enquête thématique départementale (recensement des églises et chapelles du département de la Haute-Marne)

Champagne-Ardenne, Haute-Marne

Beurville

Église paroissiale Saint-Etienne

Type de dossier : individuel Date de l'enquête : 2006

Désignation

Dénomination : église paroissiale
Vocable : Saint-Etienne

Compléments de localisation

Numéro INSEE de la commune : 52047
Aire : Haute-Marne
Canton : Doulevant-le-Château
Milieu d'implantation : en village

Historique

Commentaire historique : En 1112, l'église de Beurville, alors dédiée à saint Louvent et à saint Marc, fut donnée avec une partie du territoire et des droits féodaux à trois prêtres qui se dévouèrent pour fonder l'abbaye de Beaulieu (Aube). Cette église, ensuite dédiée à saint Etienne, était le siège d'une cure au patronage de l'abbaye de Clairvaux à qui elle fut donnée en 1197 par l'évêque de Troyes, Garnier.
Le choeur et le transept de l'église Saint-Etienne ont été élevés au 16e siècle et la nef vers 1784. En 1835, Denizet, architecte à Sommevoire, et Fauconnier, architecte à Bar-sur-Aube, proposèrent deux méthodes de consolidation de l'édifice par tirants métalliques. Il semble que la méthode de Denizet soit celle qui fut retenue.
Datation(s) principale(s) : 16e siècle ; 3e quart 18e siècle
Auteur(s) : Denizet (architecte) ; Fauconnier (architecte)
Justification de l'attribution : attribué par source

Description

Commentaire descriptif : Edifice à plan en croix latine.
La nef à trois vaisseaux voûtés d'arêtes est précédée d'une tour-porche couronnée d'une flèche polygonale cantonnée de quatre pyramides. L'escalier en vis hors-oeuvre est campé dans l'angle formé par la tour-porche et la nef, du côté sud. Les trois vaisseaux de la nef sont couverts par un toit unique.
Le transept saillant est voûté d'ogives. Le choeur est composé d'une travée droite suivie d'une abside à trois pans couverte d'une voûte d'ogives de type complexe.
Les murs sont en moellon enduits et les contreforts et les chaînes d'angle sont en pierre de taille.
Matériau(x) de gros-oeuvre et mise en oeuvre : calcaire ; pierre de taille ; moellon ; enduit
Matériau(x) de couverture : tuile plate ; ardoise
Parti de plan : plan en croix latine
Vaisseau(x) et étage(s) : 3 vaisseaux
Type et nature du couvrement : voûte d'arêtes ; voûte de type complexe ; voûte d'ogives
Type de la couverture : toit à longs pans ; flèche polygonale
Emplacement, forme et structure de l'escalier : escalier hors-oeuvre : escalier en vis
Technique du décor : vitrail (étudié dans la base Palissy) ; sculpture
Représentation : épée ; atlante
Précision sur la représentation : Un bras armé d'une épée est sculpté à l'un des contreforts de l'abside.
Un lavabo en niche de la nef est orné d'une coquille encadrée d'hercules.
La niche au-dessus du portail occidental est encadrée par deux atlantes.
Etat de conservation : affaissement des voûtes ; inégal suivant les parties

Intérêt de l'oeuvre

Oeuvre étudiée

Situation juridique

Statut de la propriété : propriété de la commune

Vue générale
Plan

Données complémentaires :

Précisions sur l'état de conservation Édifice consolidé par de nombreux tirants. Un chevalet maintient actuellement la voûte de la travée de la nef qui précède le choeur.
Appréciation des conditions de conservation des objets (de 0 à 5) 2
Appréciation de la vitesse de dégradation de l'édifice (0, 1 ou 2) 1
Diocèse ancien de localisation diocèse de Troyes


Documentation

Documents figurés

Archives départementales de Haute-Marne, sous-série 2 O, 334.

Bibliographie

ROUSSEL, (abbé). Le Diocèse de Langres. Histoire et statistique. t. II, 1875, Langres, p. 512-513.

LA TORRE, Michel de. Villes et villages de France, Haute-Marne. n°52, 1996, 66 pages.



Annexes

  1. ADHM, 2O-334 :

    Devis estimatif des ouvrages publics en 1809 :
    Article 1
    <I>L'église de beurville se compose d'une nef, de 2 bas-côtés / dont les voûtes sont soutenues par huit colonnes, une tour / en avant, avec escaler attenant, un choeur, une sacristie / contigue au choeur [...] toutes les couvertures sont dans le plus mauvais état [...].</I>

    Plus loin, en 1835 :
    <I>La commune de Beurville possède une belle église bien bâtie à la vérité depuis peu de temps mais qui menace d'une ruine prochaine dans tout son entier (le clocher excepté).</I>
    Le devers constaté des murs gouttereaux est de 16 cm. Il est décidé de poser des tirants dont <I>les barres de fer employées pour brider l'église seront en 1ère qualité de fer de roche</I>.




Illustrations

Des. 1
Plan
Doc. 2
Plan vicinal, 1851, par Dupat de Doulevant
Doc. 3
Système de consolidation par tirants proposé par Denizet, architecte à Sommevoire, en 1835
Doc. 4
Dessins comparatifs des méthodes de consolidation proposées par Denizet, à gauche, et Fauconnier, à droite, architecte à Bar-sur-Aube, vers 1835
Fig. 5
Vue générale
Fig. 6
Vue depuis le nord-ouest : clocher-porche du 18e siècle
Fig. 7
Entrée occidentale (par la tour du clocher)
Fig. 8
Niche Renaissance en remploi surmontant l'entrée occidentale
Fig. 9
Vue du choeur, sacristie ménagée dans l'angle avec le bras sud du transept
Fig. 10
Vue de détail : bas-relief Renaissance remployé dans la maçonnerie des contreforts du choeur
Fig. 11
Vue de détail : bas-relief Renaissance remployé dans la maçonnerie des contreforts du choeur
Fig. 12
Vue intérieure : choeur, abside à trois pans
Fig. 13
Vue intérieure : voûte à soufflets de l'abside, ornée d'un décor architecturé peint en trompe-l'oeil
Fig. 14
Vue intérieure : bas-côté sud, vue depuis le transept et vers l'ouest
Fig. 15
Vue intérieure : dans la nef

Voir

Champagne-Ardenne, Haute-Marne, Recensement des églises et chapelles du département de la Haute-Marne
Champagne-Ardenne, Haute-Marne, Canton de Doulevant-le-Château
Champagne-Ardenne, Haute-Marne, Lieux de culte séculiers du département

Chercheur(s) : Griot François ; Decrock Bruno ; Marasi Julien. (c) Région Champagne-Ardenne, 2006. Renseignements : Service Régional de l'Inventaire, Direction de la Culture, Région Champagne-Ardenne, 5 rue de Jéricho 51037 Châlons-en-Champagne cedex. Tél. : 03.26.70.85.94.
(Document produit par RenablLyon : P. Brihaye, DRAC Bretagne / Y. Godde, Ville de Lyon)