enquête thématique départementale (recensement des églises et chapelles du département de la Haute-Marne)

Champagne-Ardenne, Haute-Marne

Biesles

Église paroissiale Saint-Pierre-Saint-Paul

Type de dossier : individuel Date de l'enquête : 2006

Désignation

Dénomination : église paroissiale
Vocable : Saint-Pierre-Saint-Paul

Compléments de localisation

Numéro INSEE de la commune : 52050
Aire : Haute-Marne
Canton : Nogent
Milieu d'implantation : en village

Historique

Commentaire historique : L'église Saint-Pierre-Saint-Paul était le siège d'une cure à la collation de l'abbesse de Poulangy.
En 1763, les habitants vendirent leur quart de réserve de bois pour reconstruire leur église suivant les plans et devis de l'architecte Maupérin de Chaumont. Le 24 août 1764, la permission de démolition fut accordée par Gilbert de Montmorin, évêque de Langres. En attendant la reconstruction, les célébrations se firent dans la chapelle du château de Biesles que le comte avait mise à disposition des paroissiens (elle était ornée d'un tabernacle doré et d'un retable représentant l'Annonciation). La nouvelle église fut bénie en 1766.
Datation(s) principale(s) : 3e quart 18e siècle
Date(s) : 1764
Justification de la datation : daté par source
Auteur(s) : Mangot (architecte) ; Maupérin François (architecte) ; Olivain Claude (entrepreneur) ; Olivain Brice (entrepreneur) ; Schafous (sculpteur)
Justification de l'attribution : attribué par source

Description

Commentaire descriptif : Eglise à plan allongé.
La nef à trois vaisseaux de cinq travées voûtées d'arêtes est précédée d'une tour-porche couronnée d'une flèche polygonale en ardoise. Les trois vaisseaux de la nef sont couverts par un toit unique.
Le choeur se compose d'une travée droite voûtée d'arêtes et d'une abside à trois pans voûtée d'ogives. La sacristie au toit en appentis couvert de tuile plate est adossée au mur sud de la travée droite du choeur.
La tour du clocher et les contreforts sont en pierre de taille et le reste de l'édifice est moellon.
Matériau(x) de gros-oeuvre et mise en oeuvre : calcaire ; pierre de taille ; moellon ; enduit
Matériau(x) de couverture : tuile mécanique ; ardoise ; tuile plate
Parti de plan : plan allongé
Vaisseau(x) et étage(s) : 3 vaisseaux
Type et nature du couvrement : voûte d'arêtes ; voûte d'ogives
Type de la couverture : toit à longs pans ; croupe polygonale ; flèche polygonale ; appentis
Emplacement, forme et structure de l'escalier : escalier hors-oeuvre : escalier en vis ; en maçonnerie
Technique du décor : vitrail (étudié dans la base Palissy)
Etat de conservation : restauré ; bon état ; remontées capillaires ; traces d'humidité

Intérêt de l'oeuvre

Oeuvre étudiée

Situation juridique

Statut de la propriété : propriété de la commune

Vue générale depuis le sud-ouest
Plan

Données complémentaires :

Précisions sur l'état de conservation Edifice en bon état : l'intérieur a été restauré en 2005-2006.
Appréciation des conditions de conservation des objets (de 0 à 5) 1
Appréciation de la vitesse de dégradation de l'édifice (0, 1 ou 2) 0
Diocèse ancien de localisation diocèse de Langres


Documentation

Documents d'archives

Archives départementales de Haute-Marne, sous-série 2 O, 355.

Archives départementales de Haute-Marne, série E dépôt, 31.

Documents figurés

Archives départementales de Haute-Marne, sous-série 8 Fi, 51-1 ; 51-2.

Bibliographie

ROUSSEL, (abbé). Le Diocèse de Langres. Histoire et statistique. t. II, 1875, Langres, p. 159.



Annexes

  1. En 1721, l'expert Nicolas Leclerc, maître architecte de la ville de Chaumont, fut missionné pour expertiser l'église qui menaçait alors ruine. L'ancienne église était composée d'un choeur, d'une nef à bas-côtés voûtés et d'une chapelle du côté sud. Des travaux de restauration furent adjugés à Nicolas Perrin maître maçon de Chaumont.
    Des réparations furent effectuées à la couverture de la nouvelle église suivant un devis de 1809 de l'architecte chaumontais Mangot. Nouveaux travaux en 1820 par l'entrepreneur Claude Olivain de Biesles. Réfection générale de la toiture, jointoiement extérieur des murs et fourniture d'un appui de communion en 1826 suivant un devis dressé par Mangot en 1825. Reconstruction à neuf du beffroi en 1827 suivant un devis d'Olivain.
    Nouveaux travaux à la couverture en 1842 et 1852, à celle du clocher en 1860 par Brice Olivain et aux vitraux en 1845 par Antoine Schafous, sculpteur à Chaumont. En 1869 la flèche est emportée au tiers par le vent et refaite par Jules Olivain.




Illustrations

Des. 1
Plan
Doc. 2
Vue générale au début du 20e siècle
Doc. 3
Vue générale, début 20e siècle
Fig. 4
Vue générale depuis le sud-ouest
Fig. 5
Clocher, depuis le sud-ouest
Fig. 6
Nef, depuis le sud
Fig. 7
Choeur, depuis le sud
Fig. 8
Vue générale depuis le sud-est
Fig. 9
Vue générale depuis l'est
Fig. 10
Choeur, depuis l'est
Fig. 11
Vue générale depuis le nord-est
Fig. 12
Nef, depuis l'entrée occidentale
Fig. 13
Nef, depuis le choeur
Fig. 14
Nef, mur sud
Fig. 15
Bas-côté sud
Fig. 16
Nef : chapiteau
Fig. 17
Bas-côté sud : voûte
Fig. 18
Choeur
Fig. 19
Choeur : voûte

Voir

Champagne-Ardenne, Haute-Marne, Recensement des églises et chapelles du département de la Haute-Marne
Champagne-Ardenne, Haute-Marne, Canton de Nogent
Champagne-Ardenne, Haute-Marne, Lieux de culte séculiers du département

Chercheur(s) : Decrock Bruno ; Marasi Julien. (c) Région Champagne-Ardenne, 2006. Renseignements : Service Régional de l'Inventaire, Direction de la Culture, Région Champagne-Ardenne, 5 rue de Jéricho 51037 Châlons-en-Champagne cedex. Tél. : 03.26.70.85.94.
(Document produit par RenablLyon : P. Brihaye, DRAC Bretagne / Y. Godde, Ville de Lyon)