inventaire topographique

Champagne-Ardenne, Haute-Marne

Voisey

Eglise paroissiale Notre-Dame-de-la-Nativité

Type de dossier : individuel Date de l'enquête : 2003

Références documentaires

Référence de la même oeuvre dans le domaine MH : PA00079286

Désignation

Dénomination : église paroissiale
Vocable : Notre-Dame-de-la-Nativité

Compléments de localisation

Référence(s) cadastrale(s) : 1957 AC 273
Numéro INSEE de la commune : 52544
Aire : Laferté-sur-Amance
Canton : Laferté-sur-Amance
Milieu d'implantation : en village

Historique

Commentaire historique : Le choeur et les chapelles de l'église Notre-Dame-de-la-Nativité ont été construits à la fin du 12e ou au début du 13e siècle.
La nef et les collatéraux datent de la fin du 15e siècle ou du début du siècle suivant. Certains murs (collatéral nord par exemple) semblent avoir été élevés avec des pierres de remploi (provenant sans doute des parties détruites).
On peut constater, en regardant de l'extérieur le chevet et le collatéral nord, que les murs ont été surélevés, ce qui a diminué la pente du toit (la hauteur du faîte ayant peu changé) ; les petits moellons utilisés à cette occasion tranchent avec ceux du mur d'origine et tracent une ligne nette. Au-dessus de la porte nord et dans l'angle de la sacristie, on peut lire les dates de 1684 et 1687 : il est fort probable qu'elles se rapportent au rehaussement de la toiture. La sacristie, en pierre de taille, sur laquelle la surélévation est bien visible, est donc antérieure à celle-ci.
Les baies ont été assez remaniées. En raison de l'installation des retables, au début du 18e siècle, contre le mur du chevet et dans les chapelles, les fenêtres correspondantes ont été bouchées : on remarque encore très bien leur dessin depuis l'extérieur (sauf au nord, à cause de la sacristie). Pour apporter de la lumière dans le sanctuaire, une haute baie en plein cintre a été percée à la même époque dans le mur sud. Les fenêtres des collatéraux ont été agrandies (sans doute au 18e siècle) pour apporter plus de lumière dans l'édifice, la nef étant dépourvue de fenêtres.
Le clocher reconstruit au-dessus de la première travée de la nef est doté d'éléments 13e siècle en remploi, tels les modillons et les baies (chapiteaux à choux ou apparentés) ; peut-être s'agit-il de la copie exacte du clocher d'origine. A une date inconnue, la partie inférieure des ouvertures de la chambre des cloches a été comblée en pierre de taille. La baie ouest a perdu son tympan et sa colonne centrale ; sort qu'avait peut-être subi aussi la baie sud, restaurée en 1662. Selon les archives, la tour est reconstruite en 1828 car l'ancienne était vétuste et se lézardait (elle avait été incendiée et la charpente était à refaire).
Les contreforts des collatéraux ont été repris au 19e siècle en tenant compte de leur forme d'origine et de la surélévation de la toiture. Les chambranles des portes nord et sud et les demi-lunes qui les surmontent datent de la même époque.
L'église est inscrite en 1925, puis classée Monument historique en 1943.
Datation(s) principale(s) : limite 12e siècle 13e siècle ; limite 15e siècle 16e siècle ; 3e quart 17e siècle ; 4e quart 17e siècle ; 2e quart 19e siècle ; 19e siècle
Date(s) : 1662 ; 1684 ; 1687 ; 1828
Justification de la datation : date portée ; datation par source

Description

Commentaire descriptif : Edifice à plan allongé.
Il se compose d'une nef de quatre travées, bordée de collatéraux qui se terminent par des chapelles. Le choeur compte deux travées et se termine par un chevet plat. Il est couvert de voûtes d'ogives, séparées des colonnes par des chapiteaux à feuillages. Le gros-oeuvre mêle la pierre de taille (bas des murs, clocher) et le moellon partout ailleurs. Les baies (aujourd'hui murées) du chevet formaient un triplet surmonté d'une rose. La nef et les collatéraux sont couverts de voûtes d'ogives qui viennent mourir dans les piles sans chapiteau intermédiaire. Il n'y a pas de fenêtres hautes dans la nef. L'édifice possède une toiture unique. Le clocher, au-dessus du portail occidental, présente un niveau correspondant à la chambre des cloches et une toit en pavillon couvert de tuile plate.
Matériau(x) de gros-oeuvre et mise en oeuvre : grès ; moellon ; pierre de taille ; enduit
Matériau(x) de couverture : tuile plate
Parti de plan : plan allongé
Vaisseau(x) et étage(s) : 3 vaisseaux ; 1 étage carré
Type et nature du couvrement : voûte d'ogives
Type de la couverture : toit à longs pans ; toit en pavillon ; pignon couvert
Emplacement, forme et structure de l'escalier : escalier demi-hors-oeuvre : escalier en vis, en maçonnerie
Technique du décor : sculpture ; vitrail (étudié dans la base Palissy)
Représentation : ornement végétal ; ornement architectural ; feuillage ; croix
Précision sur la représentation : L'intérieur est orné de chapiteaux à feuillages.
Le portail occidental est en plein-cintre : les voussures se prolongent par des colonnettes dans les ébrasements. Un tympan semi-circulaire est orné d'une croix et de motifs décoratifs. Dessous, un autre tympan rectangulaire a été ajouté ultérieurement, rabaissant la hauteur des vantaux.

Intérêt de l'oeuvre

Intérêt de l'oeuvre : à signaler
Elément(s) remarquable(s) : chapiteaux ; choeur ; nef ; portail
Observations : Choeur et chapelles des alentours de 1200.
Oeuvre étudiée

Situation juridique

Statut de la propriété : propriété de la commune
Date(s) et nature de la protection MH : 1943/11/29 : classé MH
Précisions sur la protection : Classée en totalité.

Vue de la façade occidentale

Données complémentaires :

Diocèse ancien de localisation diocèse de Langres


Documentation

Documents d'archives

Archives départementales de Haute-Marne, sous-série 2 O, 3761.

Bibliographie

ROUSSEL, (abbé). Le Diocèse de Langres. Histoire et statistique. t. II, 1875, Langres, p. 293-294.



Illustrations

Fig. 1
Vue de la façade occidentale
Fig. 2
Vue depuis le nord-ouest
Fig. 3
Vue rapprochée du chevet
Fig. 4
L'église vue de l'est
Fig. 5
Vue de la nef depuis l'entrée
Fig. 6
Vue d'ensemble du choeur
Fig. 7
Le collatéral nord

Voir

Champagne-Ardenne, Haute-Marne, Recensement des églises et chapelles du département de la Haute-Marne
Champagne-Ardenne, Haute-Marne, Canton de Laferté-sur-Amance

Chercheur(s) : Fuselier Sandrine ; Massary Xavier de ; Marasi Julien. (c) Région Champagne-Ardenne, 2003. Renseignements : Service Régional de l'Inventaire, Direction de la Culture, Région Champagne-Ardenne, 5 rue de Jéricho 51037 Châlons-en-Champagne cedex. Tél. : 03.26.70.85.94.
(Document produit par RenablLyon : P. Brihaye, DRAC Bretagne / Y. Godde, Ville de Lyon)