été élevé après 1868 car il ne figure pas sur le plan de Pernot.
Datation(s) principale(s) : 2e moitié 12e siècle ; 15e siècle ; 2e moitié 16e siècle ; 3e quart 19e siècle ; 4e quart 19e siècle
Date(s) : 1868
Justification de la datation : porte la date
Auteur(s) : Pernot Prosper (architecte)
Justification de l'attribution : attribué par source

Description

Commentaire descriptif : Edifice à plan en croix latine.
La tour du clocher, les deux-tiers de la hauteur du choeur, les baies et les contreforts sont en pierre de taille et le reste de l'édifice est en moellon.
La nef à trois vaisseaux de trois travées est précédée d'une tour-porche. Cette dernière est couronnée d'une flèche polygonale en ardoise et encadrée par deux chapelles. La nef est suivie d'un transept-bas saillant : le bras sud, accolé à la sacrisite, est couvert d'un toit en demi-pavillon en ardoise et celui du nord d'un toit en appentis en tuile mécanique. Les trois vaisseaux de la nef sont couverts par un toit unique. L'escalier en vis hors-oeuvre est campé dans l'angle formé par la tour-porche et la nef, du côté nord.
Le choeur se compose d'une travée droite et d'une abside à trois pans couverte d'une voûte d'ogives à six quartiers. Le choeur et la nef sont couverts d'un toit à longs pans en tuile mécanique (pan nord) et en tuile plate (pan sud).
Matériau(x) de gros-oeuvre et mise en oeuvre : calcaire ; moellon ; pierre de taille ; enduit
Matériau(x) de couverture : tuile mécanique ; tuile plate ; ardoise
Parti de plan : plan en croix latine
Vaisseau(x) et étage(s) : 3 vaisseaux
Type et nature du couvrement : voûte d'ogives
Type de la couverture : toit à longs pans ; flèche polygonale ; appentis ; croupe polygonale
Emplacement, forme et structure de l'escalier : escalier hors-oeuvre : escalier en vis, en maçonnerie
Technique du décor : peinture (étudiée dans la base Palissy) ; sculpture
Représentation : crochet ; feuillage
Précision sur la représentation : Peintures monumentales dans le choeur représentant saint Martin et saint Georges.
Des armoiries à la clé de voûte sud-est de la nef représentent les outils des tailleurs de pierre et doivent faire référence à une confrérie ou à un fondateur de chapelle qui exerçait cette profession.
Les chapiteaux du choeur et de la nef sont ornés de crochets ou de feuillages stylisés.
Etat de conservation : bon état ; remontées capillaires ; décollement des enduits

Intérêt de l'oeuvre

Intérêt de l'oeuvre : à signaler
Elément(s) remarquable(s) : choeur
Observations : Le choeur date de la seconde moitié du 12e siècle ou de la première moitié du 13e siècle.
Oeuvre étudiée

Situation juridique

Statut de la propriété : propriété de la commune

Vue générale depuis le sud-ouest
Plan

Données complémentaires :

Précisions sur l'état de conservation Edifice en bon état mais avec des remontées capillaires provoquant le décollement des enduits.
Appréciation des conditions de conservation des objets (de 0 à 5) 1
Appréciation de la vitesse de dégradation de l'édifice (0, 1 ou 2) 1
Diocèse ancien de localisation diocèse de Toul


Documentation

Documents figurés

Archives départementales de Haute-Marne, sous-série 2 O, 1283.

Bibliographie

ROUSSEL, (abbé). Le Diocèse de Langres. Histoire et statistique. t. II, 1875, Langres, p. 564-565.



Illustrations

Des. 1
Plan
Doc. 2
Plan pour la construction du clocher en façade, 16 janvier 1868 par Prosper Pernot
Doc. 3
Elévation du clocher à construire, 16 janvier 1868 par Prosper Pernot
Fig. 4
Vue générale depuis le sud-ouest
Fig. 5
Vue générale depuis le sud-est
Fig. 6
Vue générale depuis le nord-ouest
Fig. 7
Façade occidentale
Fig. 8
Nef
Fig. 9
Croisée du transept et nef depuis le choeur
Fig. 10
Bas-côté sud
Fig. 11
Bas-côté sud, dernière travée, voûte
Fig. 12
Bas-côté sud, dernière travée : clef de voûte aux armes des tailleurs de pierre
Fig. 13
Bas-côté sud, dernière travée : culot aux armes des tailleurs de pierre
Fig. 14
Bas-côté nord, dernière travée depuis le bas-côté sud
Fig. 15
Transept, bras nord et mur nord du choeur
Fig. 16
Transept, bras nord : voûte
Fig. 17
Transept, bras nord : culot
Fig. 18
Transept, bras sud
Fig. 19
Transept, croisée : culot
Fig. 20
Transept, croisée : support de l'arc sud
Fig. 21
Choeur
Fig. 22
Choeur, voûte
Fig. 23
Sacristie, porte

Voir

Champagne-Ardenne, Haute-Marne, Recensement des églises et chapelles du département de la Haute-Marne
Champagne-Ardenne, Haute-Marne, Canton de Poissons
Champagne-Ardenne, Haute-Marne, Lieux de culte séculiers du département

Chercheur(s) : Decrock Bruno ; Marasi Julien. (c) Région Champagne-Ardenne, 2006. Renseignements : Service Régional de l'Inventaire, Direction de la Culture, Région Champagne-Ardenne, 5 rue de Jéricho 51037 Châlons-en-Champagne cedex. Tél. : 03.26.70.85.94.
(Document produit par RenablLyon : P. Brihaye, DRAC Bretagne / Y. Godde, Ville de Lyon)